Météo-Contact
« Partageons ensemble le temps de demain »

Quel peuvent être les impacts planétaires du phénomène La Niña


La Niña est un phénomène climatique qui concerne en premier lieu l'Amérique du Sud. Cependant, il a des impacts non négligeables sur d'autres parties du globe. A l'inverse du phénomène El Niño, la Niña se traduit par une anomalie négative de la température de la surface des eaux du Pacifique Est, bordant les côtes d'Amérique du Sud.

 

la nina

Carte des anomalies de températures à la surface de la mer lors du phénomène la Niña en 2006 - Wikipédia

 

On constate sur la carte ci-dessus que la température de la surface de la mer est inférieure à la normale. Ceci est dû à un renforcement des vents - les alizés - en direction de l'Asie, qui provoquent une ascendance des eaux de profondeur vers les côtes Ouest du continent. Les eaux froides s'étalent alors en surface. L'humidité de l'océan repoussée vers le continent asiatique provoque une recrudescence des développements cycloniques, aussi bien en Asie qu'en Amérique du Nord. A l'inverse, cela induit une sécheresse sur le continent sud-américain, notamment sur les côtes de l'Est.

la nina

Cartes des phénomènes climatiques induits par la Niña - Wikipédia

 

Sur la carte ci-dessus nous pouvons clairement comprendre les mécanismes de la Niña sur l'ensemble du globe. En effet, la circulation plus intense des vents d'Est au niveau de l'équateur dans le Pacifique entraîne une vaste zone pluvieuse en Asie du Sud et de l'Est.

 

la nina

Image satellite de l'Océan Atlantique en septembre 2020 - NOAA

 

L'image satellite du mois de septembre est probante, de nombreux ouragans se sont développés en cette période. Depuis mai, et jusqu'à ce jour, pas moins de 25 tempêtes tropicales et ouragans se sont formés. Une saison riche, indirectement en conséquence des courants aériens de haute altitude, moins instables du fait des eaux de surface du Pacifique plus fraîches, amenuisant le cisaillement des vents qui lui a un impact sur la cyclogénèse.

Le phénomène la Niña peut également avoir un impact sur le climat européen. En effet, il renforce certains anticyclones polaires de l'hémisphère Nord, pouvant donner des anomalies de températures froides durant l'hiver. Va t-on se diriger vers un hiver plus froid que la normale ? Nous verrons clair d'ici quelques semaines lorsque l'automne sera bien installé en Europe.

Nous l'avons compris, les phénomènes sud-américains tels que El Niño et La Niña provoquent une sorte de réaction en chaîne ayant des impacts sur une grande partie du globe terrestre. Généralement ce phénomène dure une à deux années, mais il est encore mal connu des spécialistes, qui essaient de lui trouver une périodicité, comme à celui de son grand-frère, El Niño.

 

 damien   Article écrit par Damien Valette

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Samedi 16 janvier 2021 à 19:48:31

À lire aussi...

Chutes de neige jusqu'en plaine ce week-end

L'hiver va de nouveau s'offrir un intermède ce week-end en France avec un risque neigeux jusqu'en plaine de la Normandie au Nord-Est...

Lire l'article

2021 : de nouvelles normales climatiques

En 2021, de nouvelles normes de saison de référence vont voir le jour en France, qui concerneront la période 1991-2020...

Lire l'article

De la neige aux portes du Sahara !

Les habitants du nord de l'Algérie ont été surpris de voir, pour la 4e fois en 42 ans, de la neige tomber aux portes du Sahara...

Lire l'article

L'année 2020 est la plus chaude depuis 1900

La température moyenne en 2020 est de 14 degrés en France, classant cette année comme la plus chaude jamais enregistrée depuis le début du XXe siècle...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.