« Partageons ensemble le temps de demain »

Europe : 11 des douze années les plus chaudes ont eu lieu après 2000


 

chaleur

 

Les résultats du rapport de 2019 soulignent la tendance continue au réchauffement. En effet, le rapport sur l'Etat du Climat Européen 2019 affirme que les températures sur l'ensemble de l'Europe continuent de montrer une nette tendance au réchauffement. Onze des douze années les plus chaudes ont été enregistrées après l'an 2000. L'année la plus chaude enregistrée a été 2019, suivie de près par 2014, 2015 et 2018.

En 2019, toutes les saisons ont été plus chaudes que la moyenne, l'été étant le quatrième plus chaud depuis 1979. Dans certaines régions d'Europe, les températures ont été supérieures à la normale de 3 à 4°C. Les vagues de chaleur intenses de juin et juillet, qui ont fait grimper le mercure à plus de 40°C sur deux jours en région parisienne et du Centre Val de Loire, ont entraîné des températures records en France et en Allemagne. Par conséquent, ces conditions de sécheresse estivale ont conduit à d'importants feux de forêts et de broussailles, à une réduction de la couverture végétale dans de nombreuses régions du continent. L'Europe occidentale a renfloué ses nappes phréatiques avec un automne et un début d'hiver pluvieux, mais les pays qui ont une partie de leur littoral sur l'arc Méditerranéen ont subi des précipitations violentes en fin d'année (France, Italie, Espagne).

Quant à l'Arctique européen, la température dans cette région en 2019, a été supérieure de 0,9°C à la moyenne. Puis une vague de chaleur en juillet sur l'Europe a fait grimper le mercure en Scandinavie et a provoqué une fonte record de la glace de surface au Groenland. Malgré tout, l'été a connu des températures proches de la moyenne dans cette région nordique.

Qui dit sécheresse et températures élevées, dit durée d'ensoleillement plus important. Effectivement, l'année 2019 a battu aussi des records de durée d'ensoleillement en Europe, avec son plus haut niveau depuis 1983. Cette durée d'ensoleillement a été observée sur l'ensemble de l'année, avec une couverture nuageuse inférieure à la moyenne sur les six premiers mois. Les régions les plus ensoleillées ont été l'Espagne, la France, l'Europe centrale et une grande partie de l'Europe de l'Est.

De même, l'on sait que les gaz à effets de serre, s'ils sont en trop grandes quantités dans l'atmosphère contribuent au réchauffement. 2019 l'a démontré avec une tendance à une augmentation constante du taux de dioxyde de carbone (CO2), de méthane (CH4) et dioxyde d'azote (NO2); schéma qui s'établit depuis de nombreuses années.

 

Principales conclusions du rapport sur l'Etat du Climat Européen


2019 est confirmée comme l'année la plus chaude jamais enregistrée pour l'Europe.
11 des 12 années les plus chaudes ont eu lieu depuis 2000 en Europe.
Trois périodes exceptionnellement chaudes sont survenues en février, juin et juillet, entraînant des températures
record.
Une vision à long terme montre une nette tendance au réchauffement au cours des quatre dernières décennies.
L'un des mois de novembre les plus humides jamais enregistrés a apporté des précipitations jusqu'à quatre fois
supérieures à la normale en Europe occidentale et du sud.
L'Arctique européen est relativement plus froid que ces dernières années, mais la canicule estivale provoque une
fonte record de la glace de surface au Groenland.

Les gaz à effet de serre continuent d'augmenter.

Les indicateurs climatiques mondiaux montrent que la température a augmenté de 1,1 °C depuis l'ère préindustrielle et, en Europe, de près de
2 °C depuis la seconde moitié du XIXe siècle. L'objectif de l'accord de Paris de 2015, ratifié par 188 pays, est de maintenir l'augmentation de
la température moyenne mondiale bien en dessous de 2,0 °C, par rapport aux niveaux préindustriels; et de faire un effort concerté pour limiter
l'augmentation à 1,5 °C.

Carlo Buontempo, directeur du Service pour le changement climatique de Copernicus (C3S), commente : "Il est aujourd'hui plus vital que
jamais que chacun ait accès à ces informations pour nous aider à comprendre les implications à long terme du changement climatique et ce
que les organisations et les individus peuvent faire pour en réduire les effets. Une année exceptionnellement chaude ne constitue pas une
tendance au réchauffement, mais grâce aux informations détaillées de notre service opérationnel, qui couvrent de nombreux aspects
différents de notre climat, nous sommes en mesure de faire des liens pour en savoir plus sur la façon dont il évolue."

Toutes ces données fournies dans ce rapport donne une image claire aux décideurs politiques, aux secteurs industriels, aux entreprises et aux particuliers pour les aider à mettre en place des mesures d'atténuation et d'adaptation contre les effets du réchauffement climatique.

Un rapport exécutif est disponible ici : https://climate.copernicus.eu/european-state-of-the-climate

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Dimanche 31 mai 2020 à 13:39:52

À lire aussi...

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Europe : 11 des douze années les plus chaudes ont eu lieu après 2000

Le Service Copernicus pour le Changement Climatique (C3S) a publié un rapport annuel complet sur le climat, qui donne un aperçu détaillé de l'état du climat en 2019...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France