France : un temps durablement dépressionnaire


 

Alors que nous sommes déjà en mai, la prédominance des basses pressions s'est faite ressentir depuis le début de l'année. L'année précédente s'était vue au contraire globalement plus anticyclonique par rapport à la normale, qu'en sera-t-il de cette année ?

 

 

Des basses pressions omniprésentes

 

Depuis le début de l'année les hautes pressions font grise mine. Cela n'a pas empêché quelques périodes de temps anticyclonique d'avoir lieu comme lors de la deuxième quinzaine de mars par exemple qui s'est avérée bien moins agitée que la précédente. Toutefois, un schéma dépressionnaire semble persister aux abords de la France. Les indices de temps tels que l'Oscillation Arctique (AO) et l'Oscillation Nord Atlantique (NAO) sont unanimes et planchent avec la persistance de conditions dépressionnaires. On le voit d'ailleurs sur le graphique ci-dessous qui témoigne d'un régime NAO revu à la baisse à partir de ce week-end et synonyme de basses pressions plus présentes vers nos latitudes. D'ailleurs une tendance lourde et orageuse se dessine pour la semaine prochaine.

 

NAO - 08 Janvier 2016 - 06 mai 2016

 

Si nous faisons un rapide tour sur les derniers mois nous remarquons que les cumuls de pluie ont été supérieurs aux normales saisonnières en moyenne sauf sur le pourtour méditerranéen où les précipitations sont restées déficitaires. Côté ensoleillement un déficit assez important s'est fait ressentir sur bon nombre de régions témoignant de la persistance d'un temps à tendance dépressionnaire. Vous l'avez sans doute remarqué, le vent est aussi bien présent y compris dans les régions les plus exposées comme les régions méditerranéennes où Tramontane, Mistral et vent marin se succèdent continuellement et intensément.

Nous vous invitons à suivre nos bilans mensuels pour plus de détails sur les conditions météorologiques des mois précédents.

 

 

Quelles sont les causes ?

 

Nous pouvons d'ores et déjà parler de blocage et de talweg récurrent. En effet, depuis le début du printemps nous assistons à une même configuration avec une succession de longues périodes dépressionnaires entrecoupées de périodes plus anticycloniques. Ce type de situation s'est déjà répété par le passé, notamment après un hiver doux. Nous pouvons aussi prendre en compte le fait que nous sortons d'un épisode El Nino majeur, mais ses effets sur le climat européen sont encore méconnus donc nous n'émettrons pas d'hypothèses à ce sujet. Il en est de même sur l'anomalie basse régnant dans l'Atlantique nord. Celle-ci pourrait toutefois influer sur notre climat, mais son étude demeure trop récente car elle est apparue il y a peu de temps.

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique analyse technique :

Analyse technique

Analyse technique

Ces bulletins permettent d'affiner, d'approfondir la prévision météo des prochains jours, et plus généralement d'établir une ébauche des conditions synoptiques à 10 jours voire davantage.

 

Plus de météo ? N'hésitez pas à consulter nos tendances nationales jusqu'à 12 jours, et nos tendances saisonnières.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook
Dernière mise à jour le Dimanche 05 juin 2016 à 19:42:14

 
Ecrire un commentaire
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.