« Partageons ensemble le temps de demain »

Janvier 1987, les 30 ans de la vague de froid


 

Les Champs Elysées ensevelis sous la neige, janvier 1987

Les Champs Elysées ensevelis sous la neige, janvier 1987, d'après revue d'époque, meteo-paris.com

 

 

Déjà 30 ans depuis l’occurrence de cette vague de froid particulièrement massive sur la France. Celle-ci clôturait la série de trois hivers consécutifs bien rigoureux en France : 1985, 1986 et 1987.

En ce début janvier 1987, après un début d’hiver doux, l’air polaire continental déferle sur le pays à la fin de la première décade. En effet, le mécanisme de cette vague de froid est si l’on peut dire un des « classiques » connus en météorologie :

 

Contexte synoptique

Un décrochage polaire s’opère sur l’Europe de l’Est avec des températures atteignant les -40°C à Moscou. Quelques jours après, l’anticyclone s’élève en direction de la Scandinavie avec une situation de blocage stable. A l’avant de ce blocage, une dépression se creuse en mer Baltique, attisée par un contraste de températures élevés ce qui a pour effet de rabattre l’air froid sur l’Europe de l’Est. L’interaction  de cette masse d’air froid continental polaire avec une dépression en Espagne provoque le creusement de celle-ci qui attire l’ensemble de ce froid jusqu’en France. Le 11 janvier, l’isotherme des -20°C  à 850hPa (1500m d’altitude), signe de vague de froid exceptionnelle, atteint le nord-est de la France.

Au cours du mois, l’affaiblissement progressif du blocage à même le pays maintiendra le froid durant de longues semaines avant un ultime décrochage polaire sur l’Europe de l’Est fin janvier qui ravivera le froid sur le pays.

 

 

Rapport à la climatologie

Au plus fort de la vague de froid mi-janvier, l’anomalie de température en France se situait à -12°C par rapport aux normales. Celle-ci demeurera sous la barre des -5°C du 8 au 23 janvier avant de s’atténuer doucement. Ce mois de janvier fût le plus froid derrière janvier 1963 et janvier 1985.

Au plus fort de cette vague de froid, les températures maximales avoisinaient les -10°C sur la moitié Nord. Les minimales atteignaient par endroit -20°C comme à Mulhouse (68) avec -22°C ou encore Méribel (73) où l’on releva -33°C.

De nombreuses villes ont connu des périodes sans dégel extrêmement longues (plus de 10 jours dans l’Ouest, jusqu’à 25 dans le Nord-Est comme à Langres).

 

Cette vague de froid est considérée par Météo-France comme la 3ème la plus importante que le territoire ait connu en termes d’anomalie thermique. En termes de durée, celle-ci est également la 3ème de ce classement.

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique événements climatiques :

Événements climatiques en France

Événements climatiques

Cette rubrique est dédiée aux événements climatiques observés en France depuis 1999 (tempête, neige, orage, vague de froid, canicule, etc...). Elle est complétée au fur et à mesure des mois en fonction des événements météorologiques extrêmes répertoriés sur notre territoire.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Lundi 23 janvier 2017 à 13:00:28

À lire aussi...

Vers une vague de chaleur la semaine prochaine ?

L'été sur le calendrier c'est vendredi et ce dernier pourrait bien s'installer de manière fracassante après cette date avec une menace de fortes chaleurs à la clé en France...

Lire l'article

Historique des mois de juin exceptionnels

Les mois de juin ne se ressemblent pas et sont parfois hors norme ! Petit tour d'horizon de 4 mois de juin particulièrement exceptionnels en France...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France