« Partageons ensemble le temps de demain »

La Floride touchée par le puissant ouragan Michael


 

Michael

Image satellite de l'ouragan Michael le 10 octobre 2018 | Satellite GOES-16 - RAMMB

 

 

Michael, c'est le nom donné au nouveau ouragan qui évolue actuellement dans les eaux chaudes du Golfe du Mexique.

Michael est un ouragan de catégorie 4. Il se dirige vers le nord à une vitesse de 19 km/h. La pression estimée est de 928 hPa. Les vents moyens avoisinent 230 km/h, les rafales de vent peuvent approcher les 280 km/h.

 

 

Les modélisations envisagent le maintient de la puissance de l'ouragan ces prochaines heures, évoluant toujours en catégorie 4 avant d'impacter le nord-ouest de la Floride (Panhandle) et l'est de l'Alabama en cours d'aorès-midi. Les vents moyens devraient donc atteindre 210 km/h et les rafales 260 km/h. De fortes précipitations associées à l'ouragan sont attendues, avec des cumuls pouvant atteindre 150 à 250 mm, laissant craindre d'importantes inondations. Le risque de submersions marine est également notable sur la partie littorale. En touchant cette zone de la Floride en catégorie 4, Michael devient ainsi le plus violent ouragan depuis le début des relevés en 1851.

Michael devrait faiblir en s'initiant vers le nord-est dans les terres de la Géorgie au cours de la journée de jeudi mais les pluies resteront abondantes (100 à 200 mm) et les vents assez puissants (aux alentours de 120 km/h).

 

 

Trajectoire de MICHAEL

Trajectoire

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Mercredi 10 octobre 2018 à 17:35:39

À lire aussi...

Historique des mois de juin exceptionnels

Les mois de juin ne se ressemblent pas et sont parfois hors norme ! Petit tour d'horizon de 4 mois de juin particulièrement exceptionnels en France...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article

L'activité solaire en déclin

L'activité solaire continue de faiblir en ce cycle 24. Des conséquences sur l'avenir ? Un prochain minimum sera t-il atteint ?

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France