« Partageons ensemble le temps de demain »

Événements climatiques : année 2015


 

Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

 

 

Mois de janvier

 

 

Pas de phénomène météo particulier à signaler.

 


 

Mois de février

 

 

 Pas de phénomène météo particulier à signaler.

 


 

 

Mois de mars

 

 

 Week-end du 7-8 mars 2015

Une grande douceur s'est imposée au cours du week-end du 7 et 8 mars, et ce quasiment partout, notamment dans l'ouest et le Centre. Samedi 7 après-midi, on a relevé jusqu'à 22,1°C à Mont-de-Marsan (40), 21,9°C à Bordeaux (33), 21,0°C à Dax (40), 20,3°C à Agen (47) ou encore 20°C à Auch (32).

 

Bilan des températures observées le week-end du 7-8 mars 2015

 Températures maximales observées le dimanche 8 mars 2015 en France

 

Dimanche 8, la douceur s'est décalée sur les régions centrales où la barre des 20 degrés a été dépassée. On relevait au plus chaud de la journée 22,4°C à Romorantin (41), 21,7°C à Limoges (87), 21,6°C à Périgueux (24), 21,2°C à Paris (75) ou Montrieux (41), 21,0°C à Marcillac (19) ou Chateauroux (36), 20,7°C à Thuré (86) et 20,7°C à Tours (37). Ces températures ont été 8 à 10 degrés au dessus des moyennes saisonnières pour un début de mois de mars.

 

Pendant ce temps, on relevait au plus chaud seulement 11,1°C à Deauville (14), 11,2°C à Cherbourg (50), ou encore 10,3°C à Dieppe (76). Cette fraîcheur s'expliquant par la présence d'une couverture nuageuse bien dense. A noter également la forte amplitude thermique entre le matin et l'après-midi. Dimanche au petit matin, on relevait -5,2°C au plus froid à Romorantin (41), et 22,4°C au plus chaud, soit une amplitude de 27,6°C sur la journée. Les exemples seraient nombreux à citer. Il faut savoir que ce phénomène est classique au mois de mars.

 

 

 Mercredi 11 mars 2015

Une grande douceur s'est imposée le mercredi 11 mars 2015 en Languedoc-Roussillon, à la faveur d'un ensoleillement généreux et d'une masse d'air douce. Résultat, les températures ont atteint des niveaux dignes de l'été, dépassant largement les normales dites saisonnières.

 

Bilan des températures observées en Languedoc-Roussillon le mercredi 11 mars 2015

Températures maximales observées le mercredi 11 mars 2015 en Languedoc-Roussillon

 

On a relevé au plus chaud de la journée 25,7°C à Béziers (34), 25,6°C à Perpignan (66), 25,5°C à Pézenas (34) et Saint André de Sangonis (34), 25,4°C à Torreilles (66), 24,9°C à Conqueyrac (30), 24,0°C à Leucate (11), 23,7°C à Soumont (34), 23,5°C à Narbonne (11), 23,1°C à Marsillargues (30), 22,5°C à Montpellier (34).

 

 

 Lundi 16 et mardi 17 mars 2015

De fortes pluies ont concerné la Corse le lundi 16 et mardi 17 mars. La partie orientale de l'île a été davantage touchée par ces intempéries. Deux personnes ont trouvé la mort à Oletta, suite à des inondations survenues en Haute-Corse.

 

Bilan des précipitations observées en Corse entre le lundi 16 mars 05h et le mardi 17 mars 13h

Cumuls de précipitations observés en Corse entre lundi 05h et mardi 13h

 

Entre lundi 05h et mardi 13h, il est tombé jusqu'à 151,2 mm à Campile (2B), 119,5 mm à Oletta (2B), 84,1 mm à Alistro (2B), 77,5 mm à Bastia (2B), 74,6 mm à Pietralba (2B), 62,8 mm à Solenzara (2B), 48,8 mm à Bocognano (2B), 33,9 mm à Quenza (2A). Sur 3 jours, les lames d'eau ont atteint 222 mm à Oletta (2B), 138 mm à Alistro (2B), 120 mm à Solenzara (2B) et 117 mm à Bastia (2B).

 

Route de la Porta en Haute-Corse le 17 mars 2015

Photo prise route de la Porta en Haute-Corse, témoignant des fortes précipitations

 

 


 

 

Mois d'avril

 

 

 Jeudi 9 avril 2015

Une grande douceur s'est imposée sur la France le jeudi 9 avril. Les températures ont été généralement 5 à 10 degrés au dessus des normales dites saisonnières.

 

Bilan des températures observées en France le jeudi 9 avril 2015

Températures maximales observées le jeudi 9 avril 2015 en France

 

La barre des 20 degrés a été atteinte, voire même celle des 25 degrés localement. On a relevé par exemple 25,3°C à Belin – Béliet (33), 24,7°C à Romorantin (41), 24,3°C à Brive (19), 24,1°C à Saint-Etienne (42), 23,9C° à Vichy (03), 23,7°C à Clermont-Ferrand (63), 23,5°C à Dax (40), 23,4°C à Grenoble (38), 23,1°C à Poitiers (86) ou encore 22,4°C à Limoges Bellegarde (87). Dans le même temps, on relevait pas plus de 11°C à Dunkerque (59), et une quinzaine de degrés à Nice (06).

 

 

 Vendredi 10 avril 2015

A l'image de la journée du jeudi 9 avril, une grande douceur s'est imposée le vendredi 10 avril sur la France. Cette fois, c'est surtout le nord-est du pays qui a observé les températures les plus douces, dépassant de 8 à 10 degrés les normales dites saisonnières.

 

Bilan des températures observées en France le vendredi 10 avril 2015

Températures maximales observées le vendredi 10 avril 2015 en France 

 

On a relevé par exemple 24,8°C à Gambsheim (67), 24,1°C à Strasbourg (67), 23,8°C à Colmar (68), 23,6°C à Jarny (54) ou Rouen (76), 23,1°C à Amiens (80), 23,0°C à Lisieux (14), 22,9°C à Dieppe (76), 22,2°C à Grenoble (38), 22,0°C à Paris - Montsouris (75) ou encore 21,4°C à Auxerre (89).

 

 

 Mardi 14 avril 2015

Les conditions météo se sont avérées quasi-estivales le mardi 14 avril sur la France, avec des valeurs atteignant souvent la barre des 25 degrés, et même celle des 30 degrés dans le sud-ouest du pays.

 

Bilan des températures observées en France le mardi 14 avril 2015

Températures maximales observées le mardi 14 avril 2015 en France 

 

Températures maximales relevées le mardi 14 avril 2015 : 31,9°C à Belin – Béliet (33), 31,6°C au Cap Ferret (33) soit un record de plus de 120 ans. 30,8°C à Biscarrosse (40), 30,3°C à Dax (40), 29,9°C à Castels (24), 29,7°C à Valflaunès (34), 29,6°C à Carpentras (84), 29,2°C à Biarritz (64) ou à Brive-la-Gaillarde (19), 28,7°C à Bordeaux (33) ou à Pau (64), 28,4°C à Angliers (17), 28,1°C à Angoulême (16), 27,3°C à Tarbes (65), 26,9°C à Poitiers (86), 26,3°C sur l'Ile d'Yeu (85) soit un record pour un mois d'avril depuis la mise en place de la station en 1949. 25,4°C à Argenteuil (75), 25,3°C à Brest (29), 24,8°C à Alençon (61).

 

Ces valeurs ont été une dizaine de degrés au dessus des normales dites saisonnières, parfois proches des niveaux records !

 

 

 Mercredi 15 avril 2015

Dans la continuité de la journée du mardi 14 avril, les températures ont atteint des niveaux remarquables pour une mi-avril sur de nombreuses régions le mercredi 15 avril. La barre des 25°C a été franchie sur un bon nombre de nos départements, soit un excédent thermique souvent proche de 10°C...

 

Bilan des températures observées en France le mercredi 15 avril 2015

Températures maximales observées le mercredi 15 avril 2015 en France 

 

Températures maximales relevées le mercredi 15 avril 2015 : 31,2°C à Belin – Béliet (33), 29,3°C à Romorantin (41) soit un record mensuel (record du 30 avril 2005 battu (29,2°C le 30/04/2005)). 29,2°C à Angoulême (16), 28,3°C à Arcachon (33) et Tours (37), 28,2°C à Brest (29) soit un record mensuel (record du 22 avril 1984 battu (26,7°C le 22/04/1984)). 27,9°C à Clermont-Ferrand (63), 27,7°C à Poitiers (86) et Strasbourg (67), 27,4°C à Vichy (03), 27,3°C à Paris (75), 26,9°C à Rennes (35), 24,9°C à Montelimar (26).

 

Les villes de Brest et Romorantin ont donc battu des records mensuels. De nombreux records décadaires ont également été battus dans de nombreuses villes de France.

 

 


 

 

Mois de mai

 

 

 Lundi 11 mai 2015

La journée du lundi 11 mai 2015 a été marquée par une nette remontée des températures impulsée par un flux de sud accompagné d'air chaud en provenance d'Espagne et du Maghreb. La barre des 25°C a été souvent dépassée sur nos régions, voire même celle des 30°C dans certains départements. Ainsi, nous avons dépassé de 7 à 10°C les normales dites saisonnières.

 

Bilan des températures observées en France le lundi 11 mai 2015

Températures maximales observées le lundi 11 mai 2015 en France 

 

Voici quelques températures maximales relevées ce lundi 11 mai 2015 : 31.7°C à Brive (19), 31.5°C à Vichy (03), 30.8°C à Albi (81), 30.7°C à Carpentras (84), 30.6°C à Auch (32) ou Montlucon (03), 30.5°C à Bergerac (24), 30.4°C à Draguignan (83), 30.3°C à Clermont-Ferrand (03) ou Agen (47), 28.2°C à Orléans (45), 27.7°C à Paris – Montsouris (75), 27.0°C à Dijon (21).

 

Pendant ce temps, il n'a pas fait plus de 16.1°C à Brest (29), 17.1°C à Cherbourg (50), ou encore 18.2°C à Boulogne (62).

