« Partageons ensemble le temps de demain »

Vague de froid tardive en Amérique du Nord


 

Anomalie de températures sur l'Hémisphère-Nord
Anomalie de températures du mercredi 6 mars sur l’Hémisphère-Nord

 

 

 

Tandis que l’Europe « surchauffe », l’Amérique du Nord (ou quelques parties comme le Canada, le Québec et le nord et l’est des États-Unis) connaît une vague de froid exceptionnelle pour un début mars. En effet, une faible activité dépressionnaire a permis aux hautes pressions de regonfler sur l’ouest du Canada dirigeant une partie du vortex polaire vers le Québec et les États-Unis. C’est aujourd’hui l’anomalie la plus froide sur la Terre.

 

Un flux de nord a engendré une masse d’air arctique depuis le début de semaine. Résultat, des températures extrêmement froides pour un début mars sont relevées au sud du Canada, au Québec et aussi aux États-Unis (du Montana au Texas en passant par le Midwest). Les valeurs minimales affichent entre -15°C et -30°C à des altitudes très basses. En prenant un peu de hauteur, le mercure peut localement afficher plus de -40°C. Par exemple, il a fait -43.3°C à Elk Park (1918m d’altitude) dans le Montana (c’est un potentiel record pour cet État). Néanmoins, les précédents records aux États-Unis ont été battus de peu : -42.8°C à Fort Logan (1906) et à Glasgow (1897), source de @NWSGreatFalls via Twitter.

 

Le froid va encore envahir ces derniers jusqu’en fin de semaine avant d’être progressivement remplacé par des températures relativement plus douces. Enfin, il convient de noter deux extrêmes opposés à une échelle aussi « courte » : une anomalie bleue aux États-Unis et une anomalie rouge en Alaska. Une telle ampleur thermique qui se dit « opposée » car ces anomalies sont anormalement inversées.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Mercredi 06 mars 2019 à 13:42:17

À lire aussi...

Une météo estivale pour cette fin de semaine

Le flux de sud apporté par les hautes pressions présentes sur l'Europe centrale, influence un temps estival pour cette fin de semaine...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Un hiver exceptionnellement doux en Europe

L'hiver 2019-2020 aura été marquant sur une grande partie de l'Europe dont la France avec une douceur exceptionnelle. Pourquoi une telle douceur ?

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France