« Partageons ensemble le temps de demain »

La pression atmosphérique - La météo en bref


 

Paramètre indispensable à la prévision météorologique, la pression atmosphérique mérite que l’on s’y intéresse d’un peu plus près.

 

Carte d’observation de la pression atmosphérique | Météo-Contact

 

 

Qu’est-ce que la pression atmosphérique ?

 

La pression atmosphérique peut être appréhendée comme le poids exercé par la colonne d’air au-dessus d’un point donné. Elle s’exprime en hPa (hectopascal) et sa moyenne au niveau de la mer est proche de 1013,25 hPa. Point important, la pression atmosphérique mesurée par les stations au sol est toujours ramenée à son équivalent au niveau de la mer !

Sous nos latitudes, la pression atmosphérique est extrêmement variable, elle s’établit entre 950 hPa et 1050 hPa.

Lorsque la pression passe sous la barre des 1010 hPa, on dit du temps qu’il est dépressionnaire et à contrario, lorsqu’on passe la barre des 1015 hPa, le temps est anticyclonique.

 

 

Comment évolue la pression avec l’altitude ?

 

La pression atmosphérique est extrêmement sensible à l’altitude. Alors que sa moyenne au niveau de la mer est de 1013 hPa, on n’est plus qu’à 500 hPa à 5500 mètres d’altitude et à 100 hPa aux alentours de 16 km d’altitude. Un modèle simplifié tend à dire que la pression est divisée par deux tous les 5500 mètres et par 10 tous les 16 000 mètres gagnés.

Techniquement, la pression atmosphérique s’étend jusqu’au sommet de l’atmosphère (entre 10 000 et 100 000 km d’altitude). Cependant, elle est si minime que son impact n’est plus perceptible à partir d'une altitude bien moindre. Pour donner un ordre d’idée, à 50 km d’altitude, la pression atmosphérique n’est plus qu’à 1 hPa, soit plus de 1000 fois inférieure à celle de la surface terrestre.

 

Graphique d'évolution de la pression atmosphérique avec l'atitude

Graphique d'évolution de la pression atmosphérique avec l'atitude

 

 

Pression atmosphérique et vent, deux paramètres associés

 

Le vent est le déplacement d’un volume d’air de hautes pressions vers de plus basses pressions. Cela explique pourquoi les tempêtes et autres dépressions sont aussi venteuses qu’elles sont creuses.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Fin de semaine fraîche et perturbée

Le décalage de l'anticyclone va permettre à une activité plus dépressionnaire de s'infiltrer sur notre pays ce week-end...

Lire l'article

Le typhon Soulik : alerte pour le Japon et la Corée du Sud

Le Japon et la Corée du Sud en ligne de mire du typhon Soulik qui risque d'engendrer des dégâts et menacer des vies...

Lire l'article

Températures élevées de la Méditerranée : quelles conséquences pour l'automne ?

L'excédent de température de la mer Méditerranée pourrait favoriser des phénomènes pluvio-orageux intenses près des côtes...

Lire l'article

Nouveau pic de chaleur cette semaine

Les derniers jours de l'été météorologique vont être marqués par un ultime coup de chaleur. Les températures pourraient localement excéder 35°C sur certaines régions...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France