Bilan climatique janvier 2014


 

Une très grande douceur a concerné la France au cours du mois de janvier 2014, quasiment aucune région n'a été épargnée par la rareté des gelées.

Un temps particulièrement agité a prédominé, occasionnant de fréquentes précipitations sur le pays. Les régions du sud et la Bretagne ont essuyé un excédent pluviométrique notable. En revanche, il a moitié moins plu qu'habituellement sur le Roussillon.

Le soleil a brillé moins que la normale en raison du mauvais temps, on a observé les déficits les plus marqués dans le sud-ouest ainsi qu'en allant sur la moitié nord.

 

Écart à la moyenne de températures en janvier depuis 1921

 

Des températures exceptionnelles

Avec un excédent thermique de 2,7°C par rapport à la normale de référence 1981-2010, le mois de janvier 2014 est le mois de janvier le plus doux enregistré en France depuis 1900, à égalité des mois de janvier 1988 et 1936.

 

Précipitations globalement excédentaires

Les précipitations ont été excédentaires, dépassant de 40 % la normale de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement peu généreux

L'ensoleillement a été très inférieur aux normales de référence 1991-2010, avec un déficit de plus de 20 %.

 

Twitter Facebook