 

 

 Mercredi 13 mai 2015

A l'image des jours précédents, la journée du mercredi 13 mai 2015 a été marquée par une chaleur remarquable, impulsée par un flux de sud accompagné d'air chaud en provenance d'Espagne et du Maghreb. La barre des 25°C a été souvent dépassée sur nos régions, voire même celle des 30°C dans certains départements. Ainsi, nous avons dépassé de 7 à 10°C les normales dites saisonnières.

 

En revanche, un certaine fraîcheur s'est imposée le long des côtes, notamment près de la Manche et de l'Atlantique. On relevait généralement pas plus de 14 à 18°C.

 

Bilan des températures observées en France le mercredi 13 mai 2015

Températures maximales observées le mercredi 13 mai 2015 en France 

 

Voici quelques températures maximales relevées le mercredi 13 mai 2015 : 34.2°C à Saint-Chamond (42) | Record du 24 mai 2009 battu. 33.7°C à Saint-Étienne (42) | Record du 24 mai 2009 battu. 32.7°C à Clermont-Ferrand (63), 32.5°C à Issoire (63), 32.0°C à Roanne (42), 31.8°C à Vichy (03), 30.7°C à Grenoble (38) et Chambéry (73), 30.6°C à Mâcon (71).

 


 

Mois de juin

 

 

 Jeudi 4 et vendredi 5 juin 2015

Les journées du jeudi 4 et du vendredi 5 juin 2015 ont été marquées par une vague de chaleur exceptionnelle pour la saison sur bon nombre de nos régions. Ceci étant le résultat d'une advection d'air chaud en provenance d'Espagne et du Maghreb. Les températures ont souvent oscillé entre 25 et 35°C, atteignant ainsi des niveaux exceptionnels pour une première décade de juin, parfois 10 à 15°C au dessus des normales saisonnières.

 

 

Bilan des températures observées le jeudi 4 juin 2015

Bilan des températures maximales observées le jeudi 4 juin 2015

 

De nombreux records décadaires ont été battus le jeudi 4 juin sur les régions du sud-ouest. On a relevé jusqu'à :

 

  • 36.9°C à Nuaillé-Sur-Boutonne (17)
  • 36.0°C à Cazaux (33) battant le record du 4 juin 1983 qui s'établissait à 34.1°C
  • 35.7°C à Biscarrosse (40) battant le record du 4 juin 1983 qui s'établissait à 34.5°C
  • 35.1°C à Bordeaux (33) battant le record du 2 juin 2012 qui s'établissait à 34.3°C
  • 34.9°C à Brive (19) battant le record du 2 juin 2012 qui s'établissait à 33.0°C
  • 34.5°C à Biarritz (64) battant le record du 9 juin 2006 qui s'établissait à 33.3°C
  • 34.0°C à Agen (47) battant le record du 6 juin 1942 qui s'établissait à 33.4°C
  • 33.8°C à Auch (32) battant le record du 2 juin 2012 qui s'établissait à 33.0°C
  • 33.5°C à Toulouse (31) battant le record du 9 juin 1982 qui s'établissait à 33.0°C

 

Les fortes chaleurs ont également concerné les autres régions du sud de la Loire. On a relevé par exemple 34.4°C à Carpentras (84), 34.0°C à Angoulême (16) ou encore Niort (79), 33.3°C à Albi (81), 32.7°C à Poitiers (86), 32.5°C à Vichy (03), 31.6°C à La Roche-sur-Yon (85).

 

Bilan des températures observées le vendredi 5 juin 2015

Bilan des températures maximales observées le vendredi 5 juin 2015

 

La vague de chaleur a gagné l'ensemble du pays le vendredi 5 juin. Le thermomètre a souvent dépassé les 30°C, avec des pointes jusqu'à 35°C sur les régions centrales. Plusieurs villes ont ainsi battu des records décadaires, en voici quelques exemples :

 

  • 34.2°C à Nevers (58) battant le record du 9 juin 2014 qui s'établissait à 33.9°C
  • 34.0°C à Bourges (18) battant le record du 9 juin 2014 qui s'établissait à 32.0°C
  • 33.3°C à Châteauroux (36) battant le record du 8 juin 1911 qui s'établissait à 33.0°C
  • 33.0°C à Troyes (10) battant le record du 7 juin 1996 qui s'établissait à 31.7°C
  • 33.0°C à Orléans (45) battant le record du 7 juin 1996 qui s'établissait à 32.6°C

 

Sans battre des records décadaires, la station de Vichy (03) a été dans le palmarès des villes les plus chaudes de France, elle a affiché une maximale de 35.2°C. D'autres valeurs exceptionnelles ont été relevées : 34.8°C à Carpentras (84), 34.6°C à Strasbourg (67), 34.2°C à Clermont-Ferrand (63), 33.8°C à Montauban (82). Pendant ce temps, il ne faisait pas plus de 16.5°C à Brest (29)...

 

 

 Mardi 30 juin 2015

Cette dernière journée du mois de juin a marqué le début d'une période de fortes chaleurs sur notre pays. Les températures ont été exceptionnellement élevées dans l’ouest du pays avec de nombreux records mensuels battus.

 

 

Bilan des températures observées le mardi 30 juin 2015

Bilan des températures maximales observées le mardi 30 juin 2015

 

Des records mensuels ont été relevés sur certaines stations. Voici une liste de températures maximales relevées mardi 30 juin 2015 :

 

  • 40.7°C à Arcachon (33)
  • 40.2°C à Cazaux (33) battant le record mensuel du 30/06/1968 qui s'établissait à 40.0°C
  • 39.1°C à Biscarrosse (40)
  • 38.3°C à Mont-de-Marsan (40)
  • 38.3°C à Bordeaux (33)
  • 38.1°C à Limoges (87) battant le record mensuel du 22/06/2003 qui s'établissait à 37.9°C
  • 38.0°C à Niort (79) battant le record mensuel du 22/06/2003 qui s'établissait à 37.8°C
  • 37.5°C à Bergerac (24)
  • 37.1°C à Nantes (44) battant le record mensuel du 30/06/1968 qui s'établissait à 36.8°C
  • 36.8°C à La Roche-sur-Yon (85) battant le record mensuel du 26/06/2011 qui s'établissait à 35.3°C
  • 36.6°C à Saint-Nazaire (44)
  • 36.0°C à Vannes (56)
  • 35.7°C à Tours (37)
  • 33.6°C à Saint-Brieuc (22) battant le record mensuel du 22/06/2003 qui s'établissait à 33.3°C
  • 33.0°C à Landivisiau (29) battant le record mensuel du 29/06/1976 qui s'établissait à 32.0°C
  • 30.6°C à Dieppe (76)
  • 27.7°C à Ouessant (29) battant le record mensuel du 18/06/2005 qui s'établissait à 27.1°C

 

Les fortes chaleurs ont gagné également du terrain vers le centre, le nord et l'est du pays. On a relevé par exemple 36.2°C à Vichy (03), 35.8°C à Blois (41), 34.9°C à Roanne (42), 34.2°C à Paris (75), 33.5°C à Dijon (21) ou encore 33.0°C à Evreux (27).

 

 


 

Mois de juillet

 

Entre le 30 juin et le 7 juillet 2015, la France a subit une invasion d'air chaud en provenance d'Afrique, occasionnant une forte vague de chaleur. Ceci était le résultat d'un anticyclone au nord de l'Europe mais aussi d'une influence dépressionnaire (basse pression) située au sud de l'Islande. Ces deux « systèmes » ont fait office de « pompe à chaleur » sur l'Europe occidentale.

 

Retour sur cette vague de chaleur jour par jour, avec de nombreux records mensuels et même absolus à la clé.

 

 

 Mercredi 1er juillet 2015

Les fortes chaleurs qui ont débuté mardi 30 juin, ont gagné l'ensemble de la France en s'intensifiant davantage sur le nord-est du pays en cette première journée du mois de juillet. En revanche, les valeurs ont baissé en allant vers l'ouest. 

 

Bilan des températures observées le mercredi 1er juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le mercredi 1er juillet 2015

 

Des records mensuels ont été relevés sur certaines stations. Voici une liste de températures maximales relevées mercredi 1er juillet :

 

  • 40.8°C à Chapet (78)
  • 40.1°C à Vichy (03)
  • 39.7°C à Paris - Montsouris (75)
  • 39.4°C à Melun (77) battant le record absolu du 12/08/2003 qui s'établissait à 38.8°C
  • 38.7°C à Clermont-Ferrand (63)
  • 38.6°C à Troyes (10) battant le record mensuel du 31/07/1983 qui s'établissait à 37.0°C
  • 38.3°C à Dieppe (87) battant le record absolu du 19/07/2006 qui s'établissait à 37.0°C
  • 38.3°C à Auxerre (89)
  • 37.9°C à Creil (60) battant le record mensuel du 30/07/1984 qui s'établissait à 37.3°C
  • 37.9°C à Rouen (76) battant le record mensuel du 05/07/1959 qui s'établissait à 36.7°C
  • 37.9°C à Chartres (28)
  • 37.5°C à Orléans (45)
  • 37.3°C à Blois (41)
  • 36.0°C à Le Mans (72)
  • 35.4°C à Boulogne-sur-Mer (62) battant le record absolu du 11/08/2003 qui s'établissait à 34.8°C
  • 35.1°C à Lille (59) et Guéret - Saint-Laurent (23)

 

La chaleur a également concerné les autres régions, avec par exemple 35.5°C à Bordeaux (33), 35.4°C à Montauban (82), 34.5°C à Lyon - Bron (69), 33.0°C à Poitiers (86), 31.6°C à Cherbourg (50), 30.8°C à Dinard (35). Dans le même temps, il faisait seulement 22.0°C à Brest (29), ou encore 24.4°C à Leucate (11).

 

 

 Jeudi 2 juillet 2015

Les températures se sont avérées très élevées dans l'est de la France. En revanche à l'ouest et dans le nord-ouest, les thermomètres ont nettement baissé tout en restant d'un bon niveau pour la saison.

