Événements climatiques : année 2013


 

  • Tempête de neige sur le littoral de la Manche

 

Le 11 et 12 mars, une tempête de neige touche tout le littoral de la Manche avec des cumuls de neige qui dépassent localement les 50 centimètres. C'est la petite Sibérie à côté de la côte. De plus, un blizzard de nord-ouest souffle en rafales, faisant des accumulations de plus de 2 mètres. La neige est tombée en Normandie, mais également dans le Nord-Pas-de-Calais (cependant dans une moindre mesure).

 

 

Chronologie de l'événement

 

Lundi 11 mars

Le phénomène neigeux débute dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 mars 2013 vers 3 heures du matin. Les premiers flocons commencent à tomber sur le Cotentin. Vers 8 heures, on relève 2 centimètres à Querqueville, 5 centimètres à Beaumont-Hague. Les chutes de neige sont ininterrompues tout au long de la journée. La circulation devient peu à peu décilate sur les routes.

 

À Coutances, la neige tombe de plus en plus à partir de 15 heures, accompagnée par un vent violent (100 km/h à Cherbourg). À Cherbourg, on relève 30 cm de neige. C'est au tour de Granville et le Sud de la Manche d'être touchés par les chutes de neige en début de soirée.

 

En soirée, plus de 200 personnes sont bloquées dans leurs véhicules entre Saint-Joseph et Cherbourg, et près d'une centaine de personnes sont elles aussi bloquées dans leurs véhicules sur la RN 174 à Condé-sur-Vire. Plus de 40 000 foyers sont privés d'électricité à la suite de la détérioration du réseau due à des chutes d'arbres sur les fils ou de rupture de câbles électriques.

 

Mardi 12 mars

Au petit matin, on relève jusqu'à 1,50 mètre de neige, avec une moyenne de 60 centimètres, paralysant la circulation. Jusqu'à 80 centimètres de neige dans les rues, des congères de plus d'un mètre, des trottoirs et des chaussées impraticables. Plus d'un mètre de neige est relevé à Saint-Pois. Entre 30 et 40 centimètres à Avranches.

 

À Coutances, les structures plient sous le poids de la neige (une partie de la toiture d'Intermarché, de l'imprimerie OCEP, de la patinoire Le Yéti, du garage Ford, etc). À Valognes, c'est le toit de l'entreprise Mécagest qui cède sous le poids de la neige. Transports scolaires et ferroviaires sont suspendus tout au long de la journée. Tout est fait pour dégager les routes, mais cela à l'aide de moyens considérables.

 

 

Neige 12 mars 2013

Crédit photo : Alain Jocard/AFP

 

En soirée, pas moins de 37 000 foyers sont toujours privés d'électricité. « Le point noir est le Cotentin, où 16 communes sont totalement privées de courant », explique Delphine Batho, ministre de l'Écologie, qui s'est déplacée à Caen. Le téléphone est lui aussi atteint : 14 000 foyers en sont privés.

 


 

 

  • Derecho du 26/27 juillet 2013

 

Une dégradation orageuse s'est opérée à la tombée de la nuit par le Golfe de Gascogne, puis en s'étendant rapidement à la côte Aquitaine. Les orages se sont ensuite organisés en lignes très actives. Ces dernières parviennent à s'initier dans les terres des Landes et de la Gironde vers minuit, puis ont gagné les Charentes et la Vendée, avant de gagner le Poitou vers 2h. Ces orages ont peu à peu formé un amat pluvio-orageux actif en remontant vers le nord et le nord-est des régions citées précédemment. En fin de nuit, l'épisode pluvio-orageux a gagné la Normandie et l'Ile-de-France, puis très vite le nord dela Seine et les Ardennes de manière atténuée. 

Ce sont de fortes rafales convectives qui ont concerné la région Bordelaise, Charentes-Maritimes, le département de la Vienne en remontant jusqu'à l'Eure et Loire avec des micro rafales pouvant dépasser les 150 km/h. De plus l'activité électrique aura été virulente en raison des multiples systèmes qui se sont organisés.

 

Orage 27/07/2013

Crédit photo : Anthony Grillon 

 

Après une nuit très agitée, le bilan matériel est assez lourd. Voici un petit reportage photo qui a été réalisé par Anthony Grillon et qui revient sur le phénomène dans la Vienne (86).

 

Orage 27/07/2013

Orage 27/07/2013

Orage 27/07/2013

 

Twitter Facebook