Météo-Contact
« Partageons ensemble le temps de demain »

Des grêlons géants observés dans le centre de la France


Le centre de la France a connu un épisode d'orages et de grêle impressionnant en soirée de dimanche. Des grêlons de 8 centimètres ont été observés...

 

Grêle à Frontenay-Rohan-Rohan près de Niort

Grêle à Frontenay-Rohan-Rohan près de Niort | Julien Getreau pour Météo-Contact

 

Ils étaient redoutés, ils ont bien eu lieu ! Les orages ont été particulièrement violents en soirée du dimanche 22 mai sur une partie de la France. Le Centre-Ouest a été particulièrement impacté par les intempéries. Des orages supercellulaires se sont développés et ont provoqué d'importantes chutes de grêle !

 

 

Un contexte favorable aux orages violents

 

L'ambiance générale était largement favorable pour observer cette virulente dégradation orageuse. Une vague de chaleur record a concerné la France depuis les Saints de glace, permettant ainsi une accumulation d'énergie similaire à ce qui pourrait être observé au cours de l'été.

De plus, un talweg s'est progressivement invité par l'Ouest, générant une instabilisation de l'atmosphère. Le cocktail, chaleur et humidité s'est avéré explosif. Les nuages ont bourgeonné et se sont transformés en de véritables machines électriques, souvent appréciées par les chasseurs d'orages, mais redoutées par une majorité. Nous parlons ici des cumulonimbus, les nuages qui génèrent des orages, la foudre, la grêle, le vent et même les tornades.

 

 

Grêlons jusqu'à 8 centimètres

 

Le contexte était propice à des phénomènes violents sur certaines régions, en particulier celles situées vers le Centre. Les sommets nuageux étaient prévus avec une température de l'ordre de -65 à -70 degrés, tandis que la température à la base des nuages pouvait approcher les 30 degrés. L'amplitude thermique était proche de 100 degrés !

De tels contrastes thermiques génèrent des turbulences incommensurables au sein même d'un nuage d'orage. Plus la différence entre la base du cumulonimbus et son sommet est notable, plus les chances de voir la formation de grêlons géants sont importantes. C'est ce qu'il s'est passé dimanche soir entre les secteurs de Niort, Poitiers ou encore Châteauroux. Une supercellule vigoureuse s'est formée et a apporté son lot d'intempéries, dont des chutes de grêle impressionnantes, atteignant la taille d'une boule de pétanque localement, soit environ 6 à 8 centimètres.

 

 

 anthony   Article écrit par Anthony Grillon

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Lundi 23 mai 2022 à 10:31:45

À lire aussi...

La France encore menacée par la canicule ?

La France va-t-elle connaître une nouvelle vague de chaleur ou même une canicule dans les prochaines semaines ? Eléments de réponse dans notre article...

Lire l'article

Tendance météo pour vos vacances d'été

La météo de vos vacances d'été s'annonce-t-elle belle ? Météo-Contact vous propose une tendance pour le mois de juillet et d'août...

Lire l'article

La Niña pourrait persister jusqu'en 2023

Le phénomène La Niña, qui est l'opposé de El Niño, est toujours bien installé dans le Pacifique. Analyse des conséquences et point sur les tendances à venir.

Lire l'article

Tendance saisonnière pour la suite de l'été 2022

Quel temps va-t-il faire au cours de l'été 2022 en France ? Météo-Contact vous livre à travers cet article les indices pour l'été à venir...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.