« Le saviez-vous ? » : la foudre


 

La foudre... Sans elle, les orages ne seraient que peu intéressants, ils n'existeraient d'ailleurs pas, et probablement que la vie sur Terre ne serait pas telle qu'elle est aujourd'hui. A chaque coup de foudre, un spectacle lumineux inédit se produit car chaque coup de foudre est unique. Néanmoins, derrière sa beauté se cache une véritable source d'énergie parfois destructrice. 

 

Foudre, éclair

 

3

La foudre peut se décliner en trois types d'éclairs. Premièrement, il y a les éclairs intra-nuageux, ils se produisent à l'intérieur des cumulonimbus, ce sont ceux que l'on retrouve le plus.

Deuxièmement, il existe les éclairs inter-nuageux, ils se produisent entre deux cumulonimbus. Et enfin la foudre, elle part généralement du nuage vers le sol, cependant elle peut parfois partir du sol vers les nuages ! 

 

2

Parmi la "foudre", il existe d'ailleurs deux types de "foudre". Les éclairs positifs et les éclairs négatifs. Les positifs sont minoritaires mais ce sont les plus puissants, ils n'ont généralement aucune ou peu de ramifications et produisent un grondement sourd. Les négatifs eux ont beaucoup de ramifications, c'est à dire que l'éclair se divise et forme des "bras". 

 

40 000

La température d'un coup de foudre peut avoisiner les 40 000°C ! C'est d'ailleurs le brusque échauffement de l'air provoqué par la hausse brutale de la température qui génère le bruit de l'orage. 

 

Twitter Facebook