« Partageons ensemble le temps de demain »

Événements climatiques : année 2019


 

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

 

Mois de janvier

 

▶ Tempête Gabriel le 29 janvier

Gabriel, ladite dépression à 985 hPa a traversé la France d'Ouest en Est, occasionnant une tempête somme toute classique en soirée sur la côte atlantique, et engendré de bonnes chutes de neige de la Normandie au Nord-Est la nuit suivante (localement 15 centimètres).

 

Tempête Gabriel

 

C'est dans les Landes, à Messanges que le vent a soufflé le plus fort avec une rafale enregistrée à 134 km/h. D'autres rafales tempétueuses ont également soufflé comme prévu sur le littoral atlantique et les terres du Centre-Ouest. On a par exemple observé 132 km/h à l'Ile de Ré et à la Pointe du Raz, 131 km/h à Brignogan ou encore au Cap Ferret, 119 km/h à La Rochelle.

Dans les terres, le vent a soufflé jusqu'à 109 km/h à Châteauroux, 107 km/h à La Roche-sur-Yon104 km/h à Cognac, 97 km/h à Niort et 95 km/h à Poitiers. Au total, plus de 20 000 foyers ont été privés d’électricité.

 

thoiry

Une dizaine de centimètres de neige à Thoiry dans les Yvelines | Photo : Kévin Lestoquoy

 

 


 

Mois de février 

 

▶ Vague de douceur hivernale exceptionnelle au cours de la deuxième quinzaine de février

Le mois de février 2019 s'est avéré plutôt atypique avec une deuxième quinzaine exceptionnellement douce et ensoleillée sur l'ensemble de la France. Cette situation s'explique par la présence durable d'un anticyclone sur l'ouest du continent européen entre le début de la deuxième décade jusqu'au 27 février. Si les pics de douceur et le soleil n'ont rien de remarquables en février, la durée de cette vague de douceur hivernale peut être considérée comme une anomalie climatique pour ce qui est de février 2019 puisqu'elle dépasse les durées observées dans le passé.

 

26.7°C à Mont-de-Marsan (40) 23.7°C à Romorantin (41) 20.9°C à Rennes (35)
26.2°C à Cazaux (33) 23.4°C à Poitiers (86) 20.9°C à Dinard (35)
25.9°C à Bergerac (24) 23.3°C à Aurillac (15) 20.7°C à Saint-Nazaire (44)
25.2°C à Agen (47) 22.6°C à Nantes (44) 20.7°C à Brest (29)
25.2°C à Auch (32) 22.4°C à Lannion (22) 20.5°C à Chartres (28)
25.2°C à Carcassonne (11) 22.1°C à Tours (37) 20.4°C à Langres (52)
25.0°C à Montauban (82) 21.8°C à Saint-Brieuc (22) 20.3°C à Trappes (78)
24.4°C à Cognac (16) 21.7°C à Charleville-Mézières (08) 20.1°C à Alençon (61)
24.3°C à Niort (79) 21.6°C à La Roche sur Yon (85) 19.7°C à Rouen (76)
24.1°C à Toulouse (31) 21.2°C à La Rochelle (17) 19.6°C à Laval (53)
24.0°C à Châteauroux (36) 21.1°C à Dijon (21) 18.9°C à Cherbourg (50)

Tableau des nouveaux records mensuels établis le 27 février 2019

 

La journée du 27 février a marqué la fin de ce long sursaut printanier mais elle a également marqué le paroxysme de la vague de douceur avec un indicateur thermique de 21.3°C à l'échelle nationale, battant le précédent record de 20.2°C du 28 février 1960. Il a fait jusqu'à 28.1°C à Aïcirits dans le Sud-Ouest, 24°C sur les régions centrales et même 22°C en Bretagne. Ainsi, plusieurs dizaines voire même centaines de communes (si on prend en compte l'ensemble du réseau météo) ont battu des records mensuels.