 

Bilan des températures observées le jeudi 2 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le jeudi 2 juillet 2015

 

Quelques records mensuels ont été relevés sur certaines stations. Voici une liste de températures maximales relevées jeudi 2 juillet :

 

  • 37.6°C à Roanne (42)
  • 37.2°C à Strasbourg (67)
  • 36.8°C à Clermont-Ferrand (63)
  • 36.6°C à Troyes (10)
  • 36.5°C à Colmar (68)
  • 36.2°C à Dijon (21)
  • 35.6°C à Vichy (03) 
  • 35.6°C à Épinal (88) battant le record mensuel du 19/07/2006 qui s'établissait à 35.0°C
  • 35.3°C à Langres (52) battant le record mensuel du 01/07/1952 qui s'établissait à 35.1°C
  • 34.9°C à Nevers (58)

 

Les températures ont été très élevées sur les autres régions de l'est avec par exemple 34.5°C à Besançon (25), 34.4°C à Avignon (84), 34.3°C à Bourges (18), 33.7°C à Chamonix-Mont-Blanc (74), 33.6°C à Montélimar (26), 32.4°C à Valence (26). En revanche, les températures ont chuté par rapport à la veille à Cherbourg (50) où on a relevé 18.8°C contre 31.6°C la veille, où encore à Dieppe (76) où il a fait 21.8°C contre 38.3°C mercredi après-midi.

 

 

 Vendredi 3 juillet 2015

Dans la continuité des jours précédents, les températures se sont avérées particulièrement élevées en France. Une nouvelle pulsion chaude a même envahi tout le pays après un milieu de semaine un peu moins chaud sur l'ouest.

 

Bilan des températures observées le vendredi 3 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le vendredi 3 juillet 2015

 

Plusieurs records mensuels ont été battus, par exemple à la station de Brive - La Roche (19), qui a d'ailleurs battu son record absolu pas plus vieux que le 1er juillet 2015, ou encore à la station de Romorantin (41). Voici une liste de températures maximales relevées vendredi 3 juillet :

 

  • 40.3°C à Vichy (03)
  • 39.8°C à Clermont-Ferrand (63)
  • 39.6°C à Brive - La Roche (19) battant le record mensuel du 01/07/2015 qui s'établissait à 38.8°C
  • 38.2°C à Romorantin (41) battant le record mensuel du 17/07/1964 qui s'établissait à 37.9°C
  • 38.2°C à Montauban (82)
  • 38.1°C à Biscarrosse (40)
  • 38.1°C à Gourdon (46)
  • 38.0°C à Auxerre (89)
  • 37.3°C à Albi (81)
  • 37.1°C à Carpentras (84)

 

Les autres départements ont aussi connu de fortes chaleurs avec par exemple 35.9°C à Lyon - Bron (69), 36.7°C à Melun (77), 36.8°C à Bordeaux (33), 36.9°C à Auch (32). Une certaine "fraîcheur" s'est imposée en revanche près de la Manche. On a relevé pas plus de 19.1°C à Brignogan (29), ou encore 20.3°C à Dunkerque (59).

 

 

 Samedi 4 juillet 2015

Les températures minimales sont descendues rarement en dessous de la barre des 20°C le matin, notamment dans le nord-est où des records ont été battus.

 

  • 26.8°C à Lons-le-Saunier (39) battant le record absolu du 23/07/2003 qui s'établissait à 25.5°C
  • 24.0°C à Roissy/Charles-de-Gaulle, battant le record absolu du 12/08/2003 qui s'établissait à 23.8°C
  • 23.6°C à Saint-Dizier (52) battant le record absolu du 01/07/1976 qui s'établissait à 22.6°C
  • 23.3°C à Clermont-Ferrand (63) battant le record absolu du 13/09/1934 qui s'établissait à 22.6°C
  • 23.2°C à Mâcon (71) battant le record absolu du 26/07/1983 qui s'établissait à 23.1°C
  • 22.4°C à Agen (47) battant le record mensuel du 27/07/2013 qui s'établissait à 22.3°C
  • 20.5°C à Mende (48) battant le record absolu du 12/08/2003 qui s'établissait à 20.1°C

 

 

Les températures maximales se sont avérées une nouvelle fois très élevées dans l'est, avec plusieurs records mensuels battus comme à Strasbourg, Nancy et Epinal.

 

Bilan des températures observées le samedi 4 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le samedi 4 juillet 2015

 

Voici une liste de températures maximales relevées samedi 4 juillet :

 

  • 39.2°C à Mâcon (71)
  • 38.7°C à Colmar (68)
  • 38.3°C à Strasbourg (67) battant le record mensuel du 29/07/1947 qui s'établissait à 37.4°C
  • 38.1°C à Nancy - Essey (54) battant le record mensuel du 31/07/1983 qui s'établissait à 37.6°C
  • 38.0°C à Carpentras (84)
  • 37.7°C à Figari (2A)
  • 37.6°C à Lyon - Bron (69)
  • 37.5°C à Dijon (21)
  • 36.5°C à Epinal (88) battant le record mensuel du 19/07/2006 qui s'établissait à 35.0°C
  • 36.0°C à Montélimar (26)
  • 36.0°C à Troyes (10)

 

Ailleurs, les températures ont été également élevées avec par exemple 33.6°C à Chartres (28), 34.8°C à Valence (26), 34.9°C à Istres (13), 35.2°C à Brive - La Roche (19), 35.3°C à Langres (52), 35.6°C à Clermont-Ferrand (63) ou encore 36.3°C à Orange (84). Pendant ce temps il faisait 24.6°C à Boulogne (62), et 21.7°C à Ouessant (29).

 

 

 Dimanche 5 juillet 2015

Bien qu'en recul, les fortes chaleurs ont résisté dans l'est. Un record absolu a été battu concernant les températures maximales pour Le Puy-en-Velay (43).

 

Bilan des températures observées le dimanche 5 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le dimanche 5 juillet 2015

 

Voici une liste de températures maximales relevées dimanche 5 juillet :

 

  • 38.6°C à Saint-Etienne (42)
  • 38.2°C à Nancy - Essey (54) battant le record absolu du 04/07/2015 qui s'établissait à 38.1°C
  • 38.0°C à Roanne (42)
  • 37.9°C à Strasbourg (67)
  • 37.7°C à Carpentras (84)
  • 37.6°C à Mâcon (71)
  • 37.5°C à Nancy - Ochey (54)
  • 37.5°C à Colmar - Meyenheim (68)
  • 37.4°C à Dijon (21)
  • 37.0°C à Luxeuil (70)
  • 36.6°C au Puy-en-Velay (43) battant le record absolu du 13/08/2003 qui s'établissait à 35.8°C
  • 35.9°C à Langres (52) battant le record absolu du 02/07/2015 qui s'établissait à 35.4°C

 

Ailleurs, la barre des 30°C a été souvent franchie dans la moitié sud. En revanche, les valeurs ont baissé au nord. On relevait pas plus de 18.2°C à Dieppe (76), 18.4°C à Boulogne (62), 21.2°C à Brest (29), ou encore 23.3°C à Rennes.

 

 

 Lundi 6 juillet 2015

Les fortes chaleurs se sont cantonnées aux régions les plus au sud. Au nord, sans être caniculaires, les températures ont un peu remonté par rapport à la veille, franchissant assez régulièrement la barre des 30°C.

 

Bilan des températures observées le lundi 6 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le lundi 6 juillet 2015

 

Voici une liste de températures maximales relevées lundi 6 juillet :

 

  • 38.0°C à Carpentras (84)
  • 37.2°C à Castres (81)
  • 37.2°C à Orange (84)
  • 36.8°C à Montélimar (26)
  • 36.6°C à Albi (81)
  • 36.4°C à Avignon (84)
  • 36.4°C à Gourdon (46)
  • 36.2°C à Aubenas (07)
  • 36.1°C à Mende (48) battant le record absolu du 30/07/1983 qui s'établissait à 35.0°C

 

Ailleurs, on a relevé des valeurs souvent supérieures à 30°C, avec par exemple 31.0°C à Châteaudun (28), 31.2°C à Tours (37), 31.7°C à Troyes (10), 32.0°C à Dijon (21), 33.4°C à Mâcon (71), 34.9°C à Agen (47), 35.2°C à Lyon -  Bron (69) ou encore 35.8°C à Toulouse - Francazal (31).

 

 

 Mardi 7 juillet 2015

Les températures sont de nouveau reparties à la hausse sur les régions de l'est, atteignant une nouvelle fois des sommets, et même des records historiques pour certaines villes.

 

Bilan des températures observées le mardi 7 juillet 2015

Bilan des températures maximales observées le mardi 7 juillet 2015

 

Voici une liste de températures maximales relevées mardi 7 juillet :

 

  • 41.1°C à Saint-Étienne (42) battant le record absolu du 31/07/1983 qui s'établissait à 40.8°C
  • 40.3°C à Issoire (63) battant le record mensuel du 03/07/2015 qui s'établissait à 39.8°C
  • 38.8°C à Chambéry (73) battant le record mensuel du 11/07/1984 qui s'établissait à 38.3°C. Cette température égale le record absolu observé le 11/08/2003 qui était aussi de 38.8°C.
  • 38.4°C à Carpentras (84)
  • 38.2°C à Colmar - Meyenheim (68)
  • 37.7°C à Dijon (21)
  • 37.4°C à Strasbourg (67)
  • 37.4°C au Puy-en-Velay battant le record absolu du 05/07/2015 qui s'établissait à 36.6°C
  • 37.2°C à Lyon - Bron (69)
  • 36.7°C à Embrun (05) battant le record absolu du 06/07/2015 qui s'établissait à 36.3°C

 

Sur les autres régions de l'est, les 35°C ont été atteints régulièrement, avec par exemple 36.6°C à Le Luc (83) ou Figari (2A), 36.2°C à Aubenas (07), 36.3°C à Luxeuil (70), 35.2°C à Épinal (88). A noter également un record absolu à l'Alpe d'Huez (38) avec 29.4°C (ancien record 29.2°C), station située à 1 850 mètres d'altitude.

 

 


 

Mois d'août 

 

Du 5 au 8 août 2015, une partie de la France a subit une invasion d'air chaud en provenance d'Afrique, occasionnant une forte vague de chaleur. Contrairement à la première semaine de juillet, ces fortes chaleurs se sont davantage concentrées sur la partie est du pays. Seules quelques contrées du Sud-Est ont observé des températures supérieures à 40°C. 

