« Partageons ensemble le temps de demain »

Quatre phénomènes orageux « bizarres »


 

Alors que nous sommes en pleine saison des orages en France, certains d'entre vous ont peut-être pu observer lors de précédentes "salves" orageuses, des formations nuageuses « étranges ». Pileus, arcus, asperatus, mammatus... Tous ces phénomènes pouvant paraître étranges vous sont expliqués ici.

 

 

1. Les mammatus

 

Bien que fréquente, cette formation nuageuse reste tout de même surprenante. On la retrouve généralement à l'avant ou à l'arrière d'orages ou d'averses. Il arrive même que des mammatus soient aperçus sans aucun(e) orage/averse !

 

Mammatus

Crédit photo : Météo-Contact

 

Ils témoignent en général d'une forte instabilité et donc d'un risque orageux assez notable. Cependant, ce n'est pas toujours le cas puisque ceux-ci peuvent être aperçus par temps calme bien qu'ils restent associés à un temps instable. Le processus de formation des mammatus est assez simple : lorsqu'une partie instable d'un nuage survole un air plus sec, les gouttelettes d'eau et les cristaux de glace chutent puisqu'ils survolent un air moins dense car plus sec. Dans leur descente, ces gouttelettes et cristaux refroidissent la masse d'air en s'évaporant, néanmoins ce phénomène ne se produit pas de manière uniforme sous le nuage donc on retrouve des zones moins froides et moins humides que d'autres, ce qui contribue à déstabiliser la base du nuage. C'est pourquoi ces sortes de « poches » sont visibles, ce sont en fait les particules les plus denses qui descendent davantage que les autres.

 

 

2. Les pileus

 

Pileus qui signifie en latin « couvre-chef » est une annexe du cumulus/cumulonimbus et il est à juste titre son couvre chef puisqu'on le retrouve au sommet de ceux-ci. On observe dans certains cas plusieurs pileus superposés, ce qui peut parfois donner des images impressionnantes. La formation de pileus n'est pas rare mais parfois très difficile à observer dans la mesure où elle se situe au sommet du nuage convectif. Néanmoins, on peut très bien les observer lors de fortes dégradations orageuses lorsque les cumulus sont en ascension très rapide. Le pileus résulte de l'ascension rapide de l'air grâce à d'intenses courants ascendants ; selon l'humidité de cet air, il se refroidit lors de son ascension et sature, ce qui permet la formation d'un nuage, le pileus.

 

Pileus

Crédit photo : Météo-Contact

 

 

3. Les arcus

 

L'arcus est un nuage particulier, en effet c'est une annexe du cumulonimbus mais, il est capable d'évoluer sans lui en se déplaçant plus vite, si bien qu'il peut se retrouver quelques kilomètres à l'avant de l'orage. On le retrouve généralement à l'avant d'orages puissants. Il a une forme de rouleau ou de couches nuageuses superposées. Il prend toujours une forme arquée et épouse parfaitement l'avant de l'orage. Cependant, des arcus peuvent être aperçus sur des formations non orageuses, dans ce cas ce sont des lignes d'averses très intenses et de nature instable mais pas assez pour produire de l'orage ; cela peut être le cas en hiver par exemple, lors de lignes de grains intenses et organisées.

 

Arcus

Crédit photo : Axel Guibourg / Steven Boutin 

 

Nous allons voir pourquoi il ne se forme que à l'avant des orages, en expliquant son processus de formation. Tout d'abord il faut comprendre que devant l'orage, il y a de l'air chaud et généralement très humide, mais sous l'orage, lorsque les précipitations tombent, cela entraine un courant descendant d'air froid, de ce fait l'air froid venu du sommet des cumulonimbus via les courants d'air descendant vont soulever l'air chaud et humide à l'avant de l'orage. En montant, cet air chaud et humide va se condenser et former un nuage, l'arcus. Il est très souvent associé à de fortes rafales de vent pouvant occasionner des dégâts parfois sévères.

 

 

4. Les asperatus

 

Les asperatus, des nuages aussi beaux que mystérieux, peut-être en avez vous déjà vu ? Ce nuage peut s'avérer à la fois magnifique et terrifiant. Mais pourquoi et comment se forme t-il ?

 

Asperatus

Crédit photo : Steven Boutin

 

Tout d'abord, il faut savoir que l'on retrouve les asperatus à l'avant des orages ou à proximité. Ils adoptent généralement cette forme qui leur est caractéristique, celle d'une ou de plusieurs vagues. Néanmoins, tout comme les mammatus, les asperatus ne sont pas toujours associés à de l'orage. En effet, on peut parfois les retrouver à l'avant d'un simple front chaud un peu instable ou même sous un nuage ne produisant aucune précipitation. Il reste cependant un très bon indicateur de temps instable, en général l'orage arrive peu de temps après les asperatus et s'avère parfois fort. Ce nuage se forme grâce aux ondes de gravité qui sont générées par le déplacement des masses d'air ainsi que par la variation de la pression, cela est la plupart du temps dû aux orages, c'est pourquoi on associe presque toujours l'asperatus à un temps instable.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Lundi 24 août 2015 à 21:08:27

À lire aussi...

Météo à Noël : doux pour le réveillon, de saison le 25 décembre ?

Vous êtes nombreux à vous demander quel sera le temps pour le réveillon et le jour de Noël. A l'heure actuelle, le scénario froid est le moins probable. Faisons le point...

Lire l'article

Archives : Les débuts d’hiver les plus marquants

Certains débuts d'hiver ont été marqués par d'importants changements de temps. Vagues de froid, tempêtes, douceur remarquable : voici quelques-uns de ces débuts d'hiver étonnants...

Lire l'article

L'activité solaire en déclin

L'activité solaire continue de faiblir en ce cycle 24. Des conséquences sur l'avenir ? Un prochain minimum sera t-il atteint ?

Lire l'article

Tendance saisonnière : hiver 2018-2019

La réactualisation des tendances saisonnières nous projette sur l'ensemble de l'hiver 2018-2019. Quelles sont les tendances ? Avec quels outils nous les réalisons...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France