Si on prend en compte les températures maximales (après-midi), l'anomalie explose aux alentours de +4°C, en seconde place du podium derrière février 1990. Enfin, si on se concentre seulement sur la deuxième quinzaine, on constate cette fois que février 2019 est en tête des après-midis les plus douces jamais observés.

 


 

Mois de mars 

 

▶ Succession de coups de vent au cours de la première décade

Plusieurs coups de vent ont concerné le pays les 4, 6 et 10 mars. Tout d'abord la dépression Freya le 4 qui a généré des vents jusqu'à 150 km/h sur les caps exposés et 115 km/h dans les terres du Nord-Est. Le 6, c'est au tour du Sud-Est avec une tempête de sud. On relève jusqu'à 116 km/h à Perpignan (plutôt exceptionnel pour ce type de flux). Enfin le 10, une dépression circule en Angleterre et apporte une tempête sur les régions allant de la Normandie au Nord-Est où il est relevé jusqu'à 136 km/h sur les caps et 126 km/h dans les terres.

 

Freya tempete

 

 


 

Mois d'avril 

 

▶ Coup de froid en milieu de mois

Un véritable coup de froid concerne les régions du Centre et du Nord-Est en milieu de mois. Dès le 12, le mercure baisse, on observe même -1.9°C à Brest, proche du record mensuel. Le pic intervient le 14 et le 15 avril avec de fréquentes gelées entre -4 et -6°C selon les villes. 

 

temperatures temperatures

 

 

▶ Bouffée de chaleur remarquable au nord du 18 au 22 avril

En fin de deuxième décade, les températures s'envolent sur la moitié nord du pays et atteignent des niveaux remarquables en début de dernière décade avec jusqu'à 27.2°C à Paris le 20 ou encore 26.9°C à Strasbourg le 22, soit environ 10°C au dessus des moyennes saisonnières.

 

temperatures temperatures

 


 

Mois de mai 

 

▶ Épisode de mistral exceptionnel dimanche 5 mai

C'est à Murs dans le Vaucluse que le vent a soufflé le plus fort avec une rafale maximale de 155 km/h. A la Ciotat - Bec de l'Aigle (13), le vent a soufflé jusqu'à 150 km/h. Dans le Var, 139 km/h ont été observés au Cap Cépet, soit un record mensuel. Dans les Bouches-du-Rhône, le mistral a soufflé jusqu'à 138 km/h à Salon-de-Provence, constituant un record absolu tous mois confondus. A Istres (13) et Marseille-Marignane (13), on a relevé respectivement 131 km/h et 130 km/h, là aussi ce sont des valeurs records mais pour un mois de mai. Dans le Vaucluse, on a également relevé des records mensuels comme 118 km/h à Avignon, 112 km/h à Orange ou encore 107 km/h à Carpentras.

 

vent

 

 

▶ Coup de froid tardif en milieu de première décade

Un coup de froid remarquablement tardif est intervenu les 5 et 6 mai avec de nombreuses gelées sur le pays et mêmes des records mensuels battus dans certaines régions. En plaine, c'est à Romorantin qu'il y a fait le plus froid lors de la nuit du 5 au 6 mai avec -3.8°C ne constituant pas un record toutefois.

 

temperatures temperatures

 


 

Mois de juin 

 

▶ Tempête Miguel exceptionnelle pour un mois de juin

Le vendredi 7 juin, une dépression nommée Miguel frappe la France par le Centre-Ouest dès la matinée avec des rafales approchant les 130 km/h sur les îles, 100 à 120 km/h sur le littoral et localement plus de 100 km/h dans les terres. Trois sauveteurs de la SNSM qui partaient en opération de secours ont perdu la vie et le capitaine d'un bateau de pêche restait introuvable. Par ailleurs, plus de 70.000 foyers étaient privés d'électricité au plus fort des vents. Cette tempête reste un événement météorologique rare en juin, il faut remonter une trentaine d'années en arrière pour retrouver une telle situation.

 

Miguel Miguel

dépression miguel

Image satellite de la dépression Miguel le vendredi 7 juin 8h | Cartographie Infoclimat

 

 

▶ Canicule record la dernière semaine de juin : jusqu'à 45.9°C dans le Sud-Est !

