« Partageons ensemble le temps de demain »

Pourquoi la sécheresse persiste-t-elle encore dans l’Est ?


 

Depuis le début de l’été météorologique (juin 2018), des conditions anticycloniques ne cessent de prendre le devant sur le continent Européen. Résultat, l’été a tendance à jouer les prolongations en cet automne météorologique puisque les anomalies de températures sont supérieures à la moyenne tandis que les anomalies de précipitations sont largement déficitaires, soit d’environ 75% en moyenne entre le 1er septembre et 15 octobre.

 

sécheresse

 

A l’heure actuelle, l’est de la France souffre encore puisque depuis septembre les hautes pressions se bloquent sur l’Europe et propulsent les dépressions vers le nord. Cette année est exceptionnelle en termes de blocage anticyclonique : en effet, on pourrait éventuellement parler du cycle de Brezowsky. A titre d’information, ce cycle a lieu durant une période indéterminée tous les 20 à 25 ans. Peu indiqué et parlé dans le monde, il se caractérise par des crêtes anticycloniques qui se forment au nord de l’Europe. Cette situation donne lieu à une sécheresse constante et des précipitations déficitaires. Dans le passé, cette synoptique s’est déjà réalisée précisément durant l’année 1997 où là, les hautes pressions se cantonnaient davantage entre la mer du Norvège et la mer du Groenland.

 

En cours d’automne, le vortex polaire tend à se former davantage et à se renforcer. Or, ce n’est pas le cas actuellement car les vents zonaux sont affaiblis. Ainsi, les pulsions anticycloniques ont plus de facilité à grimper des latitudes plus hautes donc à « attaquer » le vortex polaire d’où le contexte actuel sur l’Europe.

A côté de cela, l’activité cyclonique pourrait également « aider » mais cet événement demande à être confirmé. En effet, la position des ouragans dans l’Atlantique pourrait propulser les hautes pressions vers le continent et les dépressions à des latitudes plus hautes que la nôtre.

 

Enfin, ces conditions anticycloniques empêchent donc les perturbations de s’infiltrer jusqu’à l’Est étant donné leurs faiblesses face à cette synoptique remarquable. En résulte des restrictions des usages de l’eau qui perdurent. Ces prochains jours, un système dépressionnaire positionné sur l’Atlantique va se rapprocher de la France en apportant des passages pluvieux et de nombreuses averses. Ces conditions ne suffiront pas à limiter la sécheresse tardive mais ces pluies seront toujours bonnes à prendre !

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Samedi 10 novembre 2018 à 10:12:32

À lire aussi...

Pluies et orages reviennent par la Méditerranée

Le temps se dégrade ces prochaines heures par le Sud-Est avec de fortes averses orageuses. Les orages gagneront l'Ouest et le Centre-Est mardi...

Lire l'article

Changement radical de temps cette semaine

Le temps quasi estival observé sur le pays et notamment au nord ces derniers jours va laisser place à un changement de temps radical, surtout à compter de mercredi...

Lire l'article

Week-end de Pâques : une météo très printanière

Le week-end de Pâques 2019 s'annonce dans l'ensemble très printanier mais plus instable en allant vers le Sud. C'est au nord qu'il fera le plus beau mais aussi le plus chaud...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France