« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : les tornades les plus marquantes


 

Météo-Contact vous propose « le saviez-vous ? ». A travers cette rubrique, vous allez découvrir les différents aspects du climat dans le monde, les paysages, les chiffres clés à retenir et bien d'autres choses...

 

La nature, si belle mais aussi si puissante nous offre tous les jours de magnifiques spectacles, orages, structures nuageuses hors du commun, et même tornades. Tant de phénomènes qui nous fascinent !

Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux tornades, elles sont si belles mais si destructrices... Découvrez avec nous les tornades les plus marquantes sur le sol français mais aussi à l'étranger.

 

Hautmont

Probablement le cas récent le plus marquant. Le 3 août 2008, une dégradation orageuse intense concerne le Nord-Pas-de-Calais en soirée. En faveur d'un environnement instable et très dynamique, les orages se multiplient et deviennent sévères. Grâce à ces orages et à des cisaillements très importants, la tornade se forme.

Celle-ci est classée EF4 sur l'échelle de Fujita améliorée, ce qui est rare en France. Les dégâts sont extrêmes, des maisons sont rasées, des arbres arrachés et emmenés 150 mètres plus loin. Pour cause, les vents ont été estimés entre 270 et 320 km/h ! Cette tornade a aussi causé des dégâts humains puisqu'elle a été responsable de trois morts.

 

Montville

Une tornade très ancienne, mais une des plus violentes qu'ait connu la France. Cette tornade classée EF5 a eu lieu le 19 août 1845 avec des vents supérieurs à 320 km/h. Bien qu'elle soit ancienne, les investigations scientifiques étant émergentes à cette époque ont permis un compte rendu de l'événement.

Les dégâts constatés sont extraordinaires, des bâtiments de quatre étages sont totalement rasés, des arbres immenses sont emportés à plus de 40 mètres de haut, des débris sont retrouvés à 30 kilomètres des lieux de la tornade. Contrairement à la tornade d'Hautmont dont nous avons parlé plus haut, celle-ci n'a pas pris naissance au sein d'une virulente dégradation orageuse, et les conditions n'étaient - en théorie - pas propices à ce genre de phénomène. Néanmoins, à la faveur d'un dynamisme extrême favorisé par le creusement d'une méso-dépression près des côtes de la Manche, la tornade est parvenue à se former et ainsi, à semer la terreur.

 

Tornade

 

Moore

Cette tornade a beaucoup fait parler d'elle puisque le 20 mai 2013, cette tornade EF5 a au sens propre du terme, massacré Moore.

Une dégradation orageuse sévère frappe les États du centre (c'est la tornado alley). En effet, tous les éléments étaient réunis pour engendrer la formation de très violents orages, de fortes supercellules, mais surtout de violentes tornades. La trace laissée par la tornade est impressionnante, des maisons sont rasées. Elle a parcouru quelques 27 kilomètres et aura duré 39 minutes. C'est la tornade la plus meurtrière depuis celle de Juplin en 2011. En 1999, Moore avait déjà connu une tornade similaire qui avait alors tout détruit sur son passage.

 

El Reno

Encore aux États-Unis, El Reno est la plus large et probablement la plus puissante jamais observée sur Terre depuis le début des relevés (mais surtout des investigations sur le terrain). D'une largeur de 4.2 kilomètres, le monstre s'est abattu à proximité de la petite ville d'El Reno, non loin d'Oklahoma City.

Cependant, un débat tourne autour de l'intensité réelle de la tornade. En effet, la NOAA a classé cette tornade dans la catégorie EF3, mais les mesures effectuées sur le terrain par des radars doppler font état de vents à... 482 km/h !

La communauté scientifique appelle donc la NOAA a prendre en compte les nouvelles méthodes de mesures pour l'amélioration de l'échelle de Fujita. Le problème se pose car elle a surtout frappé en zone rurale, donc les dégâts constatés (c'est avec les dégâts que les tornades sont classées) ne permettaient pas de parler d'une tornade EF5...

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Retour de la douceur la semaine prochaine

La fraîcheur actuelle va laisser place à la douceur en cours de semaine prochaine mais tous les scénarios restent encore possibles au-delà de vendredi prochain...

Lire l'article

Le "raz de marée" du 16 novembre 1940

Il y a tout juste 77 ans, un "raz de marée" a frappé les côtes vendéennes. Retour sur cet événement qui a tout détruit sur son passage...

Lire l'article

Un nombre de tâches solaires au plus bas

L'activité solaire n'est pas encore au plus bas, mais le nombre de tâches solaires demeure nul. Cela aura t-il des effets sur le climat terrestre ?

Lire l'article

Retour de la Niña cet hiver

Où se situe l'ENSO actuellement ? Quelle évolution ultérieure pouvons-nous attendre de ce phénomène ?

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France