Bilan climatique février 2014


 

Le mois de février 2014 a connu une absence totale de froid sur nos régions en liaison avec un flux perturbé, et fortement venteux, en particulier dans le nord-ouest. Une grande douceur a persisté sur la durée. Ce sont les régions du nord-est qui ont observé l'excédent thermique le plus important, de l'ordre de 2,5 à 3 degrés.

La succession des perturbations a occasionné un net excédent pluviométrique, notamment en Méditerranée, sur la Bretagne ou encore du sud-ouest à la mer du Nord. Sans surprise, l'ensoleillement fut faible en liaison avec ce mauvais temps. Les valeurs les plus faibles ont été observées en allant sur les régions du sud-est et dans le nord.

 

Écart à la moyenne de températures en février depuis 1921

 

Des températures particulièrement élevées

Moyennées sur l'ensemble de la France, les températures ont été supérieures de 2,1°C par rapport à la normale de référence 1981-2010, classant le mois de février 2014 en 14ème position des mois de février les plus doux depuis 1900.

 

Précipitations abondantes

Les précipitations se sont avérées très excédentaires, dépassant de plus de 70 % la moyenne par rapport à la période de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement déficitaire

L'ensoleillement a été inférieur aux normales de référence 1991-2010, avec un déficit de l'ordre de 10 % à l'échelle de la France.

 

Twitter Facebook