« Partageons ensemble le temps de demain »

Tempête Eleanor : le bilan


 

La dépression nommée Eleanor qui a circulé entre les îles Britanniques et l'Allemagne mercredi 3 janvier a généré le passage de plusieurs fronts instables et très venteux sur le nord et l'est de la France, le tout conjugué avec de forts coefficients de marée (107) sur nos littoraux.

 

Tempête Eleanor

Image satellite du 3 janvier 2018 10h10 UTC - Sat24

 

 

Dans les terres, le vent a soufflé jusqu'à 150 km/h en haut de la tour Eiffel, 147 km/h à Cambrai (record mensuel), 134 km/h à Metz-Nancy-Lorraine (record mensuel), 131 km/h à Saint-Quentin (record mensuel), 127 km/h à Mulhouse, 123 km/h à Caen, 117 km/h à Troyes, 116 km/h à Strasbourg, 111 km/h à Paris, Orléans et Clermont-Ferrand ou encore 107 km/h à Reims.

Près de la Manche, les rafales ont atteint 137 km/h à Dieppe, 135 km/h au cap Gris-Nez, 129 km/h à Boulogne-sur-Mer et au cap de la Hève, 128 km/h à Barfleur, 125 km/h à Brignogan, 110 km/h au Havre ou encore 108 km/h à Dunkerque.

Les vents violents ont ensuite concerné les Alpes (plus de 200 km/h sur les cimes), le Sud-Est et la Corse mercredi soir. Les rafales ont atteint 200 km/h au cap Sagro, 196 km/h sur le cap Corse, 180 km/h à Porto-Vechio, 179 km/h à l'Ile Rousse, 145 km/h au cap Béar, 129 km/h à Solenzara, 125 km/h à Figari, 120 km/h à Bastia.

 

Tempête ELEANOR

 

Au pic de la tempête, 225 000 foyers ont été privés d'électricité. Dans le même temps, des phénomènes de submersions marines ont été observés sur le littoral de la Manche et Atlantique en raison des forts coefficients de marée, occasionnant parfois des dégâts importants en bordure littorale.

 

Royan submersion  Royan submersion

A gauche : mer déchaînée dans le secteur de Royan (Photo : Anthony Grillon) | A droite : Quai de Rouen inondé (photo de Yoan Chaumet)

 


 

 Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique événements climatiques :

Événements climatiques en France

Événements climatiques

Cette rubrique est dédiée aux événements climatiques observés en France depuis 1999 (tempête, neige, orage, vague de froid, canicule, etc...). Elle est complétée au fur et à mesure des mois en fonction des événements météorologiques extrêmes répertoriés sur notre territoire.

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Vendredi 05 janvier 2018 à 14:10:43

À lire aussi...

Risque de tempête sur le nord de la France dimanche

Plusieurs dépressions vont circuler à proximité de la France et engendrer un renforcement du vent dès jeudi soir avant une journée de dimanche potentiellement très venteuse...

Lire l'article

L’été indien : de quoi s’agit-il vraiment ?

La période de beau temps et de chaleur que nous avons connu cet été perdure en septembre : peut-on parler d'un été indien ?

Lire l'article

Un mois de septembre anormalement chaud ?

L'automne a bien du mal à s'inviter en France en ce mois de septembre qui s'avère dans l'ensemble largement estival avec un mercure au dessus des normales...

Lire l'article

Tendances saisonnières : hiver 2018/2019

La réactualisation des tendances saisonnières nous projette au mois de décembre 2018. Quelles sont les premières tendances sur l'hiver 2018-2019 ? Avec quels outils nous les réalisons...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France