« Partageons ensemble le temps de demain »

Bilan climatique juin 2015


 

A l'image des mois précédents, le mois de juin a été plus chaud que la normale en France. Néanmoins, le ressenti a été nettement plus chaud qu'en mai en raison de deux périodes de forts excédents thermiques. En effet, le mois a débuté directement avec un coup de chaud. Plusieurs records pour une première décade de juin ont été battus le 4, avec par exemple 36.0°C à Cazaux (33) (record du 4 juin 1983 battu) ou encore 35.1°C à Bordeaux (33) (record du 2 juin 2012 battu), et le 5 avec 34.0°C à Bourges (18) (record du 9 juin 2012 battu). Les températures ont ensuite été régulièrement au dessus des normales jusqu'au 14. En revanche, à partir du milieu du mois, les températures ont retrouvé des niveaux saisonniers, voire légèrement en deçà, on relevait par exemple le 16 plus que 19.2°C à Clermont-Ferrand (63), ou encore 20.9°C à Mont-de-Marsan (40). Mais ceci n'était qu'un intermède, puisqu'à partir du 24, les températures s'envolent à nouveau, pour atteindre des sommets le dernier jour du mois. De nombreux records mensuels ont été dépassés, par exemple à Cazaux (33) avec 40.2°C (battant le record du 30 juin 1968) ou encore à Nantes (44) avec 37.1°C (battant le record du 30 juin 1968).

 

Les précipitations, principalement concentrées sur le milieu du mois, ont été plutot déficitaires au nord de la Loire, notamment dans le Bassin parisien et en Bretagne où le déficit pluviométrique dépasse parfois 90%. On a relevé par exemple seulement 3.6 mm à Orléans (45), 4.4 mm à Orly (94) ou encore 7.8 mm à Quimper (29). A contrario, les précipitations ont été les plus excédentaires dans le centre-ouest, et surtout près de la Méditerranée où l'excédent dépasse parfois les 110%. On a par exemple observé 94.8 mm à Poitiers (86), 104.1 mm à Cognac (16), ou encore 145.3 mm à Saint-Auban (06). Ces cumuls élevés sont en partie dûs à des orages, il est par exemple tombé en 24h 46,8 mm en à Bergerac (24) le 11, 79.1 mm à Montpellier (34) le 12, 45.2 mm à Toulouse (31) le 13, et 63.8 mm à Bourges (18) le 14 (soit plus que la norme mensuelle).

 

En ce qui concerne l'ensoleillement, il a été souvent excédentaire dans l'ouest, et proche de la normale en s'approchant des régions de l'est. Celui-ci, s'est principalement manifesté lors de la première et dernière décade. On a relevé par exemple pas moins de 312.1 h de soleil à Agen (47), 307.0 h à Nantes (44), 303.7 h à Paris (75), contre 210.2 h à Strasbourg (67).

 

Écart à la moyenne de températures en juin depuis 1921

 

 

Températures nettement supérieures à la normale

En moyenne sur la France, les températures du mois de juin 2015 ont dépassé de 1,5°C la normale par rapport à la moyenne de référence 1981-2010, classant ce mois de juin en 4ème position des mois de juin les plus chauds depuis 1900, derrière 2003 (+4,1°C), 1976 (+2,2°C), 2005 (+2,1°C) et à égalité avec 1950.

 

Précipitations peu abondantes

A l'échelle de la France, les précipitations ont été déficitaires, de plus de 10 % par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement supérieur à la normale

L'ensoleillement a été quant à lui très largement supérieur à la normale par rapport à la moyenne de référence 1991-2010, avec un excédent supérieur à 20 %.

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Pluie abondante, neige en montagne et vent violent dans le Sud-Est

Les conditions météo s'annoncent agitées ces prochaines heures sur le pays avec de fortes pluies, de la neige en montagne et des vents tempétueux dans le Sud-Est...

Lire l'article

Point sur l'enneigement au 20 janvier

L'enneigement en montagne est globalement satisfaisant mais reste inégal en fonction des massifs. Quelle évolution pour le manteau neigeux à moyen terme ?

Lire l'article

Vers une fin d'hiver plus froide ?

Nous sommes à la moitié de l'hiver et le temps a été généralement assez doux mais le froid pourrait revenir courant février...

Lire l'article

Le grand hiver 1928/1929

Avec une anomalie thermique de -3,3°c par rapport aux normales climatiques 1981-2010, l'hiver 1928/1929 est le 3e hiver le plus froid depuis 1900...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France