« Partageons ensemble le temps de demain »

Cette semaine : plus frais et perturbé


 

Les conditions printanières voire estivales que nous connaissons vont progressivement s’estomper pour laisser place à un temps plus frais et perturbé. En effet, les hautes pressions situées en France vont se rétracter vers l’Europe de l’Est laissant place à un régime AR (Atlantic Ridge), autrement dit un flux de nord à nord-ouest. A compter de mardi, une goutte froide (dépression isolée de la circulation générale) va s’engouffrer sur notre pays puis se décaler vers l’Atlantique. Résultat, une météo plus agitée se profile dans les jours à venir avec de la pluie, du vent et des températures dignes d’un mois de février.

 

intempéries

 

 

C’est une « bonne nouvelle » pour les régions d’un axe allant de la Bretagne à la Bourgogne en passant par le Massif Central qui observent en moyenne un déficit pluviométrique de l’ordre de 20% à 40%. Toutefois, les quantités de précipitations prévues ne devraient être pas suffisamment importantes pour régler cette situation. Quant aux régions du Sud, c’est bien plus qu’une bonne nouvelle car elles souffrent d’un manque de pluie. Là également, les quantités ne s’annoncent pas grandioses, hormis dans un petit quart Sud-Est où il conviendra de surveiller un flux de sud instable pouvant apporter des précipitations soutenues.

Entre mardi et mercredi, on attend de nombreuses averses parfois orageuses sur les ¾ du pays. Ces dernières accompagnées d’une masse d’air très froide de l’ordre de -36/-38°C à 500 hPa (5500 mètres environ) et d’instabilité favoriseront la formation d’orages pouvant donner lieu à de la grêle ou du grésil, voire même de la neige fondante. D’ailleurs, nos massifs vont être heureux puisque de nouvelles chutes de neige sont à craindre. Selon les endroits, des cumuls allant de plusieurs dizaines de centimètres à 1 mètre devraient voir le jour d’ici la fin de semaine. De quoi faire encore le plein pour les stations !

Durant la seconde partie de semaine, les pluies devraient moins se présenter sur la moitié Nord. En revanche, la goutte froide qui devrait se positionner sur l’Atlantique pourrait piloter dans un flux de sud humide et instable en Méditerranée. Autrement dit, des épisodes de pluie pourraient avoir lieu. Comme évoqué précédemment, c’est une bonne nouvelle. Ça le serait un peu moins si ces pluies venaient à se cumuler rapidement car les sols ne seront pas forcément « prêts » à recevoir autant. La situation météorologique est à surveiller ! La localisation et l’intensité des précipitations sont à affiner dans les jours à venir. 

 

 

Les températures dégringolent 

 

En effet, en prime d'un temps agité, les températures vont littéralement chuter à compter de mercredi sur l'ensemble du pays. Les côtes de la Manche subiront déjà cette chute mardi mais ailleurs les valeurs resteront printanières. Des gelées blanches matinales sont probables à partir de mercredi en raison d'éclaircies nocturnes qui favorisent la baisse du mercure. Quant aux après-midis, la moyenne se situera vers 9°C au Nord et 11°C dans le Sud. Ces dernières devraient gentiment remonter et retrouver des niveaux plus conformes à l'approche du week-end. 

 


 

Pour les plus curieux, n'hésitez pas à consulter nos prévisions et tendances météorologiques à 12 jours :

Prévisions

Prévisions et tendances à 12 jours

Retrouvrez l'intégralité de nos prévisions météo en France et pour 37 villes. Nous vous proposons une tendance jusqu'à 12 jours... 

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Mardi 02 avril 2019 à 08:54:04

À lire aussi...

Conditions printanières ce week-end

Une dépression présente sur l'Atlantique va piloter des conditions anticycloniques et une masse d'air douce sur notre territoire ce week-end. Le printemps arrive...

Lire l'article

Les traînées des avions contribuent-elles au réchauffement climatique ?

Une nouvelle étude confirme à nouveau que les traînées des avions participent au réchauffement climatique. Quelques explications...

Lire l'article

Un hiver exceptionnellement doux en Europe

L'hiver 2019-2020 aura été marquant sur une grande partie de l'Europe dont la France avec une douceur exceptionnelle. Pourquoi une telle douceur ?

Lire l'article

Un début de printemps maussade

Ce début de printemps météorologique se poursuit dans la même continuité que l'hiver passé avec un temps perturbé et doux...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France