 

 

 Mercredi 5 août 2015

C'est le début de la vague de chaleur, les températures se sont envolées au sud de la Loire. On a relevé jusqu'à :

 

  • 39.4°C à Douelle (46)
  • 38.5°C à Brive-La-Roche (19)
  • 37.9°C à Gourdon (46)
  • 37.8°C à Agen (47) & Montauban (82)
  • 37.6°C à Albi (81)
  • 37.5°C à Carpentras (84), 37.0°C à Auch (32)
  • 36.7°C à Montélimar (26)
  • 36.6°C à Lyon - Bron (69)
  • 36.0°C à Toulouse -  Blagnac (31)

 

A contrario, il a fait très frais sur la pointe bretonne, on ne relevait pas plus de 18.8°C à Brest (29) au plus chaud de cette journée. Une certaine fraîcheur s'est imposée aussi à Quimper (29) avec pas plus de 19.7°C au thermomètre.

 

 

 Jeudi 6 août 2015

Les fortes chaleurs ont commencé à perdre en intensité par l'Ouest, on a relevé 29.9°C à Bordeaux (33), 31.7°C à Agen (47), 32.2°C à Bergerac (24) ou encore 32.7°C à Albi (81).

En revanche, les régions de l'Est ont observé une nette remontée du mercure. Il a fait jusqu'à :

 

  • 40.6°C à Montclus (30)
  • 39.3°C à Gervans (26)
  • 39.0°C à Romans (26)
  • 38.4°C à Lyon - Bron (69), 37.9°C à Mâcon (71)
  • 38.1°C à Carpentras (84) & Donzère (26)
  • 37.2°C à Colmar - Meyenheim (68), 36.8°C à Conca (2A)
  • 36.3°C à Strasbourg (67) & Besançon (25)
  • 35.9°C à Dijon (21)

 

Une certaine fraîcheur a persisté sur la pointe bretonne et le long de la Manche. On relevait pas plus de 18.6°C à Boulogne (62), 19.6°C à Cherbourg (50), 19.8°C à Brest (29).

 

 

 Vendredi 7 août 2015

 

Bilan des températures observées le vendredi 7 août 2015

Bilan des températures maximales observées le vendredi 7 août 2015

 

 

Les fortes chaleurs ont persisté en fin de semaine. On relevait jusqu'à :

 

  • 40.6°C à Vallon-Pont-d'Arc (07)
  • 40.2°C à Montclus (30),
  • 39.2°C à Lyon - Bron (69)
  • 39.1°C à Mâcon (71)
  • 38.8°C à Ambérieu (01)
  • 38.7°C à Strasbourg (67) battant le record mensuel du 09/08/2003 qui s'établissait à 38.5°C
  • 38.5°C à Saint-André (89) & Colmar - Meyenheim (68)
  • 38.3°C à Carpentras (84)
  • 37.8°C à Cogolin (83)
  • 37.6°C à Montélimar (26)
  • 37.5°C à Dijon (21)
  • 37.2°C à Langres (52)
  • 37.1°C à Épinal (88)
  • 36.8°C à Orange (84)

 

Sur les autres régions, le thermomètre était plus respirable. Il a fait seulement 20.0°C à Cherbourg (50), 20.2°C à Quimper (29), 20.6°C à Dieppe (76), 23.4°C à Biarritz (64). Ailleurs, on relevait généralement 25 à 30°C, ce qui est tout à fait convenable pour un début de mois d'août.

 

 

 Samedi 8 août 2015

La chaleur a régressé et s'est cantonnée aux régions méditerranéennes. Il a fait jusqu'à :

 

  • 40.3°C à Les Arcs (83)
  • 38.9°C à Cogolin (83)
  • 38.5°C à Draguignan (83)
  • 38.2°C à Carpentras (84)
  • 37.3°C à Avignon (84)
  • 37.1°C à Tarascon (13)
  • 36.4°C à Istres (13) & Orange (84)
  • 36.0°C à Menton (06)

 

En revanche, la fraîcheur s'est largement emparée des régions du Sud-Ouest où l'on relevait seulement entre 16 et 20°C, alors qu'on relevait souvent plus de 25°C au nord de la Loire : 28.7°C à Chartres (18), 28.0°C à Paris (75), 27.9°C à Laon (02), 27.2°C à Melun (77), 26.7°C à Alençon (61).

 

 

 Retour sur les orages du 22 au 24 août

En soirée du 22 août et jusqu'en fin d'après-midi du 24 août, de forts orages ont touché l'ouest et le sud du pays. Ceux-ci étaient souvent caractérisés par des précipitations intenses et de fortes rafales de vent.

 

 Inondation à Montpellier l'après-midi du 23 août

Inondation à Montpellier l'après-midi du 23 août (source : Midi Libre)

 

 

  • Une forte dégradation sur l'ouest du pays le soir du 22 août et la nuit suivante

Le soir du 22 août, un système convectif de méso-échelle (MCS) entre par le Pays basque. Il remonte rapidement en direction du nord touchant ensuite la Gironde, les Charentes, le Poitou et faiblit ensuite en se dirigeant jusqu'en Basse-Normandie en toute fin de nuit. A l'avant, des orages épars éclatent comme, dans un premier temps, une probable supercellule isolée transitant entre Lot et Dordogne, puis ensuite à l'avant du bord d'attaque du MCS sur son flanc nord avec même une cellule orageuse se formant au-dessus de Bordeaux.

 

Cette dégradation a été marquée par une activité électrique soutenue et de fortes précipitations, notamment sur la région Poitou-Charentes avec parfois plus de 50 mm.

 

En parallèle, un blocage orographique a commencé sur le relief de l'Hérault. Par vent de sud-est, un petit système orageux est coincé sur les Cévennes héraultaises apportant de fortes précipitations de manière localisée.

 

 

  • Forts orages sur le sud du Massif Central dans la matinée du 23 août

Un système orageux linéaire s'est formé pendant quelques heures le matin du 23 août entre Lot, Cantal puis atteint également l'Aveyron. Il a été particulièrement virulent sur le Cantal, où il a causé des inondations locales et de fortes rafales de vent. En effet, un campeur s'est retrouvée écrasé par une caravane poussée par le vent. 41 mm ont été relevés à Aurillac en 1 heure.

 

Alors que ce sytème glisse vers le sud-est, le vent marin se renforce sur l'est du Languedoc, et le potentiel pluvieux se renforce rapidement dans la matinée, prémices d'une très forte dégradation autour du Golfe du Lion.

 

 

  • Orages diluviens dans le Sud-Est le 23 août

Le blocage orographique effectif depuis la nuit perdure encore en matinée sur les Cévennes et génère de fortes précipitations sur le relief par le biais d'orages fortement pluvieux et relativement peu mobiles.

 

La situation évolue ensuite rapidement en toute fin de matinée. Le système orageux se renforce et prend la forme d'un orage en "V" et tend à se diriger lentement vers la plaine, d'abord sur le nord de l'Hérault puis vers le sud du Gard en milieu d'après-midi. De très importantes précipitations sont enregistrées, avec parfois des lames d'eau horaires supérieures à 100 mm comme à l'aéroport de Montpellier avec 108.1 mm en 1h. Celles-ci dépassent parfois 200 mm sur l'Hérault.

 

En se dirigeant vers la vallée du Rhône, un LEWP ("line echo wave pattern") se dessine. Le système pivote et une rotation se dessine sur l'imagerie radar brièvement sur le sud du Gard. L'activité électrique devient alors remarquable avec plus de 20 000 éclairs en 1h.  En fin d'après-midi, les fortes pluies tombent désormais sur le Vaucluse et l'ouest des Bouches-du-Rhône. Le LEWP se déstructure rapidement et les orages commencent à devenir moins pluvieux et plus épars.

 

Le LEWP sur l'image radar du 23 août 2015 à 15h30

Le LEWP sur l'image radar du 23 août 2015 à 15h30 (source : Météo 60)

 

 

En soirée, les pluies localement fortes se décalent vers l'est de la Provence. Une structure orageuse très pluvieuse, de type supercellulaire, circule au large du Var pendant quelques heures.

 

Le passage du système orageux a généré de nombreuses difficultés. Le réseau routier a été très perturbé avec notamment l'A75 coupée à hauteur de Lodève et la ligne à grande vitesse Nîmes-Montpellier de même du fait d'une coulée de boue. Des inondations locales se produisent également à cause de ruissellements urbains ou bien des grosses réactions de certains ruisseaux. Quelques communes, notamment une partie de Montpellier se sont retrouvées les pieds dans l'eau. Deux personnes ont trouvé la mort, piégées dans leur voiture et emportées par les eaux. D'autre part, le vent a également soufflé fort avec par exemple quelques dégâts à Villetelle dans l'Hérault et quelques chutes de grêle de faible diamètre sont signalées.

 

Pour la saison, cet épisode orageux revêt un caractère exceptionnel par sa précocité et son intensité. Habituellement, septembre et octobre sont les mois les plus favorables à ce genre d'événement. De tels cumuls de pluie pour une fin août sont inédits, notamment à Montpellier.

 

 

  • Poursuite de la dégradation le 24 août

Après une petite accalmie, les orages reprennent brièvement dans la nuit mais avec une intensité moindre sur l'est de l'Hérault et le Gard. Une réactivation se produit à nouveau en début de matinée en vallée du Rhône et un système linéaire actif se constitue. Il se dirige ensuite vers le Var en se déstructurant un peu en fin d'après-midi, mais des cellules virulentes à tendance rétrograde persistent tout de même sur le sud du Var avant d'évacuer le département vers la mer avant le crépuscule.

 

A nouveau, fortes pluies, chutes de grêle et rafales de vent sont présentes avec parfois des lames d'eau de l'ordre de 50 mm.