Entre le dimanche 23 juin et le dimanche 30 juin, la France était sous l'influence d'une masse d'air très chaud en provenance du Sahara. En altitude, les valeurs ont atteint des sommets avec des valeurs comprises entre 25 et 30°C à 1500 mètres, du jamais vu en France ! D'abord non exceptionnel le dimanche et le lundi (30 à 35 degrés), le mercure s'est peu à peu envolé à compter du mardi 25 juin par l'Est avec pas moins de 38.9°C à Carpentras pour atteindre des valeurs jamais observées en fin de semaine dans le Sud-Est.

Mercredi 26, les valeurs deviennent véritablement caniculaires et exceptionnelles pour un mois de juin. On observe jusqu'à 41.1°C à Montclus dans le Gard, 40.9°C à Clermont-Ferrand (record absolu), 39.6°C à Vichy (record mensuel), 39.5°C à Carpentras (record mensuel), 39.0°C à Brive, 38.9°C à Orange (record mensuel), 38.3°C à Saint-Yan (record mensuel), 38.1°C à Saint-Dizier (record mensuel), 38.1°C à Agen, 38.1°C à Aix-en-Provence (record mensuel), 38.0°C à Auxerre et Avignon, 37.9°C à Bourges et Nevers (record mensuel) ou encore 37.6°C à Montélimar. 

Jeudi 27, le thermomètre poursuit son ascension. On enregistre jusqu'à 42.3°C à Grospierres (record absolu), 41.3°C à Carpentras (record mensuel), 40.9°C au Luc (record mensuel), 40.8°C à Aubenas (record absolu), 40.5°C à la Rochelle (record absolu) et Albi (record mensuel), 40.3°C à Orange (record mensuel) et Montélimar (record mensuel), 40.2°C à Toulouse (record mensuel), 39.7°C à Vichy (record mensuel), 39.5°C à Avignon (record mensuel), 39.0°C à Nevers (record mensuel), 38.6°C à Nantes (record mensuel), 38.0°C à Saint-Etienne, 37,6°C à Poitiers.

canicule

Vendredi 28, plusieurs records absolus sont déjà battus le matin avec 26.1°C au Luc, 24.7°C à Nantes, 23.8°C à Bourges, 23.3°C à Saint-Auban, 23.1°C à Poitiers ou encore 21.8°C à Embrun. L'après-midi, pour la première fois en France, la température dépasse 45°C battant l'ancien record absolu national qui était de 44.1°C en août 2003. C'est Vérargues dans l'Hérault qui détient désormais le record absolu avec 46.0°C. La France détrône donc la 6ème place en Europe pour ce qui est des températures les plus chaudes (derrière la Grèce, le Portugal, l'Espagne, l'Italie et la Bosnie). Les 44°C ont été dépassés dans une dizaine de stations contre seulement une en 2003 ! Plus globalement on relevait des valeurs records à Villevieille (45.4°C), Nîmes (44.4°C), Carpentras et Istres (44.3°C), Montpellier (43.5°C), Salon-de-Provence (43.4°C), Avignon (42.8°C), Perpignan (42.4°C), Saint-Auban (42.2°C), Aubenas (41.4°C) ou encore Orange (41.2°C), Leucate (40.6°C)Sète (40.3°C). Il a également fait très chaud du Massif Central au Nord-Ouest avec 38.9°C à Vichy et Bourges, 38.3°C à Angers, 37.9°C à Châteauroux (record mensuel) et Nevers, 37.8°C au Mans (record mensuel), 37.3°C à Romorantin, 36.5°C à Poitiers, 35.4°C à Rennes. Dans le même temps, le Mont-Aigoual battait son record absolu à 29.9°C, pourtant situé à 1565 mètres !

