La météo en bref - La météorologie


 

La météo est un élément omniprésent dans notre vie quotidienne, que cela soit par le temps qu'il fait ou par les conséquences, parfois désastreuses. Nous allons voir ici quelques grands principes de la météorologie.

 

 

 

Qu'est-ce que la météorologie ?

 

La météorologie est une science, pour le moment encore inexacte, qui se rapporte au comportement de la partie basse de l'atmosphère – la troposphère – à l'instant T ainsi qu'à de courtes échéances. Autrement dit, cette science s'intéresse de très près au temps qu'il fait, on parle d'observation, ainsi qu'au temps qu'il va faire dans un avenir proche, c'est ici de la prévision.

 

 

L'observation

 

La météorologie en temps réel se base entièrement sur les observations. Via un réseau de stations météorologiques réparties sur le territoire, des radars de précipitation, des satellites ou encore des détecteurs de foudre. Il est aujourd'hui aisé de savoir ce qu'il se passe à chaque instant sur un lieu donné.

On observe ainsi les températures, le vent, les nuages, les précipitations ainsi que de nombreux autres paramètres qui servent non seulement à suivre un phénomène, mais également à avoir un état global de la troposphère qui va être la clé de la prévision.

 

 

La prévision

 

Sans doute la plus difficile des facettes de la météorologie, la prévision se base sur une série de données recueillies sur le terrain afin d'obtenir une modélisation de l'état réel de l'atmosphère que l'on va appeler état initial.

Toutes ces données vont donc être rentrées dans un algorithme qui, à l'aide d'équations scientifiques, va calculer un scénario pour une échéance et un paramètre donné.

 

Sur cette carte, le paramètre en question est le courant Jet, à une échéance de 78h (depuis le 16 avril) tiré du modèle GFS

 

 

La prévision est, dans un premier temps, donnée par des modèles, qui calculent un ensemble de paramètres pour certaines échéances. Tous les modèles ont des algorithmes sensiblement différents et leur mise en corrélation permet d'ajuster un peu plus la prévision, car tous les modèles ne voient pas le même scénario pour un même paramètre avec la même échéance.

Ce scénario, sous forme de carte brute, va être croisé avec celui d'autres paramètres afin d'obtenir une prévision pour l'échéance en question. Cette partie de confrontation des scénarios est à la charge d'un prévisionniste qui ajuste les modélisations automatiques.

 

 

Questions/Réponses météo

 

Pourquoi les prévisions ne sont pas fiables à 100 % ?

La météorologie est une science qui fait entrer en jeu de nombreuses équations qui permettent de formaliser au mieux l'atmosphère. Cependant, nous ne connaissons pas encore toutes les lois qui régissent la météo, cela se traduit par des imprécisions qui se reportent directement sur les modélisations automatiques et donc les prévisions.

 

Pourquoi la température que je ressens n'est pas celle indiquée dans le bulletin météo ?

Deux réponses possibles à cela :

Tout d'abord, la température indiquée dans le bulletin est la température sous abri et donc à l'ombre, sans vent. L'exposition directe au soleil, le vent puis encore l'humidité présente dans l'air modifient le ressenti humain de la température et pas la température sous abri.

L'autre explication plausible est l'imprécision des prévisions, expliquée ci-dessus, qui entraîne parfois une différence entre la température prévue et la température observée.

 

J'ai été en "alerte" aux orages, mais rien chez moi…

Les orages et les phénomènes associés (grêle, pluies intenses…) sont locaux. C'est pourquoi une zone (et non lieu précis) est mise en alerte.

Aux mêmes causes les mêmes conséquences, on peut observer cela pour les inondations, qui concernent seulement les bords de rivières ainsi que les reliefs sensibles.

 

Twitter Facebook