Bilan climatique mai 2016


 

Ce mois de mai 2016 a été ressenti un peu frais, moins ensoleillé et surtout bien pluvieux pour la saison. Alors que le mois a démarré avec un temps clément, les orages en seconde quinzaine et les fortes pluies sur le nord en fin de mois ont contribué à rendre ce mois exceptionnellement pluvieux sur certaines régions. Ceci s'illustre par une dizaine de records mensuels battus dans le nord du pays et un épisode hydrologique majeur sur les bassins des affluents de la Seine et du Cher.

 

Les températures ont été un peu déficitaires sur une bonne partie du pays excepté sur un tiers nord, la façade atlantique et l'extrême sud-ouest de la France. Parmi les villes où il a fait frais pour un mois de mai, on trouve Grenoble (38) avec -1.25°C par rapport à la normale, Orange (84) et Châteauroux (36) avec -1.05°C et Millau (12) avec -0.95°C. En revanche, on a mesuré +1.25°C à Lille (59), +1.1°C à l'Île-Rousse (2B) et +1.05°C à Boulogne-sur-Mer (62), à la pointe de Socoa (64) et à Dunkerque (59).

 

 

Écart à la moyenne de températures en mai depuis 1921

 

 

Les épisodes orageux et pluvieux en fin de mois ont rendu ce mois de mai 2016 souvent pluvieux voire parfois de manière exceptionnelle. L'anomalie est plus conséquente entre les régions centrales et du nord de la France avec par exemple 303% de la normale à Trappes (78), 297% à Beauvais (60) et 283% à Paris (75). À l'inverse, on a observé un déficit marqué en Bretagne, et de moindre mesure localement dans le Sud-Ouest et près de la Méditerranée. C'est sur l'Île de Groix (56) qu'il est le plus significatif avec seulement 26% de la moyenne mensuelle habituelle, suivi de Saint-Brieuc (22) avec 42% et Quimper (29) avec 43%. Côté cumuls, on a noté juste 15.4 mm sur l'Île de Groix (56), 24.8 mm à Figari (2A) et 25.2 mm au Cap Pertusato (2A) et d'autre part hormis le Mont Aigoual (30) avec 284.2 mm, 200.1 mm à Aurillac (15), 193.4 mm à Trappes (78), un record mensuel absolu, et 182 mm à Vichy (03).

 

L'ensoleillement est proche de la normale ou excédentaire vers la Manche ou sur un tiers sud, notamment sur la côte d'Azur. La durée d'ensoleillement atteint 118% à Nice (06), 109% au Luc (83) ou encore 105% à Embrun (05) et Marignane (13). Partout ailleurs, on retrouve un déficit qui se traduit par un ensoleillement qui représente 70 à 90% de la normale. Ainsi, Troyes (10) a enregistré 74% de la normale, Avord (18) 76%, et Niort (79) et Dijon (21) 77%. Concernant les durées, les plus basses valeurs sont relevées à la fin du mois au Bourget (95) avec 153.5 heures, à Romorantin-Lanthenay (41) avec 155.6 heures et à Chartres (28) avec 158 heures, et les plus hautes à Nice (06) avec 314.5 heures, à Marignane (13) avec 307.8 heures et au Luc (83) avec 298.4 heures.

 

 

Cartes des écarts par rapport à la normale (température, précipitations, ensoleillement)

 

Cliquez pour agrandir les cartes

Écart par rapport à la normale en mai 2016 (température)  Écart par rapport à la normale en mai 2016 (précipitations)  Écart par rapport à la normale en mai 2016 (ensoleillement)
Température Précipitations Ensoleillement

 

 

Plusieurs événements ont marqué ce mois, notamment :

 

  • Un premier coup de chaud le 5 mai dans le Sud-Ouest avec parfois plus de 30°C.

Les détails sur cet évènement sont disponibles ici : Il a fait chaud dans le Sud-Ouest jeudi

  • Des orages parfois bien pluvieux, notamment sur la Picardie avec quelques inondations le 11.
  • Des orages marqués le 13 sur un quart nord-est avec inondations et grêle abondante localement.

Les détails sur cet évènement sont disponibles ici : Plus de 60 000 impacts de foudre vendredi

  • Un nouveau coup de chaud dans le Sud-Ouest le 21 avec des pointes supérieures à 33°C.

Les détails sur cet évènement sont disponibles ici : Il a fait jusqu'à 33.5°C samedi

  • Une succession d'épisodes d'orages pluvieux le 25 sur le Poitou, le 26 entre Bretagne et Basse-Normandie, un épisode de supercellules le 27 entre le Centre-Ouest et les frontières belges et allemandes avec des chutes de grêle approchant 4 centimètres et enfin, entre les 28 et 29, des orages avec des cumuls abondants locaux de 40 à 60 mm en 1h sur la moitié Ouest et le Sud-Est.
  • Des fortes pluies entre nord et centre du pays entre le 29 et le 31 suivi d'un épisode hydrologique exceptionnel sur les régions Centre et Île-de-France.

Les détails sur cet évènement sont disponibles ici : Intempéries en France fin mai

 

 


 

 

Températures proches de la normale

Moyennées sur l'ensemble du mois et l'ensemble des stations synoptiques, les températures du mois de mai 2016 ont été tout juste de saison par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Précipitations excédentaires

A l'échelle de la France, les précipitations ont été excédentaires (+37%) par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement légèrement déficitaire

L'ensoleillement a été un peu inférieur à la moyenne de référence 1991-2010, avec un déficit atteignant -10%.

 

 

Twitter Facebook