« Partageons ensemble le temps de demain »

La houle - La météo en bref


 

Qu'elle soit ridée ou grosse, la mer ne se passe jamais de la houle. Mais comment naît-elle ? A-t-elle un lien avec le temps qu'il fait ?

 

La houle

 

 

Qu'est-ce que la houle ?

 

La houle est une succession de mouvements visibles à la surface d'une vaste mer ou d'un océan caractérisés par une série d'éléments :

→ C'est une onde mécanique qui se propage jusqu'à la rencontre d'un obstacle.

→ La houle provient de vents situés au large de l'endroit d'observation.

→ Elle est caractérisée par une hauteur, mesurée entre la crête et le creux de l'onde.

→ Elle a une fréquence qui lui est propre (nombre de vague par unité de temps).

→ Sa direction de propagation, trahissant souvent le lieu d'origine.

 

 

Comment se forme la houle ?

 

Avant qu'une série de vagues ne devienne houle, il y a la période de formation pendant laquelle les vagues sont exposées aux vents formateurs. À ce moment là, on appelle la série de vague la “ mer de vent ”.

Une vague étant une onde, elle a besoin d'énergie pour se former. Cette énergie est puisée dans la force du vent. Lorsque le vent se produit à la surface de l'eau, il y a des frottements entre les deux éléments. Ces frottements provoquent une petite élévation locale de l'eau, qu'on peut qualifier de vaguelette. Cette même vaguelette va à son tour prendre le vent, et grossir encore un peu et ainsi de suite jusqu'au moment où cette vaguelette devenue vague quitte la zone de vent. C'est à ce moment qu'elle aura atteint son paroxysme. Cependant, ce n'est qu'à ce moment-là que le train de vagues – la mer de vent - devient houle.

 

 

Les vagues scélérates

 

Lors de longs trajets en mer, de nombreux marins ont rapporté des cas de “ murs d'eau ” ou encore de “ vagues montant au ciel ”. Ces vagues sont probablement des vagues scélérates.

Ce type de vague consiste en une vague à la pente abrupte dont la hauteur crête-creux est égale ou supérieure à 2,1 fois la hauteur moyenne des vagues.

Ce type de vague n'est que rarement observé et mesuré, c'est probablement la raison première pour laquelle on n'est sûr de rien quant à leur formation.

Cependant, plusieurs hypothèses sont émises. Par exemple, certains pensent que ces vagues sont dues à la somme de plusieurs vagues classiques au même instant. Certaines vagues iraient plus vite que d'autres et au moment où l'une rattrape l'autre, leurs forces respectives s'ajouteraient.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Températures estivales la semaine prochaine

Les conditions météo vont s'avérer largement estivales ces prochains jours en France avec un soleil dominant et des températures chaudes...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Un mois de mai très contrasté

Le mois de mai 2018 a été inégal en termes de précipitations, plus chaud et ensoleillé dans le Nord et plus humide et maussade dans le Sud...

Lire l'article

L'activité solaire en déclin

L'activité solaire continue de faiblir en ce cycle 24. Des conséquences sur l'avenir ? Un prochain minimum sera t-il atteint ?

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France