Monde : record de douceur en mars


 

 Anomalie thermique mondiale en mars 2016

Éxcédent thermique de surface en mars 2016 dans le Monde (normale de référence : 1981-2010)

 

 

Dans la continuité d'une année 2015 record sur le plan thermique et des mois de janvier et de février eux aussi dans les records, le mois de mars 2016 a été à son tour exceptionnel à l'échelle de la planète. L'anomalie thermique par rapport à la moyenne du 20è siècle a atteint +1.22°C (océans + continents) contre +0.89°C en mars 2015.

Dans le même temps, et pour la première fois depuis octobre 2015, la France a observé des températures plutôt déficitaires (déficit thermique de -0.70°C).

 

Pour rappel, nous sommes depuis l'année dernière en contexte de « El Niño », ce qui influe largement à l'emballement thermique depuis de nombreux mois, sans oublier le réchauffement naturel et anthropique du climat (jouant aussi un rôle dans les records thermiques actuels).

A noter que le phénomène « El Niño » est désormais en phase de déclin (pic observé fin 2015). Déclin qui va se poursuivre ces prochaines semaines, de telle sorte que nous serons en phase dite neutre. Toutefois, il faudra probablement du temps pour que ses impacts cessent à leur tour au niveau mondial...

 

 

« El Niño » : qu'est-ce que c'est ?

 

El Niño est un phénomène climatique qui se produit sur le bassin sud du Pacifique. Il est souvent connu pour son courant anormalement chaud circulant le long des côtes du Chili et du Pérou. El Niño est un phénomène cyclique qui dure de 12 à 18 mois et avec une périodicité de 2 à 7 ans.

 

Ce dernier est très étudié par la communauté scientifique, notamment pour ses répercussions sur le climat à travers le monde. Il est en mesure de déplacer les zones de précipitations vers l'Est dans l’océan Pacifique et empêche la remontée d'eau froide le long de la côte de l’Amérique du Sud.

Plus globalement, il peut perturber l'équilibre des vents, des températures, des zones de précipitations, de sécheresse ou encore la trajectoire des cyclones/typhons ...

 

Tableau des conséquences de El Niño dans le Monde

Tableau des conséquences de El Niño dans le Monde

 

 

Les précédents épisodes El Niño intenses depuis 1950 :

  • 1972/1973
  • 1982/1983
  • 1997/1998

 

Selon l’Organisation Mondiale Météorologique, l’épisode El Niño des années 1997-1998 aurait affecté près de 110 millions d’individus, engendré 6 millions de réfugiés climatiques, provoqué la mort de 24 000 personnes et occasionné jusqu’à 34 milliards de dégâts.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook
Dernière mise à jour le Jeudi 05 mai 2016 à 09:15:35

 
Ecrire un commentaire
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.