 

Activité électrique entre le 22/08 12h et le 24/08 21h           Activité électrique entre le 22/08 12h et le 24/08 21h

Activité électrique entre le 22/08 12h et le 24/08 21h

 

 

 Lundi 24 août 2015

Le lundi 24 août, nous avons pu observer le passage d'une dépression assez creuse, nommée HANS. Cette dernière a longé les côtes de la Manche, avec des pressions en son coeur de l'ordre de 993 à 995 hPa. De fortes rafales de vent ont été observées, notamment sur la partie sud de la dépression, à savoir entre le Centre-Ouest, le Centre et les Ardennes.

Si les rafales observées ne représentent pas un caractère exceptionnel, la précocité de cet événement météorologique reste en revanche plus atypique pour une deuxième quinzaine d'août...

 

Bilan des rafales de vent observées le lundi 24 août 2015

Bilan des rafales de vent observées le lundi 24 août 2015

 

 

Voici quelques rafales maximales observées le lundi 24 août 2015, lors du passage de la dépression :

  • 117 km/h à la Pointe de l'Ile de Ré (17)
  • 115 km/h à la Pointe du Raz (29)
  • 114 km/h à la Pointe du Toulinguet (29)
  • 112 km/h au Cap Ferret (33)
  • 111 km/h à L'Ile d'Yeu (85)
  • 103 km/h à Reignac (37) (plus forte rafale observée dans les terres), et à la Pointe de Chassiron (17)
  • 102 km/h à Biscarrosse (40)
  • 101 km/h à la Mothe-Achard (85)
  • 99 km/h à Scillé (79)
  • 98 km/h à Châteauroux (36)
  • 97 km/h à La Rochelle (17)
  • 95 km/h à Niort (79) & Rochefort (17)
  • 92 km/h à Orléans (45)
  • 91 km/h à Dieppe (76)
  • 90 km/h à Tours (37) & Blois (41)
  • 89 km/h à Poitiers (86) & Melun (77)
  • 84 km/h à Auxerre (89)
  • 80 km/h à Laon (02)

 

 

 Samedi 29 août 2015

Après une semaine relativement fraîche, les températures ont remonté sensiblement au nord comme au sud. La barre des 30°C a été atteinte en de nombreuses contrées. C'est Biarritz (64) qui se situait au top des villes les plus chaudes de France, avec pas moins de 37.7°C, soit un record journalier pour un 29 août. 

Ailleurs, on a relevé par exemple 37.3°C à Bustince (64), 36.7°C à Orthez (64) & Montgivray (36), 36.3°C à Cazaux (33), 35.8°C à Châteauroux (36), 35.5°C à Pau (64), 35.0°C Auxerre - Perrigny (89) & Mâcon (71), 34.5°C à Lyon - Bron (69) & Vichy (03), 34.9°C à Clermont-Ferrand (63).

Pour trouver de la fraîcheur, il fallait aller sur la pointe bretonne ou encore le Cotentin, avec par exemple 17.3°C à Brest (29), 17.5°C à Ploumanac'h (22), 18.2°C à Morlaix (29), 19.3°C à la Pointe de la Hague (50).

 

 

 Dimanche 30 août 2015

Les fortes chaleurs ont gagné en intensité en remontant vers le nord. Il a fait 37.0°C à Châtillon-sur-Seine (21), 36.6°C à Chablis (89), 36.2°C à Châteauroux (36), 35.9°C à Auxerre (89) & Biarritz (64), 35.7°C à Troyes (10), 35.5°C à Romorantin (41) & Mâcon (71), 35.3°C à Nancy - Essay (54) & Nevers (58), 35.1°C à Vichy (03) & Cazaux (33), 34.9°C à Dax (40).

A l'image de la veille, une certaine fraîcheur s'est imposée sur le Cotentin et en Bretagne mais cette fois seulement sur la partie nord. On relevait au plus chaud 18.6°C à Cherbourg (50) & Saint-Brieuc (22), 19.9°C à Dinard (35).

 

 

Bilan des températures observées le dimanche 30 août 2015

Bilan des températures maximales observées le dimanche 30 août 2015

 

 

 Lundi 31 août 2015

Si les températures ont été un peu moins élevées au cours de cette journée, elles sont restées malgré tout très estivales dans l'ensemble. On a relevé 30.3°C à Auch (32), 30.7°C à Biarritz (64), 31.7°C à Châteauroux (36), 32.4°C à Troyes (10), 33.1°C à Roanne (42), 33.4°C à Draguignan (83) & Nancy - Essey (54), 33.6°C à Carpentras (54). Les valeurs étaient encore quasi caniculaires à Mulhouse (68) avec 34.2°C, Strasbourg (67) avec 34.5°C et Colmar - Meyenheim (68) avec 34.7°C.

 

Cette période de fortes chaleurs s'est terminée par un épisode pluvieux et orageux conséquent sur la France, notamment dans le Sud-Ouest où des phénomènes violents ont été observés...

 

 


 

Mois de septembre 

 

 Week-end du 12 et 13 septembre 2015

Après une fin de semaine plutôt agréable en France, le temps s'est fortement dégradé au cours du week-end du 12 et 13 septembre. Toutefois, c'est le Sud-Est qui a observé les plus fortes intempéries. Un premier épisode pluvio-orageux intense a touché les Cévennes en soirée du samedi, occasionnant parfois des crues éclairs. Un second épisode pluvieux et orageux intense a concerné cette fois-ci la Côte-d'Azur vers la fin de nuit du samedi au dimanche. Et enfin, un troisième épisode, cette fois un peu plus à l'Est a été observé en soirée du dimanche.

 

Image radar du 12 septembre 2015 à 19h30 locale     Image radar du 12 septembre 2015 à 23h00 locale

Images radars issues de Infoclimat - 12 septembre 2015

 

 

  • Première salve orageuse en soirée du samedi 12 septembre

 

Les premières averses orageuses ont touché l'ouest de l'Hérault dès le début d'après-midi du samedi 12 septembre, en se décalant progressivement vers les Cévennes. L'activité pluvieuse et orageuse s'est ensuite renforcée en fin de journée et soirée toujours sur ces mêmes secteurs. Les orages ont été quasi stationnaires, apportant des cumuls notables. On a relevé par exemple quelques 140 mm en 1 heure à Lodève (entre 18h et 19h). Les fortes pluies ont persisté jusqu'en cours de nuit du samedi au dimanche.

Sur la totalité de l'épisode, on a ainsi relevé pas moins de 389.4 mm à La Vacquerie (34), 345.5 mm à Lodève (34), 279.7 mm aux Plans (34), 267.8 mm à Villefort (48), 264.0 mm à Genolhac (30), 259.0 mm à Ganges (34), ou encore 256.0 mm à Valleraugues (30). Ces fortes précipitations ont été également accompagnées de fortes rafales de vent (100 km/h au Mont Aigoual90 km/h à Estables).

 

 

  • Forts orages en matinée du dimanche 13 sur la côte d'Azur

 

En seconde partie de nuit du samedi au dimanche, une ligne orageuse s'est formée à l'est de la vallée du Rhône, prenant la direction la côte d'Azur au lever du jour. De fortes intempéries ont de nouveau été observées. On a relevé jusqu'à 118.8 mm à Le Luc (83), 110.2 mm à Cannes (06), 99.6 mm à Fréjus (83) ou encore 93.1 mm à Antibes (06). Ailleurs, ces cumuls ont été très variables (20 à 80 mm) : 81.1 mm à Seillons (83), 67.8 mm à Draguignan (83), 56.8 mm à Nice (06) et 47.9 mm à Cassis (13).

A noter que l'extrême Est de la Corse a été touché par de violents orages très localisés mais peu mobiles en toute fin de nuit du samedi au dimanche. Ainsi, c'est 115.7 mm qui ont été observés à Solenzara (2B) ou encore 47.4 mm à Alistro (2B).

 

Quelques valeurs remarquables observées en soirée et nuit du 12-13 septembre :

Top 5 des rafales de vent Top 5 des cumuls de précipitation
 Sospel (06) : 117 km/h  La Vacquerie (34) : 389.4 mm
 Mont Aigoual (30) : 100 km/h  Saint-Maurice-Navacelles (34) : 358.1 mm
 Oppede (84) : 98 km/h  Lodève (34) : 345.5 mm
 Cap Couronne (13) : 96 km/h  Saint-Maurice-de-Ventalon (48) : 328.0 mm
 Estables (48) : 90 km/h  Vialas (48) : 314.2 mm

 

 

  • Nouvel épisode pluvio-orageux vers les Cévennes le dimanche 13 au soir

 

En soirée du dimanche 13 septembre, de nouveaux orages fortement pluvieux ont concerné une partie du Sud-Est, mais cette fois c'est davantage l'Ardèche, la Drôme et l'Est du Vaucluse qui ont été concernés. On a ainsi relevé 246.5 mm à Grospierres (07), 209.0 mm à Vallon-Pont-d'Arc (07), 187.8 mm à Alba-la-Romaine (07), 160.7 mm à Montélimar (26), 139.0 mm à Bessèges (30), 101.5 mm à Marsanne (26), 75.1 mm au Mont du Chat (73), ou encore 73.7 mm à Orange (84).

 

 

Impacts de foudre sur 24h - 12-13 septembre 2015     Impacts de foudre sur 24h - 13-14 septembre 2015

Cartes des impacts de foudre issues de lightningmaps | 12-13-14 septembre 2015

 

 

 

La Lergue près de Lodève dans le département de l'Hérault (34) | Crédit photo : Sonia Pavia     Crue à la station Gignac
La Lergue près de Lodève dans le département de l'Hérault (34) | Crédit photo : Sonia Pavia Crue à la station Gignac (34) | Source : Vigicrues

 

 

 Mercredi 16 septembre 2015

Le mercredi 16 septembre 2015, la France a connu une journée fortement agitée, en liaison avec le passage de l'ex-dépression tropicale Henri. De véritables intempéries se sont abattues, avec parfois de fortes pluies, des orages, du vent violent et même une tornade en Charente-Maritime. Des dégâts impressionnants ont été observés par endroits.

 

Maison complètement soufflée en Charente-Maritime

Maison complètement soufflée en Charente-Maritime (17) - Nicolas Suanez

 

 

  • Des vents violents, surtout en vallée du Rhône

 

La dépression Henri a généré à son passage de puissantes rafales de vent sur nos régions, notamment en vallée du Rhône, vers Lyon (69) où les vents ont atteint la barre des 120 km/h. On a relevé également des rafales de 107 km/h à Saint-Étienne (42), 104 km/h à Dole (39), 100 km/h à Lons-le-Saunier (39).

