« Partageons ensemble le temps de demain »

Bilan climatique octobre 2019


 

Le mois d'octobre 2019 a été maussade, plus doux et plus pluvieux par rapport à un mois d'octobre habituel.

 

Les températures ont été supérieures à la normale sur presque tout le pays, bien moins près de la Manche. Dans le Nord-Ouest, il a été relevé par exemple +0.05 °C à Brest (29), +0,35 °C à Boulogne-sur-Mer (62), +0,4 °C à Quimper (29), +0,45 °C à Gonneville (50) et Ploumanac'h (22) et +0,55 °C à Caen (14) et Dinard (35). Sur le reste du pays, l'anomalie a grimpé jusqu'à +3,1 °C à l'Île-Rousse (2B), +2,5 °C à Bourg-Saint-Maurice (73), +2,35 °C à Strasbourg (67) et Colmar (68), et +2,3 °C à Lyon (69), à Clermont-Ferrand (63) et au cap Cépet (83).

 

Écart à la moyenne de températures en octobre depuis 1921

 

Les précipitations du mois d'octobre ont été plus élevées que d'habitude. On relève souvent plus de 150% de la normale des régions côtières de la Manche au Sud-Est. On notera quelques régions plus proches de la normale voire déficitaires notamment dans le Sud-Ouest, en Corse et dans quelques autres localités. On a relevé par exemple 232% de la moyenne à Millau (12), 228% à Marignane (13), 223% à Ploumanac'h (22) et 219% à Carcassonne (11) et Saint-Auban (05). A l'inverse, le déficit est parfois important en Corse comme 15% à Figari (2A), 25% au cap Pertusato (2A), 33% à Ajaccio (2A) mais aussi 74% à la Roche-sur-Yon (85) et 82% à Nîmes (30). A Figari, il a été mesuré un cumul de 13,1 mm, loin des 223,2 mm de Brest (29) et 404,2 mm au Mont Aigoual (30).

 

L'ensoleillement a été peu important sur la moitié Nord et plus proche de la normale dans le Sud. On a mesuré par exemple 47% de l'ensoleillement habituel à Troyes (10), 49% à Rouen (76), 60% à Alençon (61), Beauvais (60) et Poitiers (86) et 63% à Niort (79) et Tours (37). Mais dans le Sud, les valeurs grimpent à 114% à Ajaccio (2A), 107% au Puy-en-Velay (43), 105% à Montpellier (34) et Marignane (13) et 103% à Embrun (05), Bastia (2B) et Nîmes (30). Mais finalement, c'est Rouen (76) qui a été la ville la moins ensoleillée de France avec 52,7 heures, soit plus de 4 fois moins que les 229,6 heures d'Ajaccio (2A).

 

 

Cartes des écarts par rapport à la normale (température, précipitations, ensoleillement)

 

Cliquez pour agrandir les cartes

Écart par rapport à la normale en octobre 2019 (température)  Rapport à la moyenne mensuelle en octobre 2019 (précipitations)  Rapport à la moyenne mensuelle en octobre 2019 (ensoleillement)
Température Précipitations Ensoleillement

 

 

Plusieurs événements ont marqué ce mois, notamment :

 

  • De forts orages le 14 octobre entre le sud-ouest et le nord du pays avec de fortes rafales convectives de 90 à 110 km/h et de fortes intensités pluvieuses parfois à l'origine d'inondations. D'autres forts orages ont touché la nuit suivante les régions autour de la vallée du Rhône et en allant vers la Provence avec des intensités de 30 à 50 mm en 1h et deux phénomènes tornadiques marqués.
  • Un épisode cévenol sur l'Ardèche du 19 au 21 avec des cumuls atteignant localement plus de 300 mm en 48 heures. En marge de l'épisode, une supercellule a produit une tornade sur l'Hérault le 20 octobre.
  • Un épisode méditerranéen les 22 et 23 balayant l'ensemble des régions méditerranéennes avec des cumuls de 150 à 250 mm avec des intensités parfois supérieures à 50 mm/h. Il aura causé des inondations urbaines et des crues sur le réseau hydrologique secondaire notamment dans la région de Béziers.
     

 

 


 

 

Températures excédentaires

Moyennées sur l'ensemble du mois et l'ensemble des stations synoptiques, les températures du mois d'octobre 2019 ont été supérieures de 1,6°C par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Précipitations bien excédentaires

A l'échelle de la France, les précipitations ont été supérieures de 45% par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement légèrement déficitaire

La durée d'ensoleillement a atteint un déficit de 20% sur le pays par rapport à la moyenne de référence 1991-2010.

 


 

Des records ont été battus en octobre 2019 dont en voici la liste sur les principales stations climatologiques ci-dessous. Le premier tableau concerne les records mensuels battus et le second les records quotidiens. Dans le cas où un record absolu serait battu (en rouge), les anciens records absolus (en rouge) et mensuels sont indiqués.

 

Records mensuels / absolus du mois (10)

 

Ville Type de record Ancien record Nouveau record
Saint-Brieuc (22) Fortes précipitations 164,2 mm 2004 173,0 mm 2019
Limoges (87) Fortes précipitations 171,0 mm 2019 180,1 mm 2019
La Rochelle (17) Faible ensoleillement 111,5 heures 2012 105,0 heures 2019
Brest (29) Faible ensoleillement 72,4 heures 2012 69,2 heures 2019
Creil (60) Faible ensoleillement 95,1 heures 2012 78,1 heures 2019
Orly (91) Faible ensoleillement 90,9 heures 2012 85,5 heures 2019
Roissy-en-France (95) Faible ensoleillement 94,7 heures 2013 70,4 heures 2019
Brive-la-Gaillarde (19) Minimales chaudes 11,5 °C 2006 11,5 °C 2019
Bourg-Saint-Maurice (73) Minimales chaudes 7,6 °C 2013 8,0 °C 2019
Hyères (83) Maximales chaudes 23,3 °C 2001 23,3 °C 2019

 

Record quotidien / absolu du mois (1)

 

Ville Type de record Ancien record Nouveau record
L'Île-Rousse (2B) Maximale chaude 30,7 °C 11 octobre 1990 31,3 °C 22 octobre 2019

 

Données : Météo-France

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Tendance saisonnière : automne et hiver 2020-2021

Quelles sont les tendances pour l'automne et l'hiver 2020-2021 ? Il est temps de découvrir les tendances saisonnières des mois à venir...

Lire l'article

Gulf Stream : mais que se passe-t-il ?

Le Gulf Stream ralentit. D'après les dernières études, le phénomène semble s'accélérer...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France