« Partageons ensemble le temps de demain »

Le brouillard - La météo en bref


 

On l'a tous déjà expérimenté au moins une fois. Le brouillard est parfois dense et dangereux, mais saviez-vous que c'est un nuage (presque) comme les autres ?

 

 

Qu'est-ce que le brouillard ?

 

En météorologie, le brouillard est, au sens strict du terme, un nuage qui touche le sol impactant la visibilité. Pour être précis, il y a du brouillard lorsque la visibilité est comprise entre quelques mètres et 1 500 à 1 800 mètres. Au-delà, on dit de l’atmosphère qu'elle est brumeuse. Il est, tout comme un nuage classique, composé de minuscules gouttelettes d'eau en suspension qui ne sont que très peu mouvantes.

 

Brouillard

 

 

Comment se forme le brouillard ?

 

Le brouillard peut se former de différentes manières, mais les deux qui suivent sont les plus communes.

 

→ Le brouillard de rayonnement

Lorsque la nuit est très claire, lorsqu'il n'y a pas un nuage dans le ciel, le rayonnement terrestre nocturne tend à faire baisser la température près du sol. Le rayonnement terrestre nocturne provient du sol, qui émet lui aussi des ondes mais qui ne sont pas visibles. Ces mêmes ondes s'échappent vers l'espace, elles ne maintiennent donc pas une température élevée, contrairement aux nuits couvertes pendant lesquelles le rayonnement nocturne ricoche sur les nuages et vient réchauffer l'air, sur le principe de l'effet de serre. L'air étant refroidit, il atteint parfois son point de rosée (air saturé en eau qui provoque la condensation de cette dernière) et provoque la formation du nuage.

 

→ Le brouillard d'advection

Le brouillard d'advection se produit lorsqu'une masse d'air chaud et humide rencontre une surface plus froide. En refroidissant, l'air tend à atteindre son point de rosée, qui permettra à l'eau de se condenser. Cette opération s'effectue sur toute la hauteur pour laquelle le point de rosée est atteint. Ce type de brouillard se rencontre à toute période de la journée, et notamment sur les côtes maritimes, où l'air chargé d'humidité peut se confronter avec un air froid sur le continent pendant les saisons de transition.

 

 

Comment se dissipe le brouillard ?

 

Généralement, le brouillard se dissipe avec la hausse des températures. Cette hausse augmente la quantité d'eau pouvant être contenue dans un même volume d'air et, par conséquent, l'eau condensée retourne à l'état gazeux. Le brouillard n'en est maintenant plus un.

Mais parfois, c'est le vent qui permet la dissipation ou l'atténuation du brouillard. Particulièrement vrai lors d'un brouillard de rayonnement, le vent permet le brassage des masses d'air en basse couche et ainsi limite la baisse de la température ou réduit l'humidité relative ambiante, et ainsi fait passer le point de rosée sous la température relevée à cet instant.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Météo à Noël : doux pour le réveillon, de saison le 25 décembre ?

Vous êtes nombreux à vous demander quel sera le temps pour le réveillon et le jour de Noël. A l'heure actuelle, le scénario froid est le moins probable. Faisons le point...

Lire l'article

Archives : Les débuts d’hiver les plus marquants

Certains débuts d'hiver ont été marqués par d'importants changements de temps. Vagues de froid, tempêtes, douceur remarquable : voici quelques-uns de ces débuts d'hiver étonnants...

Lire l'article

L'activité solaire en déclin

L'activité solaire continue de faiblir en ce cycle 24. Des conséquences sur l'avenir ? Un prochain minimum sera t-il atteint ?

Lire l'article

Tendance saisonnière : hiver 2018-2019

La réactualisation des tendances saisonnières nous projette sur l'ensemble de l'hiver 2018-2019. Quelles sont les tendances ? Avec quels outils nous les réalisons...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France