« Le saviez-vous ? » : entre histoire et météo...


 

Nous allons aujourd'hui mêler la météo à un autre domaine : l'histoire. En effet, pendant longtemps les Hommes ont rythmé leur vie en fonction des saisons et du tempsLa météo fut longtemps le principal moteur de notre économie si bien qu'elle rythma les cycles de croissance et récession.

Elle a aussi et a toujours un impact considérable sur l'Histoire, c'est de cela dont nous allons parler dans ce « Le saviez-vous » spécial Histoire. Ainsi nous allons voir quel rôle a-t-elle tenu dans l'Histoire de France à travers plusieurs événements majeurs.

 

Histoire et météo

 

 

La Révolution française...

 

Comment parler du rôle du temps dans l'Histoire sans évoquer la Révolution française... En effet, la répétition d'étés pourris a eu pour conséquence de très mauvaises récoltes alors que la population était grandissante. Puisque les récoltes furent mauvaises, le prix du grain n'a pu qu'augmenter du fait de sa rareté. De ce fait, seules les populations les plus riches ont pu se procurer cette ressource alimentaire, il s'ensuivit donc d'une hausse logique de la mortalité liée à la faim. Dans le même temps le climat politique devenait très tendu et les émeutes commencèrent à être de plus en plus violentes et fréquentes... Peu de temps après le peuple prit les armes et se souleva...

 

La Révoltuion française est un très bon exemple du rôle que le climat a pu avoir sur l'Histoire et l'économie. Par exemple aux alentours du XIIe et XIIe siècles l'Europe a connu des températures très douces avec des étés assez chauds et des hivers doux et humides. Les récoltent étaient très bonnes et donc l'économie fleurissante. Un climat de prospérité était donc associé à cette douceur si bien que la France a connu durant cette période une croissance démographique assez importante.

 

 

La chute de Napoléon Bonaparte, la bataille de Waterloo (ou bien Water l'eau...)

 

La France est au sommet de l'Europe et du Monde, Napoléon a humilié ses ennemis qui se sont regroupés plusieurs fois en coalitions contre la France. Le 18 juin 1815 commence un jour pas comme les autres... Des milliers de français et d'anglais se préparent pour une bataille sanglante et sûrement un fiasco stratégique pour les troupes françaises. Outre des choix tactiques peu pertinents, la défaite française est aussi la conséquence d'une météo capricieuse. Quelques jours avant l'événement le temps est calme, sec et chaud, les conditions sont donc idéales... Cependant, dans la soirée du 17 juin, le temps va devenir instable et de violents orages vont s'organiser et déverser de grandes quantités d'eau. Les sols vont donc devenir boueux et impraticables, les soldats seront frigorifiés et le moral se prendra un coup de massue. De ce fait la cavalerie et l'artillerie verront leur efficacité drastiquement diminuer et lorsque l'on additionne de mauvais choix tactiques à cela, on obtient un fiasco militaire qui marqua la fin d'une France au sommet du Monde.

 

La météo a souvent influencé le déroulement de guerres ou de batailles. On le remarque sans problème au cours de la première guerre mondiale, les mauvaises conditions météo ont contribué à la détérioration des tranchées et du moral des troupes, renforçant le sentiment de raz le bol grandissant au fur et à mesure que le conflit durait.

 

Twitter Facebook