Bilan climatique avril 2014


 

Dans la continuité des mois de janvier, février et mars 2014, les températures ont affiché des niveaux nettement supérieurs à la normale en avril. Les deux premières décades du mois ont été marquées par une douceur notable et durable (excédent de 2 à 3 degrés), avant une brève pause vers le 20.

L'ensoleillement s'est avéré le plus souvent de saison, légèrement supérieur à la normale (10 à 20 %) entre le bordelais, la Vendée, le littoral nord de la Bretagne, ainsi que du Massif-Central aux Ardennes.

Les précipitations ont été quant à elles très déficitaires dans l'est (déficit de 50 à 80%), et dans une moindre mesure dans l'ouest (10 à 40%). Elle se sont avérées au contraire, excédentaires en Basse-Normandie, nord de la région Centre et près des Pyrénées.

 

Écart à la moyenne de températures en avril depuis 1921

 

Températures nettement supérieures à la normale

Moyennées sur l'ensemble du pays, les températures ont été supérieures de 1,9°C par rapport à la normale de référence 1981-2010, classant le mois d'avril 2014 au 5ème rang des mois d'avril les plus doux depuis 1900.

 

Précipitations peu fréquentes

Les précipitations ont été très déficitaires sur le pays, le déficit national a été proche de 50 % par rapport à la période de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement de saison

L'ensoleillement a été proche des valeurs saisonnières de référence 1991-2010.

 

Twitter Facebook