Météo-Contact
« Partageons ensemble le temps de demain »

Catastrophe annoncée à l'arrivée de Iota


logo Article écrit par Damien Valette

Iota déferle sur l'Amérique latine, déjà touchée il y a deux semaines par Eta, un autre ouragan majeur.

Il s'agit du 30ème phénomène cyclonique nommé cette saison, un véritable record (28 en 2005). Iota a atteint la catégorie 5 avant son impact sur les côtes nicaraguayennes, et rétrogradé en catégorie 4 lors de son impact hier soir à 19h locales. Il touche des terres dévastées par Eta, il y a deux semaines seulement (voir notre article).

 

Iota

Image satellite de Iota en catégorie 5 à l'approche des côtes, hier soir, le lundi 16 novembre 2020 - NOAA

 

Région déjà dévastée par Eta début novembre

Iota est l'ouragan le plus tardif depuis le début des mesures météorologiques. Jamais un ouragan aussi puissant n'avait été reporté si tard dans l'année. De plus, il s'agit du second ouragan majeur de ce mois de novembre, ce qui est inédit en Atlantique Nord. L'Amérique centrale paie un lourd tribut, avec un bilan encore provisoire de l'ouragan Eta il y a deux semaines, s'élevant à plus de 200 morts.

2020 est une année exceptionnelle, comme nous l'avons déjà précisé, le record de 28 systèmes tropicaux répertoriés de 2005 a été dépassé cette année, pour atteindre le nombre de 30.

 

Iota destructeur

Avant d'atteindre les côtes du Nicaragua, Iota avançait vers l'Ouest à la vitesse de 17 km/h. Puis il a impacté les côtes du Nord-Est du Nicaragua avant de passer sur le Honduras et le Salvador. La trajectoire est similaire à celle d'Eta, renforçant les paramètres destructeurs de Iota.

Les services météorologiques attendent des cumuls de précipitations autour de 400 mm, localement jusque 750 mm notamment dans la zone d'impact de l'ouragan. Ces pluies s'abattent sur des terres déjà gorgées d'eau. La NHC prévoit des crues soudaines et de possibles glissements de terrain. Les rafales ont dépassé les 250 km/h, et tendent à être moins violentes avec l'entrée dans les terres du système. Des vidéos sur les réseaux sociaux attestent de sa violence avec arbres déracinés ou encore toitures arrachées.

 

Mise en sécurité des populations

Les dégâts causés par Eta sont considérables. 2,5 millions de personnes sont affectées, encore aujourd'hui, 40 000 locaux sont toujours réfugiés dans les centres d'évacuation. La population est sinistrée et le passage de Iota ne va faire qu'accentuer les dommages.

Le Honduras a procédé à la mise en sûreté de plusieurs dizaines de milliers d'habitants. Certains ont beaucoup de mal à quitter les lieux car ils craignent de rejoindre des centres d'évacuation saturés à cause de la Covid-19. Le Guatemala aussi a évacué les populations se trouvant principalement dans le Nord et le Nord-Ouest du pays.

Iota détruit des terres déjà sinistrées par une année cyclonique exceptionnelle. Les populations locales vont avoir besoin d'énormément de soutien pour pouvoir se relever, et faire face aux dégâts et aux morts que ces systèmes cycloniques auront engendrés, en plus de la crise sanitaire.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Dernière mise à jour le Mardi 17 novembre 2020 à 18:00:31

À lire aussi...

Tendance saisonnière pour l'hiver 2020/2021

Quelles sont les grandes tendances pour l'hiver 2020-2021 ? Voici notre analyse complète des mois à venir grâce aux différents indices et modèles météorologiques...

Lire l'article

Pourquoi l'arrivée de la 5G est redoutée par les météorologues ?

Le développement de la 5G est redouté par les services de météorologie, ces derniers craignant une dégradation de la qualité des prévisions. Voyons pourquoi...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article

Octobre 2020 : 1er mois sous les normes de températures depuis juin 2019

De juin 2019 à septembre 2020, les températures moyennes en France ont été supérieures aux normes de 1981-2010, soit un total record de 16 mois...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Animation des précipitations en France