« Partageons ensemble le temps de demain »

Gulf Stream : mais que se passe-t-il ?


 

Dernièrement des études menées sur les courants océaniques de l’Atlantique Nord ont montré que l’affaiblissement du Gulf Stream était bien en cours. Ce phénomène étudié depuis quelques années déjà refait aujourd’hui surface dans le fil d’actualité car certaines conclusions ont été délivrées après plusieurs années d’étude. Toutefois, il n’y a pas de véritable consensus sur la rapidité de cet affaiblissement de la circulation thermohaline au niveau de l’Atlantique Nord.

 

Gulf Stream

Température des eaux de surface sur la façade est des Etats-Unis

 

 

La fonte de la banquise Arctique et le réchauffement des eaux planétaires contribuent au ralentissement de l’AMOC (courants océaniques dans l’Atlantique Nord). En effet, sur la mer du Labrador et les mers nordiques, les eaux ont tendance à plonger vers le sud du fait de leur caractère plus dense, salées et froides. Cependant, le réchauffement climatique influence le Gulf Stream avec un affaiblissement important en prévision. Le réchauffement des eaux mêlé à une baisse de salinité engendrée par un apport d’eau douce en provenance de la fonte des glaces Arctiques et à la hausse des précipitations proche du Groenland serait donc le principal acteur de ce ralentissement.

 

Selon ces dernières recherches, certains modèles indiquent que l’Europe de l’Ouest pourrait être affectée par cet affaiblissement du Gulf Stream. En été comme en hiver les conséquences pourraient être non négligeables. Le nombre de tempêtes pourrait alors augmenter significativement en hiver et les vagues de chaleur pourraient être plus récurrentes en été. Depuis déjà plusieurs années une anomalie basse de température persiste en plein Atlantique nord. Cette observation peut être corrélée avec le ralentissement du Gulf Stream. En tout cas, à l’horizon du prochain siècle, une diminution de ces courants océaniques de l’ordre de 50 à 70% (voire plus) pourrait être constaté avec des répercussions comme dit plus haut mais aussi un refroidissement du climat sur l’Atlantique Nord et sur les continents voisins.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Samedi 23 mars 2019 à 10:00:51

À lire aussi...

Cette semaine : l'anticyclone persiste et signe

Les conditions anticycloniques vont persister cette semaine en France avec de larges éclaircies et des températures assez douces. Le Nord-Est verra son ciel plus nuageux toutefois...

Lire l'article

Le changement d'heure, c'est ce week-end !

Le passage à l'heure d'été c'est ce week-end. Dans la nuit de samedi à dimanche, à 2 heures du matin, il faudra avancer d'une heure. Il sera alors 3 heures...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France