« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : instruments et modèles


 

Météo-Contact vous propose « le saviez-vous ? ». A travers cette rubrique, vous allez découvrir les différents aspects du climat dans le monde, les paysages, les chiffres clés à retenir et bien d'autres choses...

 

Météo-Contact fête son anniversaire et c'est à cette occasion que nous sortons un "le saviez-vous" assez spécial. En effet, dans ce "LSV", nous allons vous montrer comment nous travaillons, quels sont nos outils, etc. Des instruments météorologiques aux modèles, découvrez comment Météo-Contact devient l'espace d'un instant, le maître du temps.

 


Les instruments


 

 

 

Thermomètre

Anénomètre Pluviomètre
Thermomètre Anénomètre Pluviomètre

 

     

 

 

Thermomètre

C'est un outil indispensable au météorologue. Il sert évidemment à prendre la mesure de la température. Il permet de savoir si la prévision a été vérifiée ou non et il permet aussi d'établir des normes. Grâce à ces normes, nous sommes en capacité de savoir si un mois a été plus ou moins au-dessus ou en dessous de la normale.

 

Pluviomètre

Voici un autre outil très utile. Le pluviomètre permet comme son nom l'indique de mesurer la quantité de précipitation tombée.

Il permet lui aussi d'établir des normes de précipitation qui peuvent être couplées aux normes de températures afin de déceler des périodes plus ou moins propices à la sécheresse, chose très utile pour les régions méditerranéennes.

 

Anénomètre

L'anémomètre sert à mesurer la vitesse du vent moyen, mais aussi les rafales. Il est particulièrement utile pour mesurer la force d'une tempête, mais aussi pour comprendre certaines variations des températures en fonction du vent.

Par exemple, lorsque l'on observe un vent de sud au-dessus des Pyrénées, les températures vont fortement augmenter au pied de la chaîne pyrénéenne par effet de foehn. L'anémomètre permet donc de relever la vitesse du vent, mais aussi de comprendre certains changements de temps liés au vent.

 


Les modèles


 

GFS & CEP

Il ne s'agit pas d'instruments météorologiques, mais de modèles. Ils nous servent à élaborer la prévision au-delà de cinq jours. Ce sont donc des modèles utiles à long terme (jusqu'à sept jours puisque la fiabilité devient moindre au-delà) qui nous offrent une première visualisation de la situation météorologique à l'échelle de l'Europe.

Ils ne sont pas d'une grande précision en raison de mailles assez grandes. Cependant, il serait impossible pour nous de faire des prévisions au-delà de cinq jours sans eux.

 

Arpege et WRF (0.05° ou 5km)

Ces modèles disposent de mailles nettement plus fines que les modèles cités précédemment. En effet, elles sont respectivement de 10km et 5km pour Aprege et WRF. Le premier modèle est celui de Météo France auquel il y a depuis peu, un accès libre. Le second modèle est issu de GFS.

On considère que WRF est en quelque sorte la maille fine de GFS. En effet, WRF utilise les données de GFS tout en les retravaillant pour gagner en précision. Ces modèles nous sont utiles dans l'élaboration des prévisions à deux et quatre jours. C'est par exemple avec eux que l'on appréhende les premières tendances pour les épisodes orageux estivaux ou bien les épisodes neigeux.

 

Arome et WRF (0.02° ou 2km)

Ces modèles sont les plus précis de tous. Ils sont en quelque sorte l'élite des modèles. Ils ont des mailles très fines permettant de faire une prévision avec une grande précision à très court terme entre un et trois jour(s).

Ils sont très utiles lors d'épisodes orageux ou neigeux très complexes. Ils permettent de voir des phénomènes très locaux que l'on ne verrait pas sur les modèles avec des mailles plus importantes tels que les trous à chaud ou à froid, les phénomènes orageux locaux mais intenses etc.

 

Voilà nous vous avons presque tout dit sur nos méthodes de travail. Évidemment, il reste une part de secret tout en sachant que nous utilisons en majeure partie notre expérience...

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

La vague de froid de décembre 1933

En 1933, une vague de froid caractérisée par sa durée touche la France du 7 au 24 décembre. Le mois de décembre 1933 est le plus froid depuis les mois de décembre 1890 et 1879...

Lire l'article

Neige en plaine dans l'Est lundi

Un épisode de neige jusqu'en plaine est attendu dans l'Est lundi avant le retour d'un temps plus doux sur la majeure partie du pays au fil de la semaine...

Lire l'article

Point sur l'enneigement des montagnes

Où en est l'enneigement de nos montagnes ? Un point sur l'état du manteau neigeux est donc abordé dans cet article...

Lire l'article

Un mois de novembre ensoleillé et plutôt sec

Le mois de novembre 2017 a été plutôt ensoleillé, humide dans le Nord-Est et sec ailleurs avec des températures proches de la normale...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France