« Partageons ensemble le temps de demain »

Tendance à 3 semaines


 

Dans cette rubrique, nous vous proposons les grandes tendances pour les 3 semaines à venir en France. Rappelons que la fiabilité baisse sensiblement lorsque l'échéance dépasse 5 jours, de l'ordre de 90% sur les premières 48h, 70-80% entre 48h et 4 jours. Au-delà de 5 à 7 jours, la fiabilité baisse aux alentours de 60%.

 

Mise à jour : lundi 17 juin 2019

 

En résumé pour les 3 prochaines semaines : les hautes pressions ne parviennent toujours pas à s'installer durablement

 

Synoptique semaine 25

Évolution des centres d'action du 17 juin au 23 juin en Europe

 

 

Du 17 juin au 23 juin (fiabilité 80%) : L'anticyclone aura encore bien du mal à protéger le vieux continent ces prochains jours puisque nous serons influencés par des conditions de marais barométrique. A noter tout de même une amélioration très temporaire du temps sur l'Ouest, notamment vers la France. L'instabilité reviendra rapidement sur la partie occidentale dès le milieu de semaine. La masse d'air restera très chaude entre l'Afrique du nord, l'Europe centrale et l'Europe de l'est alors qu'une relative fraîcheur s'imposera par le Nord-Ouest.

En France, une timide hausse du champs de pressions permettra au temps se s'améliorer sensiblement en début de semaine avec un coup de chaud à la clé mais rapidement l'influence instable prendra le relais dès le milieu de semaine avec un rafraîchissement attendu par le Nord-Ouest. Instabilité et températures moins élevées devraient persister au moins jusqu'à vendredi avant une relative amélioration par le Sud.

 

Du 24 juin au 30 juin (fiabilité 50%) : Une ceinture anticyclonique pourrait se mettre en place entre les Açores, le Groenland et l'Europe centrale isolant de facto une goutte froide sur l'Atlantique non loin de l'Europe occidentale. Sa position exacte reste incertaine mais pourrait encore influencer le temps sur l'Europe de l'ouest avec de l'instabilité alors qu'en allant plus à l'est les fortes chaleurs persisteraient.

En France, nous nous situerions au carrefour entre la goutte froide plus à l'Ouest et la vague de chaleur plus à l'Est. Un dégradé ouest-est semble donc probable pour cette période. Averses et orages seraient nombreux avec davantage de chaleur en allant vers les frontières de l'Est. La position exacte de ladite goutte froide déterminera le temps sensible en France puisqu'un décalage vers l'ouest ou vers l'est reste probable avec des conséquences complètement opposées.

 

Synoptique semaine 26

Évolution des centres d'action du 24 juin au 30 juin en Europe

 

 

Du 1er juillet au 7 juillet (fiabilité 40%) : La goutte froide évoquée la semaine précédente pourrait se combler lentement mais sûrement au profit d'une poussée anticyclonique par l'Ouest avant la fin de période. Le temps pourrait donc rester instable sur l'Europe occidentale en début de semaine. Les fortes chaleurs concerneraient essentiellement le bassin méditerranéen.

En France, l'instabilité resterait à l'ordre du jour au moins pour début juillet. Par la suite, on espère une hausse du champs de pressions et donc une amélioration. Pour l'heure, ce scénario reste largement à préciser...

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter nos tendances saisonnières :

Prévisions

Tendances saisonnières

Retrouvez les grandes tendances à long terme pour la France. Nous vous proposons une tendance jusqu'à 6 mois... 

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Vers une vague de chaleur la semaine prochaine ?

L'été sur le calendrier c'est vendredi et ce dernier pourrait bien s'installer de manière fracassante après cette date avec une menace de fortes chaleurs à la clé en France...

Lire l'article

Historique des mois de juin exceptionnels

Les mois de juin ne se ressemblent pas et sont parfois hors norme ! Petit tour d'horizon de 4 mois de juin particulièrement exceptionnels en France...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France