En altitude, les vents ont été remarquables, comme à l'Aiguille du Midi (74) où une rafale de 196 km/h a été relevée, ou encore à Iraty (64) : 195 km/h. Au Pic du Midi (65), le vent a atteint 170 km/h. Au Puy de Sancy (63), on a relevé 143 km/h.

 

Ailleurs, le vent a soufflé moins fort (hors orage) : 100 km/h à Guéret (23) ; 91 km/h à Bordeaux (33) ; 87 km/h à Angers (49) ; 83 km/h à Nevers (58) ; 81 km/h à Orange (84) ; 80 km/h à Poitiers (86).

 

 

  • Des orages générateurs de phénomènes venteux extrêmes

 

Ladite dépression qui avait un caractère tropical, a également généré une forte instabilité sur nos contrées. Résultat, de violentes averses orageuses se sont produites par endroits, en particulier en Charente-Maritime (17), dans le Loiret (45) ou encore dans l'Aube (10).

 

En Charente-Maritime, c'est une véritable tornade qui a surpris plusieurs communes au nord-est de la ville de Saintes. L'observatoire des orages et des tornades en France a classé cette tornade au stade EF2. Les vents y ont potentiellement soufflé entre 179 et 218 km/h. Par ailleurs, les recherches de terrain ont déterminé que cette dernière avait parcouru quelques 65 km (voire plus), soit un record pour la région Poitou-Charentes. Beaucoup de dégâts y ont été observés sur sa trajectoire (voir photo ci-haut).

 

Dans le Loiret, le secteur de Courtenay a également été frappé par un phénomène venteux notable. Arbres décapités, lampadaires pliés, ou encore parties de toits arrachées ont été les conséquences directes du phénomène dans ce secteur.

 

Enfin, à Bossancourt dans l'Aube, un phénomène venteux là aussi très violent a été observé. De nombreuses maisons ont été endommagées et le clocher de l'église est tombé sous la force du vent.

 

 

Quelques valeurs remarquables observées le 16 septembre 2015 :

Top 5 des rafales de vent Cumuls notables de précipitations
 Iraty (64) : 195 km/h  Barnas (07) : 128.0 mm
 Puy de Sancy (63) : 143 km/h  La Souche (07) : 92.0 mm
 Saint-Dizier (52) : 135 km/h | Record mensuel  Montpezat-sous-Bauzon (07) : 91.3 mm
 Lyon Bron (69) : 120 km/h  Villefort (48) : 58.9 mm
 Dole (39) : 104 km/h  Saint-Maixent-l'École (79) : 49.4 mm

 

 

Les précipitations ont été abondantes sur certaines régions. Les cumuls ont atteint en 24 heures, plus de 100 mm très localement en Ardèche (07). Ailleurs, on relevait notamment près de 50 mm à Saint-Maixent-l'École (79)...

 

 

Voici quelques photos prises le mercredi 16 septembre. A gauche, on y voit des branches d'arbre à terre dans la ville de Lyon (69). A droite, 2 photos de la tornade qui a touché le département de la Charente-Maritime...

Arbre brisé à Lyon (69)  

Crédit photo : Patrick Chevrolat

  Tornade observée en Charente-Maritime (17)

Crédit photo : Un internaute de Sud-Ouest

  Tornade observée en Charente-Maritime (17)

Crédit photo : Axel Guibourg

 

 

 


 

Mois de octobre 

 

 1er au 4 octobre 2015

Du 1er octobre et jusqu'à la nuit du 3 au 4 octobre 2015, le Sud-Est a vu une succession de deux épisodes fortement agités. Comme à l'accoutumée, ce sont les très fortes pluies qui ont occasionné des dégâts dans ces régions.

 

Port de Taverna à Moriani  Ponte Leccia

Crédit photos : Frederic Puccetti (port de Taverna à Moriani) ; Torstein Eriksen (Ponte Leccia)

 

 

  • Forte dépression subtropicale touchant la Corse

 

Une dépression s'est développée à l'est des Iles Baléares entre le 30 septembre et le 1er octobre. Elle acquiert des caractéristiques tropicales, avec notamment la présence d'un coeur chaud contrairement à la majorité des dépressions de nos latitudes possédant un coeur froid. Une des principales conséquences est que la convection s'effectue tout autour du centre dépressionnaire et non nécessairement sur un front, et il en va de même pour le vent.

 

De ce fait les Iles Baléares ont subi des intempéries avec de violentes rafales de vent entre 100 et 120 km/h sous un vaste système orageux organisé autour de la dépression. En bordure du système, la Sardaigne et la Corse sont touchées par des pluies faibles à modérées avec des cumuls dépassant parfois 50 mm sur l'est de la Corse durant la nuit.

 

Le 1er octobre en fin de journée, le centre dépressionaire aborde la Sardaigne par le sud-ouest, touchée alors par de fortes pluies et des crues importantes, et les orages commencent à se multiplier au large du sud-est de la Corse. Dès la soirée, de fortes pluies orageuses s'installent principalement sur la partie orientale de l'île de Beauté et perdurent toute la nuit jusqu'au lendemain. Un vent parfois très soutenu souffle également, notamment sur les caps exposés et le relief. Le centre dépressionaire passe en mer Tyrrhénienne dans la nuit et commence à remonter vers le nord en direction de la Corse.

 

Ce n'est qu'en milieu de matinée du 2 octobre que l'épisode fortement pluvieux cesse. La dépression subtropicale traverse la Haute-Corse, occasionnant sur son passage de violentes rafales pendant quelques heures.

 

On a relevé jusqu'au 2 octobre 12h : 362.2 mm à Quercitello (2B), 333.1 mm à Campile (2B), 318.5 mm à Ghisoni (2B), 263.3 mm à Zonza (2A),  227.4 mm à Oletta (2B), 182.0 mm à Pietralba (2B), 157.4 mm à Sampolo (2A), 133.8 mm à Alistro (2B), 120.4 mm à Sartène (2A), 109.0 mm à Figari (2A).

D'autre part, le vent a assez souvent dépassé les 100 km/h, avec des rafales atteignant 157 km/h sur le Cap Corse (2B), ou encore 102 km/h à Alistro (2B) & au Cap Pertusato (2A), et 101 km/h à Oletta (2B).

 

 

Quelques valeurs remarquables observées le 2 octobre 2015 :

Top 5 des rafales de vent Cumuls notables de précipitations
 Cap Corse (2B) : 157 km/h  Quercitello (2B) : 362.2 mm
 Bocognano, 1019 m (2B) : 138 km/h  Campile (2B) : 333.1 mm
 Cap Sagro (2B) : 114 km/h  Oletta (2B) : 227.4 mm
 Alistro (2B) : 102 km/h  Pietralba (2B) : 182.0 mm
 Oletta (2B) : 101 km/h  Sampolo (2A) : 157.4 mm

 

 

 

  • Une seconde dégradation plus brève et orageuse entre Languedoc et Côte d'Azur

  

Le 3 octobre, la faible dépression Quirin circule du sud-ouest au nord-est du pays. Elle pilote un front froid qui balaie dans la journée le sud-est et est responsable d'une brève dégradation orageuse mais localement très pluvieuse.

 

L'épisode pluvio-orageux démarre en toute fin de nuit du 2 au 3 octobre sur le Languedoc, avec des pluies orageuses assez fréquentes mais qui ont déjà tendance à se décaler vers la vallée du Rhône. Un puissant système orageux très pluvieux se forme dans la matinée au-dessus du Golfe du Lion et sur l'ouest des Bouches-du-Rhône en première partie d'après-midi, générant des pluies abondantes et des chutes de grêle atteignant parfois 4 cm. Une rafale de 92 km/h a été par ailleurs enregistrée à Istres (13). Avant sa disparition, l'orage se fait absorber par un second système orageux, linéaire, qui balaie lentement les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse avant de se désagréger aux frontières du Var en début de soirée.

 

 

Image radar du 3 octobre 2015 à 21h00 locale     Image radar du 3 octobre 2015 à 21h20 locale

Images radars issues de Infoclimat - 3 octobre 2015

 

 

Dans le même temps, d'autres orages éclosent sur le Var et les Alpes-Maritimes. Ils s'organisent ensuite sur la côte d'Azur en un système orageux diluvien et peu mobile pendant 2 à 3 heures. Des cumuls horaires supérieurs à 100 mm sont relevés ainsi qu'un record horaire absolu établi à Nice (06) avec 74.4 mm qui datait de septembre 1998. Cannes (06) enregistre 174.3 mm en tout juste 2h. De nombreuses inondations sont observées ainsi que des crues significatives notamment sur l'Agay dans le Var atteignant à Saint-Raphaël (83) une hauteur de 4.97 m, non loin du maximum connu de 5.27 m en 1993.

 

Quelques valeurs remarquables observées le 3 octobre 2015 :

Top 5 des cumuls de précipitations
 Cannes (06) : 195.5 mm
 Mandelieu-la-Napoule (06) : 178.1 mm
 Antibes (06) : 128.0 mm
 Oppède (84) : 122.6 mm
 Murs (84) : 121.6 mm

 

 

 13 au 16 octobre 2015

Du mardi 13 au vendredi 16 octobre, la fraîcheur - voire même parfois le froid - s'est installé sur notre pays. Cette situation a été occasionnée par la présence d'un anticyclone (hautes pressions) sur le nord de l'Europe, véhiculant une masse d'air particulièrement froide pour la saison sur le continent européen, dont la France.

 

Températures minimales observées le mercredi 14 octobre 2015  Températures minimales observées le vendredi 16 octobre 2015

 

La baisse des températures est intervenue dès le mardi sur le Nord-Est du pays où l'on relevait pas plus de 0 à 3°C en Lorraine ou en Champagne-Ardenne. Sur ces mêmes contrées, on relevait au meilleure de la journée, 6 à 8°C, soit des températures 7 à 8°C en dessous des normales saisonnières.

