« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : vent, tempête, tornade


 

Météo-Contact vous propose « le saviez-vous ? ». A travers cette rubrique, vous allez découvrir les différents aspects du climat dans le monde, les paysages, les chiffres clés à retenir et bien d'autres choses...

 

Après avoir évoqué les thèmes liés au changement climatique la semaine dernière, nous allons nous intéresser au vent, tempête, tornade : tant de phénomènes qui nous rappellent que nous sommes inférieurs à "Dame Nature". Voici donc 5 chiffres liés au vent :

 

408

Homologuée par l'OMM (Organisation Météorologique Mondiale), cette rafale extrême a eu lieu à Barrow Ilsand (Australie) au passage du cyclone Olivia le 10 avril 1966 (catégorie 5).

Rappelons que cette zone est particulièrement impactée par des cyclones de novembre à avril (saison cyclonique et été dans l'hémisphère sud). Le précédent record datait d'avril 1934 avec 372 km/h au Mont Washington (États-Unis, 1 917m).

 

Sur les hauteurs du Mont Aigoual (30) - Station météorologique

Sur les hauteurs du Mont Aigoual (30) - Station météorologique

 

360

Focus sur la France avec cette rafale à 360 km/h. Même si elle est inférieure de 40 km/h au record mondial, elle n'en reste pas moins impressionnante et extrême. Elle a été mésurée au Mont Aigoual le 6 novembre 1966 au passage d'une tempête.

Le Mont Aigoual est particulièrement exposé aux conditions venteuses extrêmes de part son altitude. En effet, on compte pas moins de 245 jours par an avec un vent supérieur à 60 km/h, ainsi que 95 jours par an à plus de 100 km/h. Le précédent record a eu lieu au Mont Ventoux avec 320 km/h, de quoi renommer le Mont Ventoux en "Mont Venteux" !

 

216

Toujours en France, plusieurs rafales à 216 km/h ont déjà été observées comme à Granville (50), la Pointe du Raz (29) ou bien à la Pointe Sagro (2A). Ces trois secteurs se situent tous sur la côte, ce qui n'est pas une surprise puisque l'on sait que les côtes sont particulièrement exposées aux tempêtes et par conséquent aux vents violents.

Les 216 km/h ont probablement été dépassés à Granville (50) et à la Pointe du Raz (29) lors du passage de la tempête d'octobre 1987 avec pas loin de 240 km/h. Cependant, il est impossible de savoir si les rafales ont dépassé ou non cette fameuse valeur, puisqu'à l'époque les anémomètres n'enregistraient pas les valeurs supérieures à 216 km/h (en plaine). Il faut donc attendre 1994 pour avoir la possibilité d'observer des valeurs au-delà de celle précédemment citée. Néanmoins, aucune rafale de cette valeur n'a heureusement été mesurée à ce jour.

 

Passage du MCC le 27 juillet 2013 - Arbres décapités dans la Vienne (86)

Passage du MCC le 27 juillet 2013 - Arbres décapités dans la Vienne (86)

 

190

Bien que plus faible que les rafales précédemment évoquées, elle n'en reste pas moins exceptionnelle. En effet, la différence avec les autres points dont nous avons parlé, c'est que cette rafale a été de nature convective (descendante/verticale), à contrario des rafales classiques (horizontales) pour les autres.

Ces rafales à 190 km/h ont pu être observées le 27 juillet 2013 au passage d'orages extrêmes, organisés en un vaste MCC (système convectif de méso-échelle). Ce MCC s'inscrit dans un puissant épisode orageux ayant eu lieu le 26 et 27 juillet. Fortes pluies, vent, chutes de grêle ainsi qu'une intense activité électrique furent au programme. Les dégâts ont été considérables et peu de zones y ont échappé.

 

474

Toujours dans le domaine des orages, cette valeur a été mesurée par un radar météorologique mobile Doppler le 23 mai 2013 lors de la tornade d'El Reno (catégorie F5 sur l'échelle de Fujita) dans l'Oklahoma (États-Unis). A titre d'information, c'est aussi la tornade la plus large de l'Histoire avec un diamètre de 4,2 kilomètres !

Il est important de rappeler que les États-Unis sont les plus exposés aux phénomènes orageux violents (notamment les tornades) grâce à des conditions propices à leur formation. La saison orageuse (et donc des tornades) s'étend principalement de mars à septembre. Néanmoins, il est toujours possible d'observer d'importants épisodes orageux hors de cette période, en particulier dans les états du sud.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Un ensoleillement très généreux au nord

Sur la période du 1er au 15 juillet, l'ensoleillement est globalement généreux, en particulier dans le Nord-Ouest où la barre des 200 heures est frôlée...

Lire l'article

La sécheresse continue de s’aggraver en France

Après une année 2018 plutôt sèche, 2019 n'échappe pas à la règle avec une sécheresse déjà bien présente sur le pays et particulièrement précoce...

Lire l'article

Canicule : vers une nouvelle vague de chaleur en France ?

La canicule de juin sera-t-elle la seule de l'année 2019 ? Pas si sûr car une nouvelle vague de chaleur pourrait frapper la France la semaine prochaine...

Lire l'article

SST : la Méditerranée en surchauffe !

La chaleur durable et la canicule exceptionnelle de la fin juin ont favorisé une nette hausse des températures de la mer en Méditerranée ces dernières semaines...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France