« Partageons ensemble le temps de demain »

« Le saviez-vous ? » : 5 records mondiaux


 

Météo-Contact vous propose désormais une nouvelle rubrique hebdomadaire appelée « le saviez-vous ? ». A travers cette rubrique, vous pourrez découvrir les différents aspects du climat dans le monde, les paysages, les chiffres clés à retenir, et bien d'autres choses...

 

Dans cette première hebdomadaire, nous avons décidé de nous intéresser aux cinq principaux records mondiaux suivants : « température la plus froide », « température la plus chaude », « nombre record de mois sans précipitation », « quantité maximale de précipitation annuelle », et « épaisseur de neige la plus importante ».

 

 Paysage en Antarctique

Paysage en Antarctique

 

-93.2

C'est la température la plus basse observée sur Terre depuis le début des relevés météorologiques. Elle a été mesurée en Antarctique le 10 août 2010. Rappelons que l'Antarctique detient les précédents records de froid avec par exemple -89.2°C à Vostok le 21 juillet 1983. C'est le continent le plus froid du monde, en effet, contrairement à l'Arctique (qui est un vaste océan glacé avec quelques îles), l'Antarctique est une île très vaste et plus résistante aux variations de températures, ce qui engendre donc des températures plus basses qu'en Arctique. De plus ce continent est le plus élevé du monde en termes d'altitude, puisque l'altitude moyenne y est de 2,3km. Cependant ce chiffre est à prendre avec des pincettes puisque la couche de glace est épaisse de...1.6km en moyenne.

 

 Vallée de la Mort

Paysage dans la Vallée de la Mort

 

56.7

C'est la température la plus élevée qui a été reportée sur Terre depuis que l'Homme effectue des relevés. Cette valeur a été mesurée à Furnace Creek (Californie) aux États-Unis. Ce "village" (à peine 16 habitants) se situe dans la Vallée de la Mort, un endroit réputé pour son climat bouillant. En effet, la température maximale moyenne sur une année y est de 32,3°C. La température minimale moyenne annuelle est de... 16.6°C soit environ trois degrés de plus que la température maximale moyenne (sur une année) à Cherbourg, qui est de 13°C (environ). L'été, les températures atteignent régulièrement les 50°C en journée et sont très rarement en dessous de... 25°C la nuit. Autant dire que Furnace Creek est l'endroit rêvé des hivernophobes, soleil et chaleur garantis !

 

Lac salé - Désert d'Atacama

Lac salé - Désert d'Atacama

 

173

C'est le nombre de mois d'affilés durant lesquels il n'a pas plu à Arica au Chili. En effet, cette ville se situe au nord-ouest du Chili en plein dans le désert d'Atacama. Par ailleurs, Arica est connue pour son record de précipitation au niveau mondial, puisqu'il ne tombe pas plus de... 0.76 mm par an. Soit 838 fois moins qu'à Paris. Autant dire que l'humidité est littéralement absente de cette région du monde. Ce climat (hyper)aride du désert d'Atacama s'explique pour plusieurs raisons.

Premièrement cette zone est sous l'influence récurrente de l'anticylone de l'ïle de Pâques. Un anticyclone bien connu des météorologues, qui plus est a la caractéristique d'être un anticyclone quasi-permanent, ce qui signifie donc qu'il ne bouge - presque - pas durant toute une année. De ce fait, l'anticyclone est responsable d'un temps très sec et très calme dans la zone d'Atacama. Deuxièmement, il y a le courant d'Hamboldt. C'est un courant froid venant directement du pôle sud, en passant sur la mer (qui elle est douce). Ce dernier refroidit l'air présent au dessus de la mer et l'empêche donc de s'élever dans l'air, de créer des nuages puis, des précipitations. Troisième et dernière cause, la ville d'Arica se situe à proximité d'une chaîne de montagnes, la cordillère des Andes. De ce fait, les montagnes ont un réel rôle de "barrage" puisque lorsque les perturbations poussées par les vents d'est (vents dominants dans cette région du monde) arrivent, elles sont bloquées par la chaîne qui atteint plus de 6 000m d'altitude par endroit. Les précipitations étant bloquées dans la montagne, ne parviennent pas jusqu'au désert, contribuant ainsi à l'assèchement du climat du désert Chilien.

 

Nuages de pluie en Inde

Nuages de pluie - Bangalore dans le sud de l'Inde et la capitale de l'État du Karnataka

 

26 470

C'est la quantité de précipitation en millimètres tombée en une année en Inde en 1995. Ceci constitue le record mondial de précipitation en une année. Mais pourquoi tant de pluie en "si peu de temps" ? Cela s'explique par la position de l'Inde sur le globe. En effet, l'Inde se trouvant au sud-est de l'Asie, est particulièrement exposée aux phénomènes tropicaux de grandes ampleurs (tempêtes tropicales ou bien les cyclones, mais aussi à des orages excessivement pluvieux).

Lorsque que l'on cumule tous ces phénomènes, on aboutit parfois à des quantités de précipitation exceptionnelles. Néanmoins, même si l'Inde detient le record de précipitation annuelle, elle ne detient pas - par exemple - les records de précipitation entre 3 et 15 jours, puisque ceux-ci appartiennent à l'île de la Réunion, avec par exemple 3 930 mm en seulement 72h (passage du cyclone Gamède). Pour information, l'année la plus pluvieuse en France métropolitaine est l'année 1913 (4 014 mm au Mont Aigoual).

 

Mont Baker

Photographie du Mont Baker

 

28.96

C'est l'épaisseur de neige relevée au sommet du Mont Baker (États-Unis). Cette épaisseur de neige est un record mondial (hors pôles), qui a eu lieu durant l'hiver 1998-1999 (hiver particulièrement humide). Ces impressionantes chutes de neige sont à l'origine du second "système" glacier des États-Unis (Alaska non compris) autour d'un seul sommet.

Même si ce record donne au Mont Baker une allure bien hivernale, il a connu des températures dignes du Sahara avec par exemple 39°C (à 1 200m d'altitude), ce qui est son record de température maximale. Néanmoins, même si les normales des températures maximales ne sont pas exceptionnelles, elles sont plutôt élevées, à l'image de ce que l'on pourrait connaître dans... le sud-ouest de la France. En effet, les maximales atteignent en moyenne 23°C en juillet et 24°C en août (à 1 200m d'altitude).

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Jeudi 10 décembre 2015 à 20:33:59

À lire aussi...

Retour de la douceur la semaine prochaine

La fraîcheur actuelle va laisser place à la douceur en cours de semaine prochaine mais tous les scénarios restent encore possibles au-delà de vendredi prochain...

Lire l'article

Le "raz de marée" du 16 novembre 1940

Il y a tout juste 77 ans, un "raz de marée" a frappé les côtes vendéennes. Retour sur cet événement qui a tout détruit sur son passage...

Lire l'article

Un nombre de tâches solaires au plus bas

L'activité solaire n'est pas encore au plus bas, mais le nombre de tâches solaires demeure nul. Cela aura t-il des effets sur le climat terrestre ?

Lire l'article

Retour de la Niña cet hiver

Où se situe l'ENSO actuellement ? Quelle évolution ultérieure pouvons-nous attendre de ce phénomène ?

Lire l'article

Écrire un commentaire :

Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France