 

Les températures ont continué de baisser mercredi 14, matin comme après-midi. Au petit matin, on a observé seulement -2.4°C à Romorantin (41), -2.0°C à Nevers (58), -1.6°C à Guéret (23) ou encore -1.0°C à Beauvais (60). Ailleurs, les valeurs étaient souvent comprises entre 0 et 5°C (excepté sur la Bretagne, le Cotentin et le pourtour méditerranéen). La douceur était essentiellement réservée à la Corse, avec par exemple pas moins de 17.6°C à Calvi (2B).

L'après-midi du 14, la fraîcheur s'est installée très nettement entre le Nord-Est et le Massif-Central, avec des températures parfois plus de 10°C en dessous des moyennes de saison. On a relevé seulement 2.8°C à Langres (52), battant un record datant de 40 ans pour une mi-octobre. Plus douces près de la Manche, l'Atlantique et la Méditerranée, les températures étaient malgré tout inférieures aux normales. 

 

Le thermomètre a légèrement augmenté par rapport à la veille le jeudi 15 au matin, tout en restant plutôt inférieur à ce que l'on aurait du observer un 15 octobre. A noter tout de même la résistance du froid sur une partie de l'Aquitaine (-1.3°C à Mont-de-Marsan, ce n'était pas arrivé depuis plus de 40 ans). L'après-midi, le mercure est resté particulièrement frais, surtout sur le Centre et le Nord-Est (5 à 8°C en général).

 

Le vendredi 16 au matin, c'était surtout le Sud-Ouest qui bénéficiait de conditions quasi-hivernales. On a relevé seulement -3.4°C à Périgueux (24), -3.1°C à Bergerac (24), ou encore -1.6°C à Poitiers (86). La côte n'a pas été épargnée puisqu'il a fait -1.8°C à Angliers (17), -0.6°C à La Roche-sur-Yon (85), -0.1°C à Nantes (44) qui a connu sa gelée la plus précoce depuis 70 ans.

La fraîcheur a été une nouvelle fois très marquée au cours de l'après-midi, puisqu'on a relevé pas plus de 5.1°C à Langres (52), 6.0°C à Nancy - Ochey (54), 6.3°C à Charleville-Mézières (08), 7.3°C à Bourges (18), 7.6°C à Auxerre (89), ou encore 8.2°C à Dijon (21).

 

 

 


 

Mois de novembre 

 

 1er novembre 2015

La douceur observée depuis la fin octobre a persisté le dimanche 1er novembre sur une partie de la France, devenant même exceptionnelle pour la saisonNous avons ainsi battu une dizaine de records sur l'Ouest de la France dimanche 1er novembre.

On doit cette situation météorologique remarquable à un anticyclone présent sur l'Europe centrale, apportant un flux de sud très doux en provenance d'Afrique du nord.

 

Bilan des températures observées le dimanche 1er novembre 2015

Bilan des températures maximales observées le dimanche 1er novembre 2015

 

 

Voici une liste de températures maximales relevées dimanche 1er novembre 2015. Ces valeurs sont toutes des records absolus :

 

  • 23.2°C à Bergerac (24) battant le record absolu du 01/11/2014 qui s'établissait à 22.9°C
  • 22.7°C à Niort (79) battant le record absolu du 08/11/1983 qui s'établissait à 21.2°C
  • 22.5°C à La Rochelle (17) battant le record absolu du 12/11/2011 qui s'établissait à 19.7°C
  • 22.2°C à Le Mans (72) battant le record absolu du 02/11/1955 qui s'établissait à 21.9°C
  • 21.8°C à Nantes (44) battant le record absolu du 06/11/1955 qui s'établissait à 21.1°C
  • 21.6°C à Caen (14) battant le record absolu du 02/11/1982 qui s'établissait à 19.9°C
  • 21.3°C à Deauville (14) battant le record absolu du 02/11/1982 qui s'établissait à 19.8°C
  • 21.2°C à Tours (37) battant le record absolu du 03/11/1994 qui s'établissait à 21.1°C
  • 21.1°C à La Roche sur Yon (85) battant le record absolu du 08/11/1988 qui s'établissait à 19.7°C
  • 20.8°C à Cherbourg (50) battant le record absolu du 06/11/2003 qui s'établissait à 18.6°C
  • 20.7°C à Saint-Brieuc (22) battant le record absolu du 06/11/2003 qui s'établissait à 19.2°C
  • 20.2°C à Laval (53) battant le record absolu du 01/11/2014 qui s'établissait à 18.6°C

 

Ailleurs, on a relevé également des valeurs élevées, avec par exemple 22.9°C à Royan (17), 22.8°C à Angoulême (16), 22.0°C à Bordeaux (33), 20.7°C à Brest (29), 20.6°C à Vannes (56), 20.2°C à Rennes (35).

En revanche, il a fait très frais pour la saison localement dans le Nord-Est en raison de la persistance des phénomènes de basse couche (nuages bas et brouillards). On a relevé pas plus de 7.7°C à Metz (57), 7.9°C à Strasbourg (67), 8.5°C à Colmar (68), ou encore 10.3°C à Épinal (88).

 

 Du 6 au 8 novembre 2015

Un vaste anticyclone positionné sur le sud de l'Europe a protégé la France au vours de la semaine du 2 au 8 novembre, propulsant un flux de sud/sud-ouest très doux à chaud d'origine subtropicale. Résultat, un petit air d'été s'est installé pendant plusieurs jours sur notre pays, alors que le mois de novembre est bel et bien entamé. Nous avons ainsi battu bon nombre de records, parfois vieux de plus de 80 ans !

 

Situation météorologique du 2 au 8 novembre 2015

Cartes des centres d'action (anticyclone(s) & dépression(s)) au cours de la semaine du 2 au 8 novembre 2015 - La pulsion douce est bien visible sur l'image de droite

 

 

La douceur était déjà présente depuis fin octobre sur la France, évoluant par pulsion ! Une première pulsion avait d'ailleurs concerné notre pays dimanche 1er novembre, avec jusqu'à 23°C dans le Sud-Ouest. Cette douceur nous a ensuite accompagné tout au long de la semaine dernière, sans atteindre des niveaux records toutefois, du moins jusqu'au jeudi. Le temps s'est dégradé en raison de l'affaiblissement de l'anticyclone, laissant place aux nuages. Cette situation n'a guère durée, puisqu'une nouvelle hausse des pressions est intervenue en fin de semaine...

 

Les nuages qui ont résisté vendredi 6 novembre sur une partie nord et ouest de la France, ont empêché à la fraîcheur d'envahir nos contrées. Résultat, les températures minimales se sont avérées remarquablement douces, battant ainsi des records. On a relevé au plus "froid" 15.3°C à Cognac (16), battant ainsi le record de 15.0°C du 4 novembre 1955Tours (37), Niort (79), Blois (41), Guéret (23), et Beauvais (60) ont également pulvérisé leur record mensuel de température minimale. La ville de Nantes (44) quant à elle, a égalisé avec son record du 2 novembre 2002 avec 15.0°C.

 

 

Températures minimales observées le vendredi 6 novembre 2015  Températures maximales observées le vendredi 6 novembre 2015

Tableaux des températures minimales & maximales les plus élevées le vendredi 6 novembre 2015

 

 

Le meilleur ensoleillement au sud permet dès le vendredi après-midi, une envolée des thermomètres par le Sud-Ouest. On relève jusqu'à 26.7°C à Dax (40), 26.5°C à Orthez (64) et Bustince (64), 25.3°C à Pau (64), 25.2°C à Arcachon (33), 24.6°C à Biarritz (64), 24.4°C à Bordeaux (33), 24.2°C à Castres (81), 23.9°C à Montauban (82). Les villes de Bergerac (24), Cazaux (33), Biscarrosse (40) et Cap-Ferret (33) battent même leur record mensuel :

  • Biscarrosse : 25.7°C, battant le record du 2 novembre 1982 qui s'établissait à 24.2°C
  • Cap-Ferret : 25.2°C, battant le record du 8 novembre 1983 qui s'établissait à 23.0°C
  • Cazaux : 25.0°C, battant le record du 8 novembre 1985 qui s'établissait à 24.0°C
  • Bergerac : 24.1°C, battant le record du 1 novembre 2015 qui s'établissait à 23.2°C

 

Sur les autres régions, la douceur commence également à se faire remarquer. On a relevé 18.3°C à Saint-Brieuc (22), 18.6°C à Paris (75), 18.8°C à Caen (14), 20.9°C à Mende (48), 21.4°C à Lyon (69) & Clermont-Ferrand (63).

 

 

Températures minimales observées le samedi 7 novembre 2015  Températures maximales observées le samedi 7 novembre 2015

 Tableaux des températures minimales & maximales les plus élevées le samedi 7 novembre 2015

 

 

Le samedi 7 novembre marque le début d'un week-end exceptionnel sur notre pays. Les températures battent tous les records au nord de la Loire le matin en raison d'une épaisse couche nuageuse. Une vingtaine de records mensuels sont ainsi battus rien qu'en une matinée. Il fait parfois plus de 16 degrés au plus "froid", battant des records parfois vieux de 70 ans. Voici une liste des principales valeurs exceptionnelles observées le matin du samedi 7 novembre 2015 :

