« Partageons ensemble le temps de demain »

Douceur récurrente ces dernières semaines...


 

Cela n'aura échappé à personne, la douceur domine notre pays depuis maintenant début novembre (malgré un bref coup de froid vers le 20 novembre). Nous allons aujourd'hui nous pencher sur la synoptique pour expliquer cette situation plutôt atypique, puis nous verrons si de telles situations ont déjà été observées par le passé.

 

 Modèle GFS pour le 10 décembre 2015

 

 

Un anticyclone sur l'Europe, des dépressions trop éloignées

 

Comme le montre l'image ci-haut, représentative de la situation synoptique depuis quelques semaines, nous sommes dans un important flux de sud à sud-ouest. En effet, l'anticyclone ne décampe plus de nos latitudes et nous apporte un temps généralement clément et ensoleillé, alors que les dépressions sont repoussées vers l'Atlantique ou bien les régions du nord de l'Europe.

De ce fait, le flux n'a et n'a eu d'autre choix que de se redresser au secteur sud/sud-ouest. Les masses d'air froides ne peuvent donc pas déferler sur notre pays et c'est donc la douceur qui domine.

 

De plus, le vortex polaire s'est montré particulièrement stable et bien constitué sur les pôles, grâce à un courant jet bien plus rapide qu'à l'habitude. L'air froid est donc cantonné au cercle polaire Arctique, tandis que la douceur concerne de manière récurrente les latitudes plus basses.

 

 

Une sécheresse importante

 

Autre conséquence de l'omniprésence de ces conditions anticycloniques, la sécheresse. En effet, puisque les dépressions et les perturbations sont repoussées sur l'Europe du nord, les précipitations se font rares (en particulier au sud de la France), avec par exemple 5 mm à Agen.

D'autre part, on peut noter l'absence d'épisodes méditerranéens, sauf sur la Corse où quelques épisodes de fortes pluies ont eu lieu.

 

 

Un ensoleillement excédentaire

 

Si l'anticyclone nous protège du mauvais temps, il nous donne au contraire des conditions très ensoleillées, notamment au sud d'une ligne Nantes-Strasbourg avec par exemple pas moins de 174 heures d'ensoleillement à Saint-Étienne (42) ou bien 141 heures à Ambérieu (01). C'est donc un début d'hiver printanier auquel nous faisons face.

 

 

Des situations similaires dans le passé ?

 

En effet, une multitude d'hivers doux ont déjà eu lieu en France. Le plus récent est évidemment l'hiver 2013-2014 qui fut particulièrement doux avec une anomalie de +1,8°C par rapport aux normales.

Cependant, même si cet hiver fut très doux, les conditions n'en demeurent pas moins différentes. En effet, un flux de sud-ouest très rigoureux a dominé cette période avec des fréquentes dépressions, coups de vent et tempêtes. Les précipitations furent très excédentaires et l'ensoleillement très déficitaire.

 

D'autres hivers très doux ont eu lieu à l'image de l'hiver 1989-1990 avec des températures supérieures de 1,5°C aux normales saisonnières. Des hivers plus secs ont déjà eu lieu mais ceux-ci s'avèrent en général standards à assez froids alors que les hivers doux sont principalement humides.

Il est donc assez difficile de retrouver des conditions similaires aussi durables à savoir douceur, précitpitations et ensoleillement record !

 


 

 Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter notre rubrique événements climatiques :

Événements climatiques en France

Événements climatiques

Cette rubrique est dédiée aux événements climatiques observés en France depuis 1999 (tempête, neige, orage, vague de froid, canicule, etc...). Elle est complétée au fur et à mesure des mois en fonction des événements météorologiques extrêmes répertoriés sur notre territoire.

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Lundi 04 janvier 2016 à 15:05:22

À lire aussi...

Retour de la douceur la semaine prochaine

La fraîcheur actuelle va laisser place à la douceur en cours de semaine prochaine mais tous les scénarios restent encore possibles au-delà de vendredi prochain...

Lire l'article

Le "raz de marée" du 16 novembre 1940

Il y a tout juste 77 ans, un "raz de marée" a frappé les côtes vendéennes. Retour sur cet événement qui a tout détruit sur son passage...

Lire l'article

Un nombre de tâches solaires au plus bas

L'activité solaire n'est pas encore au plus bas, mais le nombre de tâches solaires demeure nul. Cela aura t-il des effets sur le climat terrestre ?

Lire l'article

Retour de la Niña cet hiver

Où se situe l'ENSO actuellement ? Quelle évolution ultérieure pouvons-nous attendre de ce phénomène ?

Lire l'article

Écrire un commentaire :

Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France