« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : épisodes méditerranéens et cévenols


 

Si la côte méditerranéenne est réputée pour son soleil et sa douceur, il arrive parfois, surtout en automne, que le ciel se fâche et que le temps se dégrade très fortement. Tous les ans, dans une plus ou moins grande mesure, des épisodes méditerranéens et cévenols affectent les régions proches de la Méditerranée. On peut d'ailleurs remarquer l'intensité de ces phénomènes puisqu'ils pourraient s'apparenter (au niveau des cumuls de précipitations) à des pluies tropicales.

 

Épisode méditerranéen et cévenol

 

9

Pour une bonne entrée en matière, lors de l'automne 2014 (01/09/2014 au 30/11/2014), ce n'est pas moins de 9 épisodes méditerranéens ou cévenols qui ont frappé les régions proches de la Méditerranée. En effet, les conditions sont restées très longtemps propices à la récurrence de ce genre de phénomène. Ces 9 épisodes consécutifs ont établi un record puisque depuis 1958, il n'y avait pas eu autant d'épisodes durant tout un automne. La situation météorologique de l'époque est responsable de ces fortes pluies puisque, durant plusieurs semaines, des masses d'air douces et très humides ont été advectées en basses couches tandis que de l'air froid et plus sec était advecté en altitude.

 

906

Au Col de Balleva en Corse du sud, 906 mm de précipitations sont tombés durant la Toussaint en 1993, dont 780 mm rien que le 31 octobre ! Voilà donc une occasion de rappeler que la Corse peut également être concernée par ces violentes intempéries qui ne concernent pas que le littoral continental. Ces intempéries peuvent également s'accompagner de violents orages et de violentes rafales de vent comme ce fut le cas entre le 12 et 15 octobre 2016 où des rafales à 150 km/h ont été observées en Corse au passage d'une virulente ligne orageuse.

 

1000

Les cumuls de précipitations ont atteint voire dépassés 1 000 mm durant le dernier épisode méditerranéen majeur en novembre 2011 en Ardèche. On remarque par ailleurs que ces cumuls sont en grande partie causés par le relief. En effet, les remontées nuageuses s'amoncellent sur le relief et donnent lieu à des pluies intenses et durables, ainsi les cumuls de précipitations peuvent rapidement devenir importants comme ce fut le cas durant ces 5 jours de novembre 2011 (du 1er au 5).

 

4

En France et selon Météo-France, 4 départements sont particulièrement à surveiller. Ces départements étant : le Gard, l'Ardèche, l'Hérault et la Lozère. Sur ces départements on observe en moyenne 1 à 2 épisode(s) par an où il tombe 200 mm en l'espace d'une journée. On note par ailleurs que la probabilité est plus élevée dans l'Hérault et la Lozère. Même si ces départements sont les plus exposés, c'est globalement toutes les régions proches de la Méditerranée qui sont soumises à ces fortes intempéries.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Point sur l’érosion du littoral après l’hiver 2018

Les plages se remettent doucement des assauts de l'hiver, l'état des côtes est-il stable ou bien l'érosion des côtes a t'elle été importante ... ?

Lire l'article

Risque d’orages ces prochains jours

Un changement de temps pourrait s'opérer ce week-end en France : la météo pourrait prendre une tournure orageuse...

Lire l'article

Soleil et chaleur : ce temps va-t-il durer ?

Les conditions estivales vont perdurer jusqu'au week-end avant une baisse sensible du mercure accompagnée d'une dégradation entre dimanche et lundi...

Lire l'article

Avril, un mois de transition

Le mois d'avril est souvent considéré comme un mois de transition avec une première décade perturbée laissant place au beau temps en seconde partie de mois...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France