« Partageons ensemble le temps de demain »

Bilan climatique décembre 2017


 

Ce mois de décembre 2017 a été peu ensoleillé, très sec près du Golfe du Lion et humide ailleurs avec des températures proches de la normale. Les conditions anormalement sèches persistant encore et toujours près de la Méditerranée restent dans la continuité des mois précédents.

 

A l'échelle du pays, les températures ont été conformes pour la saison. Mais comme pour le mois de novembre, les températures ont été anormalement douces dans le Nord et fraîches dans le Sud. Ainsi dans le Nord-Est, on a mesuré jusqu'à +1.5 °C à Nancy-Essey (54) par rapport à la normale, +1.35 °C à Colmar (68) et +1.3 °C à Laval (53), Metz (57) et Strasbourg (67). Dans le Sud, on a enregistré en revanche -2.25 °C à Embrun (05), -1.7 °C à Bourg-Saint-Maurice (74), -1.6 °C à Aurillac (15) et -1.45 °C à Millau (12).

 

Écart à la moyenne de températures en décembre depuis 1921

 

De manière générale, les pluies ont été au rendez-vous ce mois de décembre. Le déficit est faible entre Poitou et région Centre-Val de Loire et localement dans le Nord-Est et en Corse (moins de 30% de déficit), mais est très marqué près du Golfe du Lion (plus de 60%). Ainsi, Nîmes (30) n'a enregistré que 16% de la normale, Montpellier (34) 17%, Sète (34) 19% et Perpignan (66) 27%. Inversement, les régions situées près des Alpes ou de la Manche ont été les plus anormalement arrosées. On retrouve Embrun (05) avec 283% de la normale soit presque trois fois le cumul de pluie habituel, Bourg-Saint-Maurice (74) avec 201%, Chambéry (73) et Abbeville (80) avec 190%, et Lille (59) avec 185%. La station de Sète (34) a été la plus sèche avec 9.8 mm et celle de Chambéry (73) la plus arrosée avec 224.5 mm.

 

Peu de stations ont eu un ensoleillement excédentaire en décembre 2017. Quelques villes ont dépassé la normale comme Colmar (68), Dax (40) et Nice (06) avec respectivement 122%, 113% et 108% de la moyenne saisonnière. Elles se situent globalement dans l'extrême Sud excepté Colmar. Ailleurs, l'ensoleillement a été bas et localement de manière exceptionnelle. La durée d'ensoleillement a atteint seulement 40% de la normale à Romorantin-Lanthenay (41), 48% à Grenoble (38) et Avord (18), 50% à Langres (52) et 52% à Charleville-Mézières (08). Si on considère le nombre d'heures, Romorantin-Lanthenay (41) a terminé le mois avec 20.4 heures, Charleville-Mézières (08) avec 22.1 heures et Langres (52) avec 24.1 heures, en opposition aux 150.2 heures relevées à Nice (06).

 

 

Cartes des écarts par rapport à la normale (température, précipitations, ensoleillement)

 

Cliquez pour agrandir les cartes

Écart par rapport à la normale en décembre 2017 (température)  Rapport à la moyenne mensuelle en décembre 2017 (précipitations)  Rapport à la moyenne mensuelle en décembre 2017 (ensoleillement)
Température Précipitations Ensoleillement

 

 

Plusieurs événements ont marqué ce mois, notamment :

 

  • Un épisode neigeux du 1er au 2 décembre sur le Massif Central, près des Pyrénées et en Provence, surtout sur le Var avec parfois 20 à 30 centimètres dans ce dernier.
  • Un épisode de chutes de neige (localement plus de 5 cm) puis un coup de vent le 10 notamment sur les Hauts-de-France associé au passage de la dépression Xanthos. D'une manière générale, de faibles chutes de neige ont touché tout le Nord-Est et les reliefs de l'Est.
  • Le passage de la tempête Ana le 11 avec des rafales tempétueuses sur les littoraux entre les régions du Centre-Ouest et l'Île-de-France avec parfois plus de 120 km/h dans les terres. Dans le même temps, de fortes précipitations touchent les 10 et 11 les Alpes du Sud avec localement 150 à 200 mm en 24 heures.

Les détails sur cet évènement sont disponibles ici : Tempête Ana : jusqu'à 161 km/h sur l'Île de Ré

 

  • Des chutes de neige le 18 dans l'Est et plus particulièrement dans le Centre-Est avec parfois de 5 à 10 centimètres en plaine.
  • Le passage de la tempête Bruno sur le pays, avec de fortes rafales convectives dans le Sud-Ouest (localement 130 km/h sur le littoral, 90 à 110 km/h dans les terres) et des rafales non convectives sur les littoraux de la moitié nord (90 à 130 km/h).

 


 

Températures proches de la normale

Moyennées sur l'ensemble du mois et l'ensemble des stations synoptiques, les températures du mois de décembre 2017 ont été supérieures de 0.3°C par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Précipitations excédentaires

A l'échelle de la France, les précipitations ont été supérieures à la normale (+26%) par rapport à la moyenne de référence 1981-2010.

 

Ensoleillement déficitaire

La durée d'ensoleillement a été inférieure de 19% sur le pays par rapport à la moyenne de référence 1991-2010.

 


 

Des records ont été battus en décembre 2017 dont en voici la liste sur les principales stations climatologiques ci-dessous. Le premier tableau concerne les records mensuels battus et le second les records quotidiens. Dans le cas où un record absolu serait battu (en rouge), les anciens records absolus (en rouge) et mensuels sont indiqués.

 

Records mensuels / absolus du mois (3)

 

Ville Type de record Ancien record Nouveau record
Grenoble (38) Faible ensoleillement 35,0 heures 12/2002 34,6 heures 12/2017
Laval (53) Faible ensoleillement 55,3 heures 2014 50,4 heures 2017
Roissy-en-France (95) Faible ensoleillement 35,7 heures 12/2014 33,7 heures 12/2017

 

 

Record quotidien / absolu du mois (2)

 

Ville Type de record Ancien record Nouveau record
Bastia (2B) Fortes précipitations 87,9 mm 8 décembre 1968 99,0 mm 2 décembre 2017
Île-de-Groix (56) Fortes précipitations 41,9 mm 20 décembre 1925 42,1 mm 10 décembre 2017

 

Données : Météo-France

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Températures estivales ce week-end

Les conditions estivales s'installent en cette fin de semaine et vont persister ce week-end avec des températures qui atteindront fréquemment la barre des 30°C...

Lire l'article

Tendances saisonnières automne 2019 : encore de la douceur ?

L'automne 2019 pourrait conserver une tendance douce dans la continuité des mois précédents mais les précipitations devraient se montrer plus généreuses par le nord...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France