« Partageons ensemble le temps de demain »

La pression atmosphérique - La météo en bref


 

Paramètre indispensable à la prévision météorologique, la pression atmosphérique mérite que l’on s’y intéresse d’un peu plus près.

 

Carte d’observation de la pression atmosphérique | Météo-Contact

 

 

Qu’est-ce que la pression atmosphérique ?

 

La pression atmosphérique peut être appréhendée comme le poids exercé par la colonne d’air au-dessus d’un point donné. Elle s’exprime en hPa (hectopascal) et sa moyenne au niveau de la mer est proche de 1013,25 hPa. Point important, la pression atmosphérique mesurée par les stations au sol est toujours ramenée à son équivalent au niveau de la mer !

Sous nos latitudes, la pression atmosphérique est extrêmement variable, elle s’établit entre 950 hPa et 1050 hPa.

Lorsque la pression passe sous la barre des 1010 hPa, on dit du temps qu’il est dépressionnaire et à contrario, lorsqu’on passe la barre des 1015 hPa, le temps est anticyclonique.

 

 

Comment évolue la pression avec l’altitude ?

 

La pression atmosphérique est extrêmement sensible à l’altitude. Alors que sa moyenne au niveau de la mer est de 1013 hPa, on n’est plus qu’à 500 hPa à 5500 mètres d’altitude et à 100 hPa aux alentours de 16 km d’altitude. Un modèle simplifié tend à dire que la pression est divisée par deux tous les 5500 mètres et par 10 tous les 16 000 mètres gagnés.

Techniquement, la pression atmosphérique s’étend jusqu’au sommet de l’atmosphère (entre 10 000 et 100 000 km d’altitude). Cependant, elle est si minime que son impact n’est plus perceptible à partir d'une altitude bien moindre. Pour donner un ordre d’idée, à 50 km d’altitude, la pression atmosphérique n’est plus qu’à 1 hPa, soit plus de 1000 fois inférieure à celle de la surface terrestre.

 

Graphique d'évolution de la pression atmosphérique avec l'atitude

Graphique d'évolution de la pression atmosphérique avec l'atitude

 

 

Pression atmosphérique et vent, deux paramètres associés

 

Le vent est le déplacement d’un volume d’air de hautes pressions vers de plus basses pressions. Cela explique pourquoi les tempêtes et autres dépressions sont aussi venteuses qu’elles sont creuses.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Hiver 2019/2020 : les premières tendances

Quelles sont les premières prévisions pour l'hiver 2019-2020 ? Il est temps de découvrir les tendances saisonnières de l'hiver qui s'annonce...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Vers l’hiver le plus froid depuis 30 ans : info ou intox ?

Une question qui revient chaque année durant l'automne : l'hiver 2019-2020 sera-t-il le plus froid depuis 30 ans ? Éléments de réponse dans notre article...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France