Météo-Contact
« Partageons ensemble le temps de demain »

Réchauffement stratosphérique soudain


vortex polaire

Schéma d'un vortex polaire stable ou concentré (à gauche) et d'un vortex polaire déconcentré favorisant les ondulations (à droite) | Crédit : NOAA

 

 

Le réchauffement stratosphérique soudain est un dérèglement du vortex polaire. Pour faire simple, le vortex polaire est une zone dépressionnaire qui se forme dans la stratosphère au niveau des pôles. Il est bordé de vents violents : le jet stratosphérique.

Le jet stratosphérique agit surtout sur le courant-jet, un vent d'altitude qui est un acteur important pour la détermination du temps dans nos latitudes. Pour schématiser, le jet stratosphérique agit sur le jet stream qui agit sur notre météo.

Quand le vortex polaire (et son jet stratosphérique) est stable, il favorise un jet stream qui souffle d'ouest en est, peu ondulant et intense, ce qui contribue à la formation de tempêtes.

Quand le vortex polaire est instable, il favorise un jet stream ondulant et plus faible. Cela favorise les blocages météorologiques (des zones dépressionnaires / anticycloniques peu mobiles) et un climat plus extrême avec des épisodes météorologiques (neige, inondation...) plus durables et/ou plus intenses.

 

Comment le vortex polaire se déstabilise ?

 

C'est là que le réchauffement stratosphérique soudain intervient. En effet, la stratosphère se réchauffe de manière intense et rapide et dérègle le jet stratosphérique (qui tourne d'habitude rapidement dans le même sens que le jet stream) en le ralentissant (réchauffement stratosphérique soudain mineur) voire l'inversant (réchauffement stratosphérique soudain majeur).

 

Quelle conséquence pour la France ?

 

L'impact du phénomène est encore mal connu, mais il a tendance à produire des vagues de froid et des épisodes neigeux en lien à des décrochages polaires (masse d'air venant des pôles se retrouvant à nos latitudes). Cependant, ces décrochages ne sont pas systématiques et ne concernent pas forcément l'Europe.

Par exemple, le dernier épisode de grand froid en France (en 2012) s'est produit durant un réchauffement stratosphérique soudain. Nous sommes actuellement dans une période de réchauffement stratosphérique soudain et un épisode neigeux exceptionnel se produit en Espagne, le temps est généralement plus frais en Europe.

 

En bref !

 

Le réchauffement stratosphérique soudain a tendance à augmenter les probabilités d'un temps frais voire froid et des épisodes neigeux en France, sans pour autant que ce risque soit systématique.

C'est une tendance qui reste à être prouvée et qui est pour l'instant uniquement basée sur une observation statistique.

.

 anthony   Article écrit par Étienne Farget

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Samedi 16 janvier 2021 à 19:48:41

À lire aussi...

Orages : comment s'en protéger ?

Les orages sont des phénomènes fascinants et dangereux, apprenez-en plus sur leur formation et comment s'en protéger dans cet article accessible à tous...

Lire l'article

Vers une dégradation orageuse cette semaine ?

Après un pic de chaleur estivale, un épisode orageux pouvant provoquer des phénomènes violents semble se dessiner à partir du milieu de semaine...

Lire l'article

Vers une première moitié d'été plus chaude que la moyenne ?

Selon les dernières modélisations ECMWF, les prochaines semaines seront plus chaudes que la moyenne et parfois plus sèches...

Lire l'article

Période de chaleur estivale à venir

La chaleur s'installe depuis plusieurs jours et va continuer de s'affirmer tout au long de la semaine avec des températures dépassant parfois les 30°C dans le Sud...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.