« Partageons ensemble le temps de demain »

Incendies dévastateurs en Californie


 

Depuis le 8 novembre dernier, la Californie est en proie à des incendies dévastateurs. En effet, 3 foyers ravagent l’État dont deux au Sud (« Hill Fire » et « Woolsey Fire) et un au Nord (« Camp Fire »). C’est une situation catastrophique mais qui ne cesse d’avoir lieu dans un contexte de déficit pluviométrique et hydrique. Petite piqûre de rappel, la Californie est l’un des États qui souffrent d’une sécheresse en continu, incomparable à celle de l’échelle européenne.

Météorologiquement parlant, ces événements se caractérisent par un vent fort, un taux d’humidité bas et des conditions sèches et très douces (voire chaudes). 

 

Ville de Paradise brûlée par le Camp Fire

 

 

Depuis pratiquement une quinzaine de jours, 3 incendies font ravages en Californie. Deux d’entre eux situés au nord-ouest de Los Angeles se maîtrisent parfaitement. Néanmoins, les conséquences sont importantes. En effet, « Hill Fire » est le plus faible parmi ces trois mais 4500 hectares ont été attaqués par les feux. Également, 4 bâtiments ont été détruits. Incomparable au suivant, « Woolsey Fire ». Celui-là est pire : pratiquement maîtrisé, ce sont 96 900 hectares brûlés causant la mort de 3 personnes et détruisant 1500 structures.

 


Fumée provenant de l’incendie de « Woolsey Fire » près de Los Angeles

 

 

Le dernier et catastrophique incendie : le « Camp Fire ». Indétrônable aux précédents car ce dernier présente des caractéristiques extrêmes suivantes : maîtrisé qu’à 80% ce 21 novembre, ce sont provisoirement 153 000 hectares brûlés (150% supérieure à Paris), 81 personnes décédées, 18 400 structures anéanties et 13 500 maisons perdues. Aujourd’hui, c’est actuellement l’incendie le plus meurtrier en termes de biens humains et matériels surpassant le « Griffith Park Fire » en octobre 1933 avec 29 morts, le 6ème à l’échelle des États-Unis et le 12ème à l’échelle mondiale selon EM-DAT (Centre national sur les catastrophes). En revanche, il ne figure qu’au rang 17 selon Géoclimat en termes de densité.

 

Image satellite du Camp Fire de la NOAA
Le Camp Fire observé par le satellite de la NOAA, le 8 novembre 2018. Crédit photo : @NOAA

 

 

L’ouest des États-Unis souffre d’une sécheresse très importante dont la Californie. Au 13 novembre 2018, l’événement se situe entre la D1 et la D2 (échelle de l’intensité et la durée de la sécheresse qui s’étend de D0 – anormalement sec – à D4 – sécheresse exceptionnelle. On observe une situation modérée à sévère à cette période. Néanmoins, depuis les années 2000, la situation ne fait que s’aggraver malgré des périodes pluvieuses qui restent courtes. Le graphique ci-dessous démontre la gravité de la situation, notamment entre 2014 et début 2017. En cours d’année 2017, les précipitations ont été largement au-dessus des normes délimitant le déficit pluviométrique. Ces pluies ont cependant causé des inondations considérables. Ces événements reprennent à nouveau de l’ampleur cette année. Ils pourraient ces prochaines années être de plus en plus remarquables et dominants même si des périodes pluvieuses entrecouperont les phénomènes.

 

Graphique de la sécheresse de 2000 à 2018
Graphique représentant l’anomalie de sécheresse de 2000 à 2018 via Drought.gov / Twitter : @NOAA

 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Lundi 08 juillet 2019 à 20:47:03

À lire aussi...

La chaleur va s’accentuer

Beau temps et fortes chaleurs vont se généraliser à tout le pays dans les jours à venir avec des températures qui pourraient décoller jusqu'à 37°C localement...

Lire l'article

Record de faible extension de glace dans l’Arctique

La fonte des glaces de l'Arctique s'accélère encore cet été avec un record de faible extension observé ces dernières semaines battant 2012...

Lire l'article

Monde : vers le retour de La Nina ?

Les dernières modélisations des températures de l'océan Pacifique oriental font état d'un retour du phénomène la Niña ces prochains mois. Explications...

Lire l'article

Le beau temps fait son retour

Les conditions contrastées observées ces derniers jours vont laisser place au retour du beau temps ces prochains jours en France grâce à l'anticyclone...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France