« Partageons ensemble le temps de demain »

Coup de froid et risque de neige dans l'est cette semaine


 

Après deux semaines de temps très anticyclonique et parfois froid en basses couches, les conditions vont progressivement changer pour devenir plus hivernales. Un coup de froid va intervenir au cours de la semaine à venir. En plus du froid, quelques précipitations neigeuses pourront se mêler à l'épisode. 

 

Vosges neige

 

 

L'épisode à venir va rester classique tant au niveau des températures, que de la durée et des précipitations neigeuses associées. Tout d'abord, une nouvelle pulsion de hauts géopotentiels va s'effectuer sur l'Atlantique avec la mise en place d'une dorsale anticyclonique. Dans le même temps, des anomalies basses vont transiter au nord immédiat de la dorsale puis glisser sur son flanc est pour venir se caler sur l'Europe. Pour l'heure il est encore difficile de localiser le point de chute exact de ces anomalies, ce qui pourrait avoir une influence importante sur la semaine à venir. Mais, pour l'heure l'anomalie devrait glisser entre l'Europe Centrale, l'Allemagne, l'Italie et l'est de la France. Le flux basculerait alors au secteur nord sur le pays apportant une masse d'air polaire maritime.

Cette masse d'air froide devrait également être humide dans l'Est et le Sud où des précipitations neigeuses sont attendues jusqu'à basse altitude voire en plaine sur toute la façade est. Au Nord-Ouest, le coup de froid devrait être plus bref et surtout plus sec en raison de la proximité avec l'anticyclone. Pour l'ensemble du pays, la durée n'est pas encore fixée bien qu'il semble acquis que le coup de froid concerne plus longtemps le Sud que le Nord à cause du rabattement temporaire de la dorsale sur le pays.

 

Côté température, il faudrait s'attendre à une chute potentielle du mercure dès mercredi avant une remontée du thermomètre dès vendredi au Nord, samedi au Sud. Comptez 0 à -5°C le matin et de 0 à 5°C l'après-midi sur la majeure partie du pays sauf dans le Nord-Est où les minimales pourraient passer sous la barre des -5°C et les températures maximales pourraient ne pas dépasser 1 à 2°C. Cependant, compte tenu de l'incertitude sur la circulation de l'anomalie basse précédemment citée, la durée et l'intensité du froid pourrait évoluer selon les modélisations.

Même si le coup de froid devrait être de faible intensité il devrait marquer l'entrée dans une nouvelle récurrence d'un point de vue synoptique. En effet, les modélisations et indices dont nous disposons nous laissent penser que le temps pourrait devenir de plus en plus hivernal à l'approche de la dernière décade. Un régime d'ondulations plus ou moins amples devrait se mettre en place pour déboucher petit à petit sur un décrochage plus massif autour du 20 janvier. Le risque de voir les conditions devenir hivernales devrait être croissant tout au long du mois. La fin de l'hiver 2018-2019 est d'ailleurs prévue froide et humide, nous vous invitons à consulter nos rubriques "tendances à 3 semaines" et "tendances saisonnières".

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter nos prévisions et tendances météorologiques à 12 jours :

Prévisions

Prévisions et tendances à 12 jours

Retrouvrez l'intégralité de nos prévisions météo en France et pour 37 villes. Nous vous proposons une tendance jusqu'à 12 jours... 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Lundi 07 janvier 2019 à 17:02:49

À lire aussi...

Une météo estivale pour cette fin de semaine

Le flux de sud apporté par les hautes pressions présentes sur l'Europe centrale, influence un temps estival pour cette fin de semaine...

Lire l'article

Le prochain cycle solaire sera au plus bas depuis 200 ans selon la NASA

Selon la NASA, le cycle solaire 25 sera au plus bas depuis 200 ans ! Quelles pourraient être les conséquences sur le climat et le réchauffement climatique en cours ?

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Un hiver exceptionnellement doux en Europe

L'hiver 2019-2020 aura été marquant sur une grande partie de l'Europe dont la France avec une douceur exceptionnelle. Pourquoi une telle douceur ?

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France