  • Dieppe : 16.9°C, battant le record du 3 novembre 2011 qui s'établissait à 14.7°C
  • Abbeville : 16.6°C, battant le record du 4 novembre 2010 qui s'établissait à 14.1°C
  • Beauvais : 16.3°C, battant le record du 1er novembre 1968 qui s'établissait à 13.7°C
  • Lille : 16.3°C, battant le record du 4 novembre 2010 qui s'établissait à 14.5°C
  • Charleville-Mézières : 16.2°C, battant le record du 4 novembre 2010 qui s'établissait à 13.5°C
  • Saint-Quentin : 16.1°C, battant le record du 1er novembre 1968 qui s'établissait à 13.5°C
  • Caen : 16.0°C, battant le record du 3 novembre 2005 qui s'établissait à 14.4°C
  • Metz : 15.9°C, battant le record du 3 novembre 1977 qui s'établissait à 14.3°C
  • Rouen : 15.8°C, battant le record du 3 novembre 2011 qui s'établissait à 13.9°C
  • Paris : 15.7°C, battant le record du 1er novembre 1924 qui s'établissait à 15.2°C
  • Rennes : 15.6°C, battant le record du 2 novembre 2002 qui s'établissait à 15.2°C
  • Dunkerque : 15.5°C, battant le record du 4 novembre 2010 qui s'établissait à 15.0°C
  • Pontoise : 15.5°C, battant le record du 3 novembre 2011 qui s'établissait à 14.4°C
  • Quimper : 15.5°C, battant le record du 2 novembre 2002 qui s'établissait à 14.6°C
  • Évreux : 15.4°C, battant le record du 3 novembre 2011 qui s'établissait à 14.2°C
  • Saint-Brieuc : 15.4°C, battant le record du 2 novembre 2002 qui s'établissait à 14.2°C
  • Brest : 15.3°C, battant le record du 2 novembre 2002 qui s'établissait à 14.5°C
  • Cherbourg : 15.2°C, battant le record du 2 novembre 2002 qui s'établissait à 13.9°C
  • Nancy : 14.8°C, battant le record du 8 novembre 1939 qui s'établissait à 13.7°C

 

L'après-midi, le thermomètre s'envole en de nombreuses régions. Il fait de 17 à 26°C du nord au sud. C'est de nouveau une vingtaine de records mensuels absolus qui sont battus. Voici une liste des principales valeurs exceptionnelles observées l'après-midi du samedi 7 novembre 2015 :

  • Brive-la-Gaillarde : 25.6°C, battant le record du 2 novembre 2011 qui s'établissait à 23.8°C
  • Agen : 25.4°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 24.1°C
  • Vichy : 24.9°C, battant le record du 7 novembre 1955 qui s'établissait à 24.2°C
  • Bergerac : 24.8°C, battant le record du 6 novembre 2015 qui s'établissait à 24.1°C
  • Clermont-Ferrand : 24.6°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 24.3°C
  • Mulhouse : 24.3°C, battant le record du 3 novembre 1970 qui s'établissait à 21.8°C
  • Colmar - Meyeheim : 24.0°C, battant le record du 3 novembre 1970 qui s'établissait à 21.8°C
  • Nevers : 23.5°C, battant le record du 7 novembre 1955 qui s'établissait à 22.7°C
  • Bourges : 23.4°C, battant le record du 3 novembre 1994 qui s'établissait à 22.7°C
  • Saint-Dizier : 23.4°C, battant le record du 7 novembre 1955 qui s'établissait à 22.4°C
  • Troyes : 22.6°C, battant le record du 3 novembre 1994 qui s'établissait à 22.5°C
  • Tours : 22.3°C, battant le record du 3 novembre 1994 qui s'établissait à 21.1°C
  • Angers : 22.0°C, battant le record du 6 novembre 1955 qui s'établissait à 21.6°C
  • Nancy : 21.8°C, battant le record du 3 novembre 1927 qui s'établissait à 21.4°C
  • Paris : 21.6°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 21.4°C
  • Dieppe : 21.0°C, battant le record du 6 novembre 1955 qui s'établissait à 20.0°C
  • Caen : 20.4°C, battant le record du 2 novembre 1982 qui s'établissait à 19.9°C
  • Dinard : 20.4°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 19.3°C
  • Rouen : 20.3°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 19.0°C
  • Dunkerque : 20.1°C, battant le record du 3 novembre 1927 qui s'établissait à 19.5°C

 

 

Températures maximales observées le dimanche 8 novembre 2015

 Tableaux des températures maximales les plus élevées le dimanche 8 novembre 2015

 

 

Dans la continuité du vendredi et samedi, la journée du dimanche 8 novembre a été exceptionnelle. Il a même fait globalement plus chaud que les deux précédentes journées, et de nombreux records battus le samedi ont été à nouveau battus. Voici une liste des principales valeurs exceptionnelles observées l'après-midi du dimanche 8 novembre 2015 :

  • Saint-Jean-de-Luz : 29.0°C, battant le record du 23 novembre 2014 qui s'établissait à 26.8°C
  • Dax : 28.1°C, battant le record du 8 novembre 1985 qui s'établissait à 27.0°C
  • Biarritz : 27.8°C, battant le record du 8 novembre 1985 qui s'établissait à 26.1°C
  • Biscarrosse : 27.7°C, battant le record du 6 novembre 2015 qui s'établissait à 25.7°C
  • Bordeaux : 26.7°C, battant le record du 3 novembre 1925 qui s'établissait à 25.1°C
  • Cazaux : 26.3°C, battant le record du 7 novembre 1939 qui s'établissait à 24.2°C
  • Vichy : 26.2°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 24.9°C
  • Guéret : 25.4°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 24.1°C
  • Clermont-Ferrand : 24.7°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 24.4°C
  • Cognac : 24.7°C, battant le record du 6 novembre 1935 qui s'établissait à 23.7°C
  • Poitiers : 22.9°C, battant le record du 6 novembre 1955 qui s'établissait à 22.4°C
  • Niort : 22.9°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 22.7°C
  • Troyes : 22.8°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 22.6°C
  • Chamonix : 22.3°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 21.1°C
  • Angers : 22.2°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 22.0°C
  • Nancy : 22.1°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 21.8°C
  • Bourg-Saint-Maurice : 21.9°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 21.7°C
  • Le Bourget : 21.3°C, battant le record du 7 novembre 2015 qui s'établissait à 20.9°C
  • Roissy Charles-de-Gaulle : 21.2°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 20.7°C
  • Creil : 20.7°C, battant le record du 1er novembre 2014 qui s'établissait à 20.2°C

 

Ces températures exceptionnelles sont 8 à 10°C au dessus des moyennes habituellement observées en cette période de l'année. A noter d'ailleurs que sur la première semaine de novembre 2015, l'excédent thermique en France s'établit entre +3 et +5°C par rapport à la normale, parfois +5 à +7°C sur une partie du Sud-Ouest...

 

 


 

Mois de décembre 

 

 Pic de douceur en fin de 2ème décade

Si la douceur a été présente les 15 premiers jours du mois, elle a encore gagné en vigueur en fin de deuxième décade (notamment jeudi 17 et samedi 19 décembre) à l'instar d'un flux de sud récurrent. Résultat, les températures ont atteint des niveaux remarquables, dépassant parfois la barre des 20°C près des Pyrénées, et régulièrement celle des 15°C sur les autres régions.

 

Températures maximales observées le jeudi 17 décembre 2015 Températures maximales observées le samedi 19 décembre 2015

 Tableaux des températures maximales les plus élevées le jeudi 17 et samedi 19 décembre 2015

 

 

 Voici une liste de températures maximales relevées en France jeudi 17 décembre 2015 :

 

  • Mendive (64) : 23.1°C
  • Pointe de Socoa (64) : 22.8°C
  • Biarritz (64) : 22.0°C
  • Capbreton (40) : 20.6°C
  • Guéret (23) : 19.9°C
  • Biscarrosse (40) : 19.6°C
  • Périgueux (24) : 19.4°C
  • Châteauroux (36) : 18.2°C
  • Troyes (10) : 17.7°C
  • Vichy (03) : 17.6°C
  • Auxerre (89) & Clermont-Ferrand (63) : 17.4°C
  • Loudervielle (65) : 17.0°C (station située à 1 587 mètres d'altitude)
  • Orléans (45) : 16.6°C
  • Poitiers (86) : 16.0°C
  • Paris (75) : 15.9°C

 

 

 Voici une liste de températures maximales relevées en France samedi 19 décembre 2015 :

 

  • Pau (64) : 25.4°C
  • Orthez (64) : 24.2°C
  • Bustince (64) : 23.7°C
  • Biarritz (64) : 23.3°C
  • Mendive (64) : 23.1°C
  • Pointe de Socoa (64) : 23.0°C
  • Tarbes (65) : 22.3°C
  • Capbreton (40) : 22.2°C
  • Dax (40) : 21.8°C
  • Cazaux (33) : 20.9°C
  • Biscarrosse (40) : 20.8°C
  • Morlaix (29) : 18.2°C
  • Bordeaux (33) : 18.1°C
  • Cognac (16) : 17.5°C
  • Montauban (82) & Poitiers (86) : 16.9°C
  • Brest (29) : 16.7°C
  • Dieppe (76) : 16.2°C

 

Si certains records journaliers ont été battus, les records mensuels n'ont pas été battus malgré le caractère remarquable des températures observées. On a relevé par exemple jusqu'à 25.1°C à Biarritz le 2 décembre 198522.5°C à Bordeaux le 16 décembre 198921.7°C à Vichy le 16 décembre 1989, ou encore 20.5°C à Châteauroux le 16 décembre 1989.

 

 

 Le 25 décembre

Ce fut noël sur le calendrier mais pas du tout sur nos thermomètres. On relevait plus de 20°C au pied des Pyrénées, et régulièrement plus de 15°C sur le pays.

Noël 2015 se classe en seconde place (derrière noël 1997) des plus doux depuis le début des relevés météorologiques en France.

 

Températures maximales observées le vendredi 25 décembre 2015 Températures maximales observées le vendredi 25 décembre 2015

 Tableaux des températures maximales relevées le vendredi 25 décembre 2015

 

 

Vous avez aimé ? Alors partagez avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

À lire aussi...

Tendance saisonnière hiver 2017-2018 : que nous dit la stratosphère ?

Tendance saisonnière hiver 2017-2018 : parmi les indices à prendre en compte... la stratosphère. Que nous dit-elle ?

Lire l'article

Retour de l’anticyclone la semaine prochaine en France ?

L'anticyclone va faire son retour la semaine prochaine en France... Risque de nuages bas et brouillards sur bon nombre de régions !

Lire l'article

Besoin d'un certificat d'intempéries ?

Vous avez été victime de dégâts liés à un événement climatique ? Météo-Contact peut vous fournir un certificat d'intempéries...

Lire l'article

Va-t-il y avoir de la neige à Noël ?

La neige fera-t-elle son retour en France pour Noël pour le plaisir des plus petits mais aussi des plus grands ? Voici quelques éléments de réponse...

Lire l'article
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France