La météo en bref - La pluie


 

Faible ou forte, sous forme d'averses ou continue, la pluie affecte l'hexagone de manière récurrente et inégale. Mais comment se forme-t-elle ?

 

La pluie

 

 

Qu'est-ce que la pluie ?

 

La pluie désigne toute précipitation sous forme liquide originaire d'un nuage ou d'un système nuageux dont les gouttes ont une taille supérieure à 0.5 mm. La pluie se compose de gouttes allant de 0.5 mm pour les plus petites à 6 mm pour les plus grandes. Au-delà, elles explosent pendant la chute et forment ainsi des gouttes plus petites.

La quantité de pluie tombée se mesure en mm (millimètre). Un mm représente un litre d'eau tombé par mètre carré. Selon les situations, la pluie tombe avec différentes intensités.

 

La pluie

 

 

Comment la pluie se forme-t-elle ?

 

La pluie se forme au sein d'un nuage (cf La météo en bref - Les nuages). Le nuage en question est, comme toute l'atmosphère, parsemé par de grandes quantités d'impuretés qui sont autant de noyaux de condensation. Les noyaux de condensation sont la base de la goutte ou du cristal de glace car des gouttelettes vont venir se fixer sur la particule. 

Puis on distingue deux cas. Lorsque le nuage à une température négative, les gouttelettes d'eau en surfusion vont, au fil des mouvements internes au nuage, venir grossir les petits cristaux de glace formés autour des noyaux. A partir d'une certaine taille, le cristal de glace va être trop lourd et la gravité va l'emporter sur l'ascendance. Dans le deuxième cas, celui des nuages à température positive, ce sont les chocs entre les gouttelettes qui finiront par créer des gouttes de pluie qui tomberont, entraînées par la gravité.

 

La virga

Virga observée dans le Poitou en avril 2016 | Crédit photo : Météo-Contact

 

 

Un phénomène peu connu : la virga 

 

La virga désigne une précipitation qui n'atteint pas le sol, quel que soit son type. Lorsque le nuage déverse des précipitations, celles-ci peuvent traverser une couche d'air très sec. Les précipitations vont donc perdre peu à peu en importance via l'évaporation si elles sont liquides (ou la sublimation si elles sont solides). Parfois, il arrive que l'évaporation (ou la sublimation) soit totale. Rien n'atteint donc le sol.

Ce phénomène n'a pas de conséquence en surface mais peu néanmoins amener la formation de nouveaux nuages entre le nuage instigateur des précipitations et le sol. En été, lors d'une virga sous orage/averse, cela peut conduire à des turbulences en basse couche, voire à des rafales descendantes

 

Twitter Facebook