« Partageons ensemble le temps de demain »

El Niño / La Niña - La météo en bref


 

El Niño et La Niña se déroulent loin de nous, et pourtant, ils ont bien une portée mondiale. Explications.

 

El Nino - Anomalie de température le 21 août 1997

El Niño - Anomalie de température le 21 août 1997 / La Niña - Anomalie de température le 17 janvier 1999

 

Que sont El Niño et La Niña ?

 

El Niño et La Niña sont deux phénomènes géographiquement opposés l’un à l’autre et temporellement disjoints. Ils désignent un phénomène océanique de très grande échelle se passant sur le Pacifique équatorial. Ce phénomène impacte entre autres la température de l’eau, les précipitations et a de nombreuses conséquences sur le globe.

 

 

Comment se forment ces phénomènes ?

 

En temps normal, un système cyclonique est situé au milieu de l’océan Pacifique. Il pousse les eaux de surface, les eaux chaudes, via les vents depuis les côtes d’Amérique du Sud vers les côtes Australiennes, y provoquant ainsi une légère surélévation. De plus, une zone d’ascendance est présente aux abords de l’Océanie alors qu’une zone de subsidence se trouve aux abords de l’Amérique du Sud.

Cependant, lorsque les champs d’actions se déplacent, le vent retombe et la tension qu’il exerçait sur l’eau n’est pas suffisante pour retenir la masse d’eau accumulée sur l’Océanie. Cette eau chaude s’étend alors vers l’Amérique du Sud, faisant se déplacer le système cyclonique et ses précipitations.

El Niño se traduit donc par une anomalie chaude de l’océan aux abords de l’Amérique du Sud.

A l’inverse, La Niña se traduit par une anomalie chaude au niveau de l’Océanie / Asie du Sud ainsi qu’une surélévation encore plus importante du niveau de la mer, l’eau chaude étant entraînée par les vents vers ces continents.

 

 

Quelles conséquences ?

 

En période El Niño, l’Océanie subit une grande sècheresse, l’Amérique du Sud subit de grandes inondations et il y a une recrudescence de cyclones sur le pacifique centre. Plus largement, El Niño provoque un hiver doux sur l’Amérique du Nord et de nombreuses sècheresses au sud-est de l’Afrique par exemple.

En période La Niña, on observe une recrudescence de cyclones sur le Pacifique ouest mais aussi d’ouragans sur l’Océan Atlantique. La sécheresse est quant à elle de mise sur l’Amérique du Sud ainsi que sur le sud-est de l’Afrique. Les effets planétaires sont cependant plus limités que pendant El Niño.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Météo à Noël : de nombreuses incertitudes

Vous êtes nombreux à vous demander quel sera le temps pour le réveillon et le jour de Noël. A l'heure actuelle, les scénarios sont très aléatoires. Faisons le point...

Lire l'article

Point sur l'enneigement en montagne

La neige a du mal à s'installer sur tous les massifs en ce début d'hiver météorologique à l'exception des Alpes du Nord qui restent correctement enneigées...

Lire l'article

Archives : Les débuts d’hiver les plus marquants

Certains débuts d'hiver ont été marqués par d'importants changements de temps. Vagues de froid, tempêtes, douceur remarquable : voici quelques-uns de ces débuts d'hiver étonnants...

Lire l'article

L'activité solaire en déclin

L'activité solaire continue de faiblir en ce cycle 24. Des conséquences sur l'avenir ? Un prochain minimum sera t-il atteint ?

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France