Samedi 29, de nouveaux records absolus sont battus dès le matin avec au plus "frais" 28.6°C à Sète, 27.1°C à Nîmes-Courbessac, 26.8°C à Nîmes-Garons, 26.6°C à Orange ou encore 22.5°C au Mont Aigoual. En cours de journée, le thermomètre s'affole de nouveau sur le pays y compris au nord. De nombreux records mensuels sont pulvérisés avec 39.7°C au Mans, 39.6°C à Châteauroux, 39.4°C à Auch, 39.2°C à Romorantin, 38.9°C à Tours, 38.3°C à Poitiers, 38.1°C à Blois, 37.7°C à Chateaudun, 36.9°C à Alençon, 36°C au Havre ou encore 35.4°C à Dieppe. Notons qu'il a fait également jusqu'à 40.7°C à Carpentras et 40°C à Toulouse Blagnac.

Dimanche 30 marque un recul assez net de la canicule, qui ne concerne plus que l'est du pays. On relève jusqu'à 39.7°C à Carpentras, 38.8°C à Strasbourg (record absolu), 38.6°C à Colmar, 37°C à Lyon ou encore 36.9°C à Dijon.

 


 

Mois de juillet 

 

▶ Canicule record du 22 au 25 juillet : jusqu'à 42.6°C à Paris

Les mois se suivent et se ressemblent en 2019 ! Une canicule exceptionnelle faisait rage en France fin juin avec un mercure qui a atteint 46 degrés dans le Sud-Est. A peine un mois plus tard, une nouvelle bouffée de chaleur remarquable frappe le pays mais cette fois c'est surtout au nord que cette surchauffe bat tous les records. Cette situation s'explique par une activité dépressionnaire marquée sur l'Atlantique, propulsant de facto des hauts géopotentiels sur le continent européen et dans son sillage une masse d'air extrêmement chaud.

Lundi 22 juillet, la masse d'air se réchauffe nettement. Les 30 degrés sont dépassés sur de nombreuses régions. On relève jusqu'à 39.6°C à Carpentras, 38.7°C à Orange, 38.3°C à Aubenas, 38.2°C à Montauban, 37.9°C à Albi, 37.6°C à Toulouse, 37.1°C à Auch, 36.6°C à Bergerac, 35.9°C à Vichy, 35.7°C à Bordeaux, 35.3°C à Cognac ou encore 35.0°C à Châteauroux.

Mardi 23 juillet, les premiers records sont battus dans le Sud-Ouest le matin. Toulouse et Bordeaux battent ainsi leur record absolu de température minimale avec respectivement 24.6°C et 24.8°C. En cours de journée, les records mensuels et absolus tombent les uns après les autres. On relève jusqu'à 42.1°C à Brive (record absolu), 41.2°C à Bordeaux et Châteauroux (record absolu), 41.1°C à Angers (record absolu), 40.7°C au Mans (record absolu), 40.5°C à Romorantin et Bergerac (record mensuel), 40.4°C à Blois (record absolu), 40.3°C à Cognac (record absolu), 40.2°C à Tours (record absolu), 40.1°C à Rennes (record absolu) et Montauban (record mensuel), 40.0°C à Niort (record mensuel), 39.9°C à Bourges (record mensuel), 39.7°C à Socoa (record mensuel), 39.3°C à Laval (record absolu), 39.2°C à Châteaudun (record mensuel), 37.9°C à Limoges (record absolu) et Rochefort (record mensuel), 37.8°C à Caen (record mensuel), 37.2°C au Havre (record mensuel), 37.6°C à la Roche-sur-Yon et Dinard (record mensuel), 36.5°C au cap de la Hève (record absolu) ou encore 35.9°C à Saint-Brieuc (record mensuel).

