« Partageons ensemble le temps de demain »

La météo en bref - Les alizés


 

Il est une partie de la planète où les notions de dépressions et d’anticyclones semblent lointaines. Pourtant, le vent, phénomène associé se produit partout sur Terre. Au niveau de l’Equateur, les vents sont appelés les alizés. Voyons dans le détail ces vents un peu spéciaux.

 

Schéma de la circulation générale de l'atmopshère

Schéma de la circulation générale de l'atmopshère

 

 

Que sont les alizés ?

 

Les alizés sont des vents se produisant dans la zone intertropicale, c’est-à-dire entre 23.7° Nord et Sud et prenant leur origine un peu au-delà des tropiques. Ils sont orientés des pôles vers la zone de convergence intertropicale – c’est-à-dire vers l’équateur, avec une composante Est.

Ces vents se produisent partout autour de la Terre avec néanmoins des variations importantes selon le terrain sous-jacent – océan ou continent – notamment sur leur vitesse.

 

 

Comment se forment les alizés ?

 

Au niveau des latitudes subtropicales, les cellules de Hadley subsident. Ces cellules sont, pour faire simple, une circulation de masses d’air provenant de la zone équatoriale qui sont montées en altitude puis sont remontées au niveau des latitudes subtropicales où elles subsident et retournent vers la zone équatoriale au niveau du sol avant de recommencer un cycle. C’est cette deuxième étape qui est à l’origine des alizés.

 

 

Alizés continentales et alizés océaniques

 

L’origine de la distinction des deux phénomènes ne relève pas de leur origine même mais de leur position géographique, et par conséquent, de leurs impacts. Les alizés continentaux sont très secs et n’ont pour effet que d’entretenir l’aridité des régions impactées. A contrario, les alizés océaniques se chargent en vapeur d’eau qui, lorsque ces alizés arrivent sur les continents, se condense et provoque de fortes précipitations. C’est pour cette raison que l’on trouve de grandes forêts tropicales au niveau de l’équateur.

 

La Terre depuis l'espace

Les latitudes subtropicales sont marquées par une aridité visible (Sahara, sud de l'Afrique) alors que la zone de convergence intertropicale est marquée par un espace très verdoyant (Amazonie, Afrique Centrale, Indonésie)

 

 

El Nino et El Nina, des anomalies des alizés

 

El Nino et El Nina sont deux phénomènes étroitement liés qui se produisent au niveau de l’équateur dans l’océan pacifique. Ces phénomènes impactent, entre autres la température de l’eau et les précipitations, le tout provoqué par les vents.

El Nino, pour faire simple, correspond à une réduction presque totale des alizés alors qu’El Nina correspond, au contraire, à une accélération importante.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Neige en plaine mardi et mercredi

Les chutes de neige se confirment pour la journée de mardi et persisteront mercredi. On attend localement 5 à 10 centimètres jusqu'en plaine...

Lire l'article

2018 : année la plus chaude depuis 1900 en France

L'année 2018 est l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis 1900 en France avec un excédent thermique annuel proche de +1.4°C...

Lire l'article

2018 : foudroiement record en France

L'année 2018 a été une année record depuis les années 90 en terme de foudroiement avec près de 725 000 impacts nuage-sol...

Lire l'article

Des projections à long terme instables

Une période hivernale semble s'installer sur le continent européen. Seulement, les modélisations sont assez instables laissant des incertitudes sur le temps sensible en France...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France