« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : la théorie de la catastrophe de Toba


 

Ce numéro de « le saviez-vous ? » est un numéro assez spécial. En effet, il mêle climatologie et sciences (en soit la climatologie est une science puisque c'est la science du climat). Nous avions déjà brièvement évoqué la théorie de la catastrophe de Toba dans un « le saviez-vous ? » consacré aux volcans et leurs effets sur le climat.

Dans ce numéro nous évoquerons plusieurs aspects de la théorie de la catastrophe de Toba afin de vous faire découvrir une super-éruption qui aurait pu être responsable de l'extinction des Hommes.

 

Image satellite du lac de Toba

Image satellite du lac de Toba | NASA Landsat

 

 

73 000

Tout d'abord il faut situer cette catastrophe tant dans un repère temporel mais aussi géographique. L'éruption de ce volcan aurait eu lieu il y a environ 73 000 ans sur l'île de Sumatra en Indonésie, plus précisément là où se situe la caldeira du lac de Toba. C'est à ce jour la dernière super-éruption connue des Hommes. La puissance de cette éruption est incroyable puisqu'elle a été 3 000 fois plus puissante que celle du mont Saint-Hélène en 1980 aux États-Unis. Elle engendra de nombreuses conséquences et aurait pu être responsable de l'extinction des hominidés sur Terre.

 

10

Justement une des premières conséquences fut l'amorce d'un hiver volcanique, lequel a duré 6 à 10 ans. Pendant cet hiver volcanique les aérosols émis par le volcan ont permis de filtrer les rayons du soleil et donc contribué au refroidissement de notre planète. Par ailleurs le volcan a entraîné un refroidissement conséquent sur plus d'un millénaire au niveau planétaire. On estime que durant cette période la température moyenne sur Terre a chuté de 3 à 3.5°C. On pourrait croire que cette chute est assez limitée puisque 3°C ne représentent pas "grand chose". En réalité cela est trompeur puisqu'avec une chute globale de 3 à 3.5°C de la température moyenne sur Terre, les régions tempérées peuvent subir une baisse de 10 à 15°C de leurs températures moyennes.

 

1

Selon la théorie, cette catastrophe aurait grandement affecté l'activité humaine. En effet, les changements climatiques auraient été tels, que l'espèce humaine aurait été grandement menacée. Au final des multiples espèces d'hominidés, seule une aurait survécu avec un effectif de quelques milliers d'individus en Afrique Orientale. Au final les humains tels que nous les connaissons maintenant descendraient de ces survivants africains qui se seraient ensuite étendus sur de plus en plus de terres au fur et à mesure que le climat redevenait plus clément.

 

500

Ceci n'étant évidemment qu'une théorie elle a eu le droit et a le droit à son lot de controverses. Par exemple des découvertes archéologiques récentes à Jwalapuram en Inde montreraient la poursuite quasi-normale de l'activité humaine dans cette région du monde après la catastrophe. En effet, près de 500 outils de pierre relatant d'une continuité dans les techniques ont été retrouvés et permettraient donc de montrer que cette catastrophe n'a eu que peu d'influence sur les activités humaines et n'aurait donc pas menacé les Hommes.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Températures estivales ce week-end

Les conditions estivales s'installent en cette fin de semaine et vont persister ce week-end avec des températures qui atteindront fréquemment la barre des 30°C...

Lire l'article

Tendances saisonnières automne 2019 : encore de la douceur ?

L'automne 2019 pourrait conserver une tendance douce dans la continuité des mois précédents mais les précipitations devraient se montrer plus généreuses par le nord...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France