Mercredi 24 juillet, de nouveaux records de températures minimales sont observés avec 25.3°C à Lyon St Exupéry (record mensuel), 24.8°C à Roissy (record absolu), 24.4°C à Clermont-Ferrand (record mensuel) et 23.9°C à Trappes (record absolu). L'après-midi, le Centre et le Nord-Est ont battu de nombreux records avec 41.3°C à Vichy (record absolu), 40.6°C à Saint-Dizier (record absolu), 40.4°C à Troyes et Lyon-Bron (record mensuel), 40.2°C à Avord et Bourges (record absolu), 40.1°C à Nancy-Essey (record absolu), 39.8°C à Orly (record mensuel), 39.7°C à Metz-Frescaty (record absolu), 39.6°C à Nancy-Ochey (record absolu), 39.5°C à Metz-Nancy-Lorraine (record absolu), 39.5°C à Dijon (record absolu), 39.4°C à Lyon-St-Exupéry (record mensuel), 39.4°C à Nevers (record absolu), 39.0°C à Dôle et Aubenas (record mensuel), 38.8°C à Mulhouse et Toussus-le-Noble (record mensuel égalisé), 38.7°C à Roissy (record mensuel), 38.3°C à Grenoble (record mensuel égalisé), 38.2°C à Charleville-Mézières (record absolu), 38.0°C à Langres (record absolu) et Annecy (record mensuel) ou encore 36.3°C à Saint-Quentin (record mensuel).

canicule

Jeudi 25 juillet, la journée débute avec des températures déjà chaudes. Bordeaux bat son record absolu de température minimale déjà battu mardi matin, s'établissant désormais à 25.4°C. Record absolu également pour Cognac et Langres avec 25.0°C, Roissy avec 24.8°C, Orly avec 24.4°C, Limoges avec 24.2°CLille avec 23.2°C. Dans l'après-midi, le mercure s'envole à des niveaux historiques sur de nombreuses régions du Centre et du Nord-Est y compris près de la Manche. On observe jusqu'à 42.6°C à Paris (record absolu), 42.4°C à Sens (record absolu), 42.1°C au Bourget et Châtillon-sur-Seine (record absolu), 42.1°C à Romorantin (record absolu), 41.9°C à Melun et Orly (record absolu), 41.8°C à Troyes (record absolu), 41.7°C à Châteaudun, Amiens et Bourges (record absolu), 41.6°C à Pontoise, Beauvais, Creil, Bois et Auxerre (record absolu), 41.5°C à Lille (record absolu), 41.4°C à Roissy, Chartres et Saint-Dizier (record absolu), 41.3°C à Abbeville, Dunkerque, Rouen, Orléans et Châteauroux (record absolu), 41.1°C au Mans et à Reims (record absolu), 40.9°C à Evreux (record absolu), 40.8°C à Tours (record absolu), 40.2°C à Bergerac, 40.1°C à Dieppe (record absolu), 39.8°C à Alençon (record absolu), 39.7°C à Caen (record absolu), 39.6°C à Poitiers, 39.4°C à Deauville (record absolu), 39.3°C au Touquet et à Epinal (record absolu), 39.2°C à Charleville-Mézières (record absolu), 38.9°C au Havre et à Strasbourg (record absolu), 38.8°C à Langres (record absolu), 38.7°C à Dijon, 38.1°C au cap de la Hève (record absolu).

En fin de semaine, la situation change radicalement par l'Ouest avec le retour des averses et des orages accompagnés d'une chute thermique notable (il fait parfois plus que 20°C). Dans l'Est, la chaleur résiste, on relève encore 37.3°C à Lyon, 36.7°C à Bourg-en-Bresse, 36.6°C à Mâcon, 36.3°C à Strasbourg ou encore 35.6°C à Dijon. Samedi, la canicule est terminée, pluies et orages concernent bon nombre de nos contrées...

 


 

Mois d'août 

 

Aucun événement majeur n'a été répertorié

 


 

Mois de septembre 

 

Aucun événement majeur n'a été répertorié

 

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Températures estivales ce week-end

Les conditions estivales s'installent en cette fin de semaine et vont persister ce week-end avec des températures qui atteindront fréquemment la barre des 30°C...

Lire l'article

Tendances saisonnières automne 2019 : encore de la douceur ?

L'automne 2019 pourrait conserver une tendance douce dans la continuité des mois précédents mais les précipitations devraient se montrer plus généreuses par le nord...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France