« Partageons ensemble le temps de demain »

Événements climatiques : année 2008


 

  • Tempête Johanna du 10 mars 2008

 

Europe (8 mars - 10 mars 2008)

Le samedi soir, le 8 mars, quelques jours avant que la tempête ne touche les côtes de l’ouest de la France, une dépression prend naissance au niveau de Terre-Neuve, avec un creusement minimal de 1000 hpa. Elle se déplace plutôt lentement et atteint l'Irlande vers 6h00 UTC. La dépression provient du rail qu'on appelle dans le jargon météorologique "le zonal". Au petit matin, la dépression est creusée à 953 hpa sur l'Irlande. Dans le même temps, la pression enregistrée à Brest est à 980 hpa. Dans la matinée de dimanche, Meteo-France place la Bretagne en vigilance orange pour cause de vent violent. A 16h, cette alerte est étendue sur un grand quart nord-ouest du pays...

 

 

Trajectoire de la dépression Johanna

Crédit photo : Norois

 

France (10 mars 2008)

La moitié nord de la France a connu le 10 mars 2008 une tempête remarquable. Si les valeurs de vent n'ont pas été exceptionnelles, la longévité de la tempête l'aura été. En certains endroits, c'est durant plus de douze heures qu'ont été observés les vents tempétueux. Sur les côtes bretonnes et normandes, les vents ont fréquemment dépassé 130 km/h et même atteint localement 155 km/h. Dans les terres, les rafales maximales ont été souvent comprises entre 80 km/h et 100 km/h sur un bon nombre de région au nord de la France. Ces vents violents, survenant en période de grande marée, ont entraîné de fortes surcôtes sur le littoral, occasionnant d'importants débordements sur certaines zones côtières du Morbihan à la Manche.

 

 

Carte vigilance Météo-France

 

Contexte général le 09/03/2008 au matin

On retrouve la dépression avec un centre minimal à 964 hpa au large des côtes irlandaises. Il y a de plus un décrochage sur la partie ouest de cette dépression, ce qui donne formation à une seconde dépression. Celle-ci est alimentée par un fort courant jet d'altitude situé entre le proche Altantique et le Canada.

 

09/03/2008 12h UTC

A midi, la dépression secondaire est bien formée sur le centre Atlantique, avec un creux minimal à 970hpa. Les isobares sont resserés dans la partie sud de la dépression, là où les vents sont les plus forts. De plus, nous pouvons voir que les vents dépassent les 300 km/h à 300hpa, c'est-à-dire à 9 000m ce qui nous confirme l'intensité du jet stream et qui servira à l'alimentation de la dépression.

 

10/03/2008 00h UTC

Johanna continue sa route et se dirige vers le sud-est de sa position initiale. Cela s'explique par le jet stream qui continue de descendre en latitude. Johanna touche dangereusement les Iles-Britanniques (avec une pression de l'ordre de 950 hPa au cœur de la zone dépressionnaire). Les vents les plus violents restent dans la partie sud de la dépression.

 

10/03/2008 12h UTC

Le creux minimal de la dépression à 960 hPa se situe désormais sur la Grande-Bretagne. Les isobares ressérés sur le nord de la France, là où le vent y est le plus virulent. On relève 140 km/h sur la Pointe du Raz (29), 137 km/h sur l'Ile de Groix (56), 130 km/h à Ouessant (29), ou encore 126 km/h à Ploumanac'h (22). Le nord de la France connait alors les vents les plus violents à ce moment. De plus, ce sont les grandes marrées (Coef. 104-106), les violentes rafales de vent de ouest-sud-ouest et les fortes précipitations provoquent un phénomène de surcôte sur le littoral breton.

 

11/03/2008 00h UTC

La dépression continue de se diriger vers l'est en s'essouflant. Toutefois nous relevons encore des rafales assez violentes sur le nord-est de la France et le sud de la Grande-Bretagne. On enregistre jusqu'à 111 km/h à Seurre (21), 108 km/h à Vesoul (70), 101 km/h à Dijon (21).

 

11/03/2008 12h UTC

La situation se calme sur le pays. On retrouve une zone dépressionnaire sur l'Europe du nord, la situation devient de saison.

 

 


 

 

  • Tornade d'Hautmont le 3 août 2008

 

Le 3 août aux les alentours de 22h dans le Nord à Hautmont, une violente tornade a tué trois personnes et détruit pratiquement tout le village. La tornade a pris naissance dans un épisode pluvieux qui avait balayé tout le nord du pays le dimanche 3 août au soir. Ce fût une des tornades les plus violentes en France. 

 

Le front pluvieux s'est renforcé sur le Hainaut-Cambrésis et l'Avesnois, celui-ci a pris un caractère orageux vers 22h, ce qui a provoqué un phénomèe d'une rare intensité dans nos régions. C'est avec une ligne de grains très marquée que la tornade s'est formée. Elle a frappé le secteur de Maubeuge : les communes de Hautmont, Neuf-Mesnil et Boussières-sur-Sambre. 

 

Les premiers dégâts apparaissent à Pont-sur-Sambre, puis vers le nord-est, dans les champs au niveau de Boussières-sur-Sambre, et dans le Bois du Fay. Après avoir ravagé Hautmont, nous avons déduit que la tornade avait parcourue environ 10km. Elle a surtout touché des bois et des forêts mais malheureusement Hautmont était en plein dans sa trajectoire. 

 

Nous n'avons aucune donnée sur la force des vents qu'il y a pu avoir, cependant nous pouvons penser qu'au vu des dégâts matériels, cela a soufflé à plus de 200/250km/h.

 

Quelques photos prises par les reporters de Kéraunos (P.Mahieu-E.Wesolek)

Tornade Hautmont

Tornade Hautmont

Tornade Hautmont

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Tendance saisonnière hiver 2017-2018 : que nous dit la stratosphère ?

Tendance saisonnière hiver 2017-2018 : parmi les indices à prendre en compte... la stratosphère. Que nous dit-elle ?

Lire l'article

Retour de l’anticyclone la semaine prochaine en France ?

L'anticyclone va faire son retour la semaine prochaine en France... Risque de nuages bas et brouillards sur bon nombre de régions !

Lire l'article

Besoin d'un certificat d'intempéries ?

Vous avez été victime de dégâts liés à un événement climatique ? Météo-Contact peut vous fournir un certificat d'intempéries...

Lire l'article

Va-t-il y avoir de la neige à Noël ?

La neige fera-t-elle son retour en France pour Noël pour le plaisir des plus petits mais aussi des plus grands ? Voici quelques éléments de réponse...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France