Météo-Contact
« Partageons ensemble le temps de demain »

Record d'extension basse de la banquise Antarctique


La banquise de l'Antarctique est actuellement à son extension la plus faible depuis le début de l'ère satellitaire (1979). C'est un marqueur d'un changement climatique toujours plus présent : plus d'informations ci-dessous...

 

Concentration en glace de l'Antarctique
Concentration en glace de l'Antarctique au 28 février 2022 | NSIDC

 

Un marqueur du changement climatique

 

L'extension des banquises arctiques et antarctiques est un excellent moyen d'évaluer l'évolution du changement climatique. En effet, la température a une influence réelle, directe et mesurable sur l'extension des glaces. L'extension des banquises est donc un outil essentiel, tant bien pour témoigner du réchauffement climatique, que pour communiquer ce témoignage au public.

C'est pour cela que bien que ce record se soit produit à des milliers de kilomètres de la France, il est d'une importance cruciale.

 

 

Un record significatif

Extension glace Antarctique
Extension de glace en km² de l'Antarctique avec la comparaison des années 2017 et 2022 | NSIDC

 

En plus d'être un record, et donc par définition n'avoir jamais été atteint, il bat aussi le précédent de manière significative. En effet, le précédent record bas de la banquise antarctique était de 2,110 millions de km² en 2017. Alors que cette année l'extension la plus basse a atteint 1,924 million de km². C'est aussi presque 1 million de km² en moins par rapport à la moyenne de 1981-2010. 

 

 

L'antarctique plutôt épargné par le changement climatique

 

L'Antarctique, à l'inverse de son homologue du pôle Nord, est l'une des régions les moins impactées par le changement climatique. La moyenne de l'extension de sa banquise est restée proche de sa moyenne des années 80 et la température semble monter moins vite qu'ailleurs. C'est, de ce fait, une région particulièrement évoquée par les climatosceptiques pour contredire les faits du réchauffement climatique. C'est l'une des limites de l'extension de la banquise pour évoquer le réchauffement climatique : elle est localisée.

De ce fait, on profite de cet article pour le rappeler : le réchauffement climatique est un phénomène global. Avoir un refroidissement localisé et/ou à court terme (moins de 30 ans) ne remet pas en cause les faits du réchauffement climatique. La réciproque est vraie aussi (un réchauffement localisé et à court terme n'étayent pas les faits).

Cela prendra donc quelques années pour voir si cette tendance qu'a le pôle Sud d'être de moins en moins fournie en glace se confirme. Est-ce que l'une des régions les moins touchées au monde par le changement climatique se laissera corrompre ?

Enfin, hasard du calendrier, cette extension exceptionnellement basse se produit en même temps que la sortie du dernier rapport alarmant du GIEC.

 

                                                     

 anthony   Article écrit par Étienne Farget

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Dimanche 06 mars 2022 à 09:30:28

À lire aussi...

Tendance météo pour le mois de juin 2024

Le printemps arrive bientôt à sa fin et le début de l’été météo démarre dans moins d'une semaine. Quelle est la tendance pour le mois de juin ?

Lire l'article

Tendance météo pour l'été 2024

L’été météorologique démarre le 1er juin et vous souhaitez peut-être connaître les premières tendances météo pour le trimestre juin, juillet et août.

Lire l'article

Tendance météo pour le mois de mai 2024

Nous sommes désormais au mois de mai et après une deuxième quinzaine d'avril mitigée, vous vous demandez peut-être quelle est la tendance ?

Lire l'article

GIEC : Nous avons toutes les cartes en main pour éviter le pire

Le GIEC tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme sur un changement climatique, avec des impacts sur les populations et la biodiversité...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.