« Partageons ensemble le temps de demain »

Vague de froid polaire aux États-Unis


 

En début de semaine, un bout du vortex polaire a littéralement déboulé aux États-Unis, plus précisément dans le Midwest. En effet, une dorsale anticyclonique s’est étalée sur l’Ouest de l’Amérique immisçant dans un flux de nord une masse polaire digne de ce nom puisque les valeurs ont approché les -40°C à 850 hPa (1460 mètres d’altitude). Résultat, des conditions climatiques exceptionnelles se sont abattues dans les États du Dakota, Minnesota, Winconsin, Iowa, Nebraska, l’Illinois et le Michigan. Plus impressionnant encore, une image diffusée sur internet ressemblant pratiquement au film « Le jour d’après » fait le tour de la toile représentant le lac du Michigan (Chicago) complètement gelé. Preuve ci-dessous !

 

Lac Michigan gelé
Lac du Michigan (Chicago) entièrement gelé | Photo de David Funk

 

 

Cette vague de froid caractérisée par sa rareté et son intensité, qui arrive tous les 20 à 30 ans en moyenne (notamment à des latitudes plus basses telle que la ville de Chicago), a été transportée puis pilotée dans un flux de nord par un vaste système dépressionnaire appelé « vortex polaire ». Certaines villes des États cités précédemment ont pu observer des valeurs records mensuels pour un mois de janvier. De plus, le brusque resserrement des isobares autour de la dépression a invité le vent à se renforcer au fil des heures. Les rafales soutenues ont accentué la sensation de froid avec une température ressentie qui évoluait entre -25 et -45, voire -55 au Canada.

 

Voici à titre d’exemple une douche plus froide en termes de température. Au niveau des Tmin*, la valeur est de -30.6°C à Chicago ce mercredi 30 janvier, la plus basse depuis janvier 1985 (-32.8°C). Au niveau des Tmax*, la même ville enregistre une température de -23.3°C qui devient la 3ème après-midi la plus froide (après janvier 1994 et décembre 1983). Toutefois, c’est dans l’Illinois et le Minnesota que le mercure a été le plus glacial. En effet, une valeur de -45°C a été signalée à Kabetogama (Minnesota) et de -43°C à International Falls. Aucun record à noter de ce côté. A Rockford et Moline (Illinois), les températures se situent respectivement à -35°C (record absolu battant 2009) et -36.1°C (record absolu battant 1996).

 

*Source : @NwsChicago via Twitter / température minimale-maximale

 

 

Comment s'explique le phénomène de l'effet de lac ? 

 

Près des Grands Lacs, peu importe lesquels, ces températures ont des conséquences sur ces derniers. En effet, de telles valeurs rentrant au contact d'un lac moins froid provoquent une condensation rapide de l'eau des lacs. Un nuage se forme et apporte des précipitations alimentées par l'eau (effet de lac). Avec des températures très froides, des chutes de neige se produisent. Des conditions de blizzard se présentent ensuite en raison des vents soutenus.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Dimanche 03 février 2019 à 12:01:07

À lire aussi...

Tendance saisonnière : automne et hiver 2020-2021

Quelles sont les tendances pour l'automne et l'hiver 2020-2021 ? Il est temps de découvrir les tendances saisonnières des mois à venir...

Lire l'article

Gulf Stream : mais que se passe-t-il ?

Le Gulf Stream ralentit. D'après les dernières études, le phénomène semble s'accélérer...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France