La météo en bref - L'îlot de chaleur urbain


 

On a coutume d'entendre dire que la chaleur est plus étouffante en ville qu'à la campagne… et ce à juste titre, du moins la nuit !

 

 

 

En quoi consiste un îlot de chaleur urbain ?

 

Lors d'une chaude et longue journée d'été, les températures atteignent parfois des records. Suite à cela, la température redescend avec la nuit, mais pas de façon uniforme, selon le type de terrain. S'il est végétal ou artificiel, la température nocturne n'évoluera pas de façon similaire. En ville, le terrain étant très artificialisé, la température baisse de manière plus modeste qu'en milieu rural, sur terrain à dominante végétale.

Il fait donc souvent plus chaud en ville qu'à la campagne lors de nuits estivales précédées de chaudes journées. Ce phénomène est particulièrement probant la nuit, mais commence dès la baisse des températures, en fin d'après-midi.

 

 

Pourquoi cette différence entre ville et campagne ?

 

Ce phénomène trouve donc son origine dans le type de terrain rencontré.

En milieu rural, la végétation omniprésente transpire pour se rafraîchir, au même titre qu'un être humain quand il fait du sport. Cette transpiration permet de ne pas stoker de chaleur dans la plante. Cette chaleur ne sera donc pas restituée dans l’atmosphère au cours de la nuit. De plus, le tissu urbain est très discontinu, le rendu de chaleur est donc minime.

Dans les grands centres urbains, c'est tout l'inverse qui se produit. Les matériaux tels que le bitume, le béton ou encore les minéraux absorbent une grande quantité d'énergie sous forme de chaleur qui sera évacuée en période nocturne, augmentant ainsi la température ambiante.

 

 

Plusieurs degrés d'écart !

 

Lors d'épisodes de fortes chaleurs, la température peut varier de plusieurs degrés entre un grand centre urbain et la proche campagne. Ce fut le cas au cours de la nuit du 1er au 2 juillet 2015.

 

Températures au cours de la nuit du 1er au 2 juillet 2015, aux alentours de Paris et à Paris

Températures au cours de la nuit du 1er au 2 juillet 2015, aux alentours de Paris et à Paris

 

Twitter Facebook