« Partageons ensemble le temps de demain »

Californie : entre sécheresse et inondations


 

Depuis 2011, la Californie fait face à une sécheresse remarquable et durable (une des pires sécheresse depuis 500 ans) avec des précipitations largement déficitaires et un manque d'eau important dans les réservoirs artificiels qui constituent la principale réserve en eau des plus grandes villes californiennes. Cependant, l'automne dernier et l'hiver en cours ont été bien différents des cinq derniers avec des précipitations remarquables et largement au-dessus des normales climatiques.

 

 

Sacs de sable contre la montée des eaux

Sacs de sable contre la montée des eaux

 

 

En effet, depuis l'automne dernier, la Californie connaît d'importants cumuls de pluie et de neige sur son relief. On relève par exemple jusqu'à 6 à 7 mètres de neige à altitude raisonnable (entre 1000 m et 2500 m). Seulement, en passant d'un extrême à l'autre (sécheresse puis précipitations abondantes) les cours d'eau ont la capacité de réagir très rapidement et d'entraîner d'importantes inondations sur des zones habitées au plus près des fleuves et des rivières. Un exemple flagrant, celui du lac d'Oroville, nous permet de constater que les quantités d'eau tombées ces dernières semaines ont été particulièrement abondantes. Ce lac, maintenant stabilisé, menaçait de rompre ou du moins de laisser s'échapper plusieurs millions de litres d'eau à cause de son déversoir qui fut littéralement coupé en deux à cause d'un glissement de terrain menaçant directement la structure du barrage. Cette situation a nécessité l'évacuation de près de 180.000 citoyens de la ville d'Oroville en aval du réservoir. Toutefois, le risque d'une autre évacuation massive est tout de même à surveiller en raison d'une tempête en provenance de l'Océan Pacifique qui génère actuellement de nombreuses pluies soutenues.

 

Ces mêmes risques peuvent-ils êtres observés en France ?  Sûrement oui. Notre pays compte plusieurs centaines de lacs et réservoirs artificiels qui du fait de leur ancienneté menaceront tôt ou tard de céder sous la pression qu'exercerait une importante quantité d'eau en lien direct à des précipitations accrues. Pas d'inquiétudes, ces édifices sont régulièrement surveillés et entretenus (vidanges décennales, entretient interne et externe, …) pour éviter ''la catastrophe'' de voir le jour.

 

Lac de Saint-Ferréol partiellement vide suite à sa récente vidange décennale

Lac de Saint-Ferréol (France) partiellement vide suite à sa récente vidange décennale (Octobre 2016 - Robert Babby - Facebook)

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Dernière mise à jour le Samedi 18 février 2017 à 14:16:53

À lire aussi...

Hausse du mercure entre lundi et mercredi

Le temps frais et instable observé ces derniers jours va laisser place à une amélioration et à une hausse sensible des températures entre lundi et mercredi...

Lire l'article

Historique des mois de juin exceptionnels

Les mois de juin ne se ressemblent pas et sont parfois hors norme ! Petit tour d'horizon de 4 mois de juin particulièrement exceptionnels en France...

Lire l'article

Réchauffement climatique : et si les stratocumulus venaient à disparaître ?

Selon une étude récente publiée fin février, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les stratocumulus, des nuages situés à basse altitude...

Lire l'article

Antarctique Ouest : Pourquoi la fonte du glacier Thwaites est-elle une menace ?

L'Antarctique ouest et plus particulièrement le glacier Thwaites sont sous haute surveillance par les scientifiques qui alertent des conséquences d'une fonte majeure...

Lire l'article
Écrire un commentaire :
Erreur ! Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.
Facebook Météo-Contact
Twitter Météo-Contact
Instagram Météo-Contact
Communiqué et Suivi de Phénomènes
Vos photos
Animation des précipitations en France