« Partageons ensemble le temps de demain »

Risque d'avalanches maximal dans les Alpes


 

avalanches

 

 

Les fortes précipitations attendues vendredi dans le Sud-Est vont apporter de bonnes chutes de neige au dessus de 1500-2000 mètres sur les Alpes mais viendra ensuite un redoux qui déstabilisera encore plus le manteau neigeux. Résultat, le risque d'avalanches est maximal (niveau 5/5) ces prochaines heures. 

 

 

Qu’est-ce qu’une avalanche ?

 

L’avalanche est la manifestation de la rupture d’un équilibre entre la quantité de neige présente et la quantité de neige pouvant être maintenue en fonction de la pente, du type de neige ou encore des conditions climatiques. Cette rupture se manifeste par le décrochage d’une masse de neige plus ou moins importante.

 

 

Plusieurs types d’avalanche 

 

Avalanche de neige poudreuse : Ce type d’avalanche est sans doute le plus visuel. Elle est provoquée lorsqu’une grande quantité de poudreuse tombe en un laps de temps réduit. Le déclenchement se fait lorsque la pente est trop forte par rapport à la quantité de neige accumulée. L’avalanche peut atteindre les 200 km/h et, du fait de la poudreuse qui est une neige volatile, atteindre les 100 mètres de hauteur.

 

Avalanche de plaque : Lorsque le vent souffle puissamment en montagne, il peut rapidement déplacer de grandes quantités de neige, souvent poudreuse. Cette neige peut alors s’accumuler dans les recoins les moins exposés du relief et former une « plaque ». Il s’agit d’une strate de neige qui n’a pas de réelle cohésion avec la strate inférieure. Ces plaques formées, il arrive que, du fait de leur faible cohésion avec la neige en dessous, se décrochent et dévalent les pentes. Ce type d’avalanche atteint alors des vitesses pouvant également aller jusqu’à 200 km/h !

 

Avalanche de neige humide : Au printemps, lors de la fonte des neiges ou lors d’un redoux accompagné de précipitations liquides, la neige est humide car elle contient beaucoup d’eau sous forme liquide. Cette neige est alors lourde et moins stable. Lorsque l’équilibre est rompu – ce qui signifie que la teneur en eau était trop forte – l’avalanche dévale relativement lentement les pentes avec un potentiel destructeur très élevé, le plus élevé des trois types d’avalanche présentés.

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter nos prévisions et tendances météorologiques à 12 jours :

Prévisions

Prévisions et tendances à 12 jours

Retrouvrez l'intégralité de nos prévisions météo en France et pour 37 villes. Nous vous proposons une tendance jusqu'à 12 jours... 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Vendredi 01 février 2019 à 08:19:10

À lire aussi...

Gulf Stream : mais que se passe-t-il ?

Le Gulf Stream ralentit. D'après les dernières études, le phénomène semble